Flash

Des parents assassinés, sœurs violées et petits frères massacrés, ces jeunes ressortissants de l’Est de la République démocratique du Congo en ont ras-le-bol de continuer à perdre la plupart de leurs proches à cause des massacres et tuéries à répétition qui ont lieu dans la partie orientale du pays. Très préoccupés, ils n’ont pas voulu baisser les bras, en proposant quelques pistes des solutions devant ramener la paix à l’Est. Pour ce faire, jeudi 13 février 2020, ils ont été reçus par Joseph Olenghankoy, Président du Conseil national du Suivi de l’Accord (CNSA) et du processus électoral. A cet effet, un mémorandum appellant à la convocation d’un dialogue national pour la paix avec des ‘’vrais congolais’’, a été déposé sur la table du Président du CNSA.

Ces jeunes issus des provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema et Ituri, mettant de côté leurs divergences politiques et privilégiant l’intérêt supérieur de la Nation, ont voulu parler du Congo avec les membres du bureau du CNSA. Reçus en audience par Olenghankoy, le Président du CNSA, ces jeunes gens ont déposé un mémo qui livre quelques pistes des solutions à même de rétablir une paix effective et durable dans les coins fragiles du pays. «Aujourd’hui, le peuple de l’Est souffre des tuéries et des massacres. Vous imaginerez que les gens tuent avec des haches et des coûteaux, c’est pourquoi, on s’était dit de venir au CNSA, auprès du Président Olenghankoy pour lui exposer notre mémo et chercher comment trouver la solution... Et, on avait estimé qu’avec un dialogue national et inclusif avec des vrais congolais, on peut aboutir à une paix durable à l’Est de la République démocratoique du Congo. Et on ne peut plus continuer à compter des morts parmi nos frères et sœurs », a déclare le Chef de la délégation à la presse. A en croire ce dernier, dans les prochains jours, ils vont rencontrer les princes de l’église catholique regoupé au sein de la CENCO ; la société civile ; des Instiututions du pays, pour parachever la même démarche tendant à rétrouver la paix dans la grande partie orientale du pays. A la question de savoir si le dialogue est-il la seule solution capable de ramener la paix ? Ces jeunes se sont montrés optimistes. «Actuellement, nous pensons que le dialogue peut apporter quelque chose de bien parce que si les politiciens se mettaient en convergence par rapport à la paix à l’Est du pays, on peut trouver la solution, les choses peuvent s’améliorer », lâche un autre membre du groupe. De son côté, le Président du CNSA a prêté une oreille attentive à leur mémo. Et il n’a pas manqué de saluer cet esprit patriotique qui anime ces jeunes gens en quête de la paix effective et durable à l’Est, en proie aux massacres et tuéries.

Merdi Bosengele

Une alternance effective en République Démocratique du Congo afin de mieux permettre aux nouveaux responsables politiques au pouvoir de travailler dans l’intérêt du peuple. Tel est l’objectif fondamental que s’est assigné l’Evêque Pascal Mukuna en créant le mouvement Citoyen pour l’Eveil Patriotique, «C.E.P». Cette assertion a été confirmée par Jean-Claude Katende, au cours d’un point de presse tenue, ce 25 février 2020, à Kinshasa, à l’occasion de la sortie officielle du C.E.P.

Dans le cadre du plan national baptisé « Green 2020-2030 », le Souverain marocain, accompagné de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan, a lancé, le 13 février 2020, à Chtouka Ait Baha, la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole et celle relative au développement du domaine des eaux et forêts du nom de « Forêts du Maroc ».
L’objectif premier de ce plan est la genèse d’une nouvelle génération de plus de 350 000 ménages de classes moyennes agricoles en mobilisant près d’un million d’hectare de terres collectives pour encourager une nouvelle vague de jeunes entrepreneurs afin de renforcer ses exportations et son PIB pour atteindre environ 250 milliards de Dirhams en 2030.
Il est acquis que ses deux nouvelles stratégies, agricole et eaux et forêts, lancées par le Souverain marocain, seront mises en œuvre dès 2020 pour qu’elles puissent s’ériger en vecteur de développement, génératrice de richesse et de préservation de la biodiversité par le repeuplement, d’ici 2030, de 133 000 hectares de forêts, la création d’environ 28 000 postes d’emplois directs supplémentaires, outre l’amélioration des revenus des filières de productions et de l’éco-tourisme.
Le Souverain marocain a ensuite procédé au lancement du projet de plantation de 100 hectares d’arganier dans la commune d’Imi Mqouren, un projet qui entre dans le cadre du programme de plantation de l’arganier agricole dans la province de Chtouka Ait Baha sur une superficie de 1.250 hectares.
Le Roi du Maroc a également procédé, dans la localité de Douira, Commune d’Inchaden, au lancement des travaux de réalisation du réseau d’irrigation à partir de la Station de dessalement d’eau de mer d’Agadir d’une superficie de 20 hectares, dont les travaux de réalisation enregistrent un taux d’avancement de 65% et est l’une des plus grandes stations de dessalement au niveau de la région méditerranéenne et africaine et a pour ambition de satisfaire les besoins en eau potable du Grand Agadir et en eau d’irrigation de la plaine de Chtouka.
Ce projet, fruit d’un partenariat public-privé, vise aussi la sécurisation de l’alimentation en eau d’irrigation de la plaine de Chtouka et la préservation des activités agricoles dans la région, particulièrement les cultures à forte valeur ajoutée, ainsi que la capitalisation de l’expérience du secteur privé.
D’un coût global de 4,41 milliards de Dirhams, dont 2,35 milliards de Dirhams pour sa composante irrigation et 2,06 milliards de Dirhams pour sa composante d’eau potable, ce projet, unique en Afrique, consiste en la mise en place des meilleurs procédés, notamment la technologie d’osmose inverse, et équipements existants actuellement dans le domaine du dessalement de l’eau de mer et de la distribution de l’eau.
Ainsi donc, c’est un nouvel élan que vient de lancer le Roi Mohammed VI au secteur agricole avec le lancement de deux programmes stratégiques « Génération Green » et « Forêts du Maroc » se basant sur la valorisation de l’élément humain et la consolidation des filières agricoles.

Farid Mnebhi

*Le communiqué du Service public fédéral (SPF) est affirmatif : Sophie Wilmès, Première ministre belge (en affaires courantes) est attendue à Kinshasa et à Lubumbashi du 5 au 7 février. C’est la concrétisation de l’entretien qu’elle a eu avec le Président congolais, Félix Tshisekedi le 29 janvier, en marge du Forum économique mondial de Davos en Suisse.

L’Ambassade de la République Populaire Démocratique de Corée en République Démocratique du Congo a célébré le 78ème anniversaire de naissance du Dirigeant Kim Jong Il, vendredi 14 février 2020, en son consulat à Kinshasa. Traditionnellement, le peuple coréen et le monde progressiste célèbrent cette solennité le 16 février de chaque année.

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), le parti au pouvoir, a commémoré le samedi 1er février 2020, le troisième anniversaire de la mort d’Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, à son siège social à la 11e rue Limete. De nombreux militants ont répondu présent pour rendre des hommages mérités à celui qu’on appelle le père de la démocratie congolaise.

François PUJOLAS, Ambassadeur de France en République démocratique du Congo, Ambroise Tshiyoyo, Président de la Chambre de Commerce International Franco Congolaise, «CCIFC» et Bob BONONGE, Responsable de Caplaine Consulting, ont défini la quintessence du Sommet Afrique-France 2020 et l’opportunité que cet évènement représente pour les acteurs économiques, entrepreneurs, organisations du secteur environnemental ainsi que pour la société civile congolaise.

L'Agence Congolaise de l'Environnement et point focal de la Convention de Minamata a permis au Ministre de l'Environnement et Développement Durable de procéder à l'ouverture, le mercredi 29 janvier 2020, d'un important atelier de validation du projet Evaluation Initiale de Minamata et du Plan d'Action national dans le cadre de la Convention de Minamata en République démocratique du Congo.

Statistiques

7507501
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
16078
29958
180742
7092551
317677
932920
7507501

Your IP: 18.208.126.130
2020-07-10 12:07

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg