Flash

BAN2

 

*La polémique a fait rage au moment de la tournée du Président Félix Tshisekedi dans l’espace Grand Kasaï, en fin d’année passée, constatant sur le terrain la non-exécution du projet Tshilejelu,  dans ce coin du territoire national. Dans des rapports publiés par l’Inspection Générale des Finances (IGF) et l’Observatoire de la Dépense Publique (ODEP), l’Office des Voiries et Drainages est clairement cité et collé à la maffia qui, vraisemblablement, aurait conduit au  détournement de fonds estimés  à 7 millions de dollars américains. De même pour la société de construction CREC-7 qui, dans la foulée, se retrouve aussi accusée pour incapacité d’exécution de ces projets. Des arguments et allégations réfutés par l’OVD et CREC-7  qui, toutes deux, ont fixé l’opinion hier, mercredi 12 janvier 2021, lors d’un  point de presse tenu au Musée National.  Victor Ntumba, DG de l’OVD,  a profité de cette occasion,    pour expliquer,  en toute transparence,  l’évolution des projets sous sa gestion qui font objet des tiraillements,  à savoir : ABC, Moderne, JKK à Kalemie, Kinshasa ‘’Zéro trou’’.

Mise au point

Contre toute attente, plusieurs débats autour de cette affaire fait jaillir des suspicions  et des doutes sur la gestion du projet Tshilejelu et autres. 

  1. Victor Ntumba, Directeur Général  de l’OVD, a,  au cours d’un  point de presse, tenu hier, à Kinshasa, plus précisément, au Musée National,   démenti toutes les accusations  portées contre son entreprise, tout  en tirant au  clair  tous les contours de ces différents projets, pourtant,  en cours.

Il a affirmé,  d’une part,  qu’il serait difficile «que ce détournement ait lieu car ledit  projet a été fait sur un modèle de partenariat public-privé, et les fonds décaissés ont été remis aux sociétés privées qui ont,  chacune,  leurs lignes de crédit».

Et, d’autre part, il a fait mention de l’évolution des travaux qui continuent et qui sont effectifs jusqu’à ce stade.

Projet Tshilejelu

D’après Victor Ntumba, l’OVD n’a été impliqué dans ce projet que cinq  mois après sa conception  qui, dès le départ,  ne visait que l’espace Grand Kasaï, avant que l’on y ajoute  la ville de Kinshasa.

Sur cette base, sa mise en place a été précédée par toutes les autorisations possibles auprès du Premier Ministre, du Ministre des Finances  ainsi que des Travaux Publics.

Cette initiative avait  également, poursuit-il, respecté  tous les processus de passation des marchés. Car,   la Direction de contrôle des marchés avait  émis son  avis de ‘’non objection’’. Ce qui, d’ailleurs,  aurait facilité la signature du contrat avec l’entreprise CREC-7 à la date du 23 septembre 2020.

Cette dernière  avait, par ailleurs,    sa propre ligne de crédit auprès de la banque, en allant vers le Gouvernement à travers l’OVD pour obtenir de garantie de remboursement.

Tout en rejetant toutes les allégations sur les marchés de gré à gré,  Victor Ntumba soutient que : «l’OVD n’a pas eu l’accès à toutes ces sommes d’autant plus que c’est un  financement à crédit et non ordinaire pour un remboursement de 6 ans afin d’assouplir le trésor public, ce qui n’implique pas l’office dans toutes ces accusations, parce que les procédures de passation des marchés ont été respectées».

Exécution des travaux

Contrairement aux rumeurs propagées, des travaux ont été réalisés sur terrain. Et ce,  en dépit des difficultés rencontrées dans la province du Kasaï dont la production est de 2 millions 462 mille dollars à Mbuji-Mayi  et 1 millions 5 milles 5 cents dollars pour Kananga,  à cause de l’enclavement dans cette région, justifiée par le déplacement difficile des matériels.

Une production faible, certes, s’il faut la  comparer  à la Ville-Province de Kinshasa qui comptabilise 11 millions de dollars des travaux réalisés, par des assainissements et des chaussées asphaltées comptant 17 Kilomètres des caniveaux construits et 4 Kilomètres des routes bitumées.

Parmi les routes ciblées, il a cité, entre autres,  les avenues Makanza, Assossa,  Mayala, Ngada Kilo et  du Fleuve déjà bétonnées.

Tout fiasco du projet tomberait, à  son avis, caduc face à ce tableau qui présente la vraie réalité des choses. A ceux qui émettraient encore des réserves sur ces réalisations, Victor Ntumba leur  a lancé un appel une offre de visite. ‘’A   tous ceux qui voudraient les contempler de plus près de  bien vouloir se manifester et l’OVD se porterait volontiers à les y accompagner’’, a-t-il déclaré en substance.

En conclusion, Victor Ntumba a  annoncé,  pour ce qui concerne  les villes de Kabinda, Tshikapa et Mwene-Ditu que les travaux débuteront à partir du mois de  février prochain, en s’appuyant, certainement,  sur la sous-traitance qui est encore effective  dans leur contrat.

Niclette Ngoie

                                

 

Pin It

Statistiques

20261923
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
2344
15855
18199
20149509
206843
417873
20261923

Your IP: 54.80.87.174
2022-01-17 03:57

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg