Flash

BAN2

 

                    Comme il est de coutume, la commémoration de martyres de l’indépendance, le 04 janvier de chaque année, est une opportunité en or pour tout congolais d’émettre son avis par rapport à l’évolution du pays après la disparition tragique des compatriotes qui ont versé de leur sang pour l’indépendance de la République Démocratique du Congo. 63 ans après, Dany Ngoyi Muabila, président de la fédération Mont-Ngafula du parti Envol et un grand analyste des questions politiques, a donné de la voix par rapport à la situation politique de l’heure. D’après lui, s’il faut évaluer l’après indépendance, le bilan sera mitigé. Car, a-t-il mis en relief, la liberté d’expression n’est toujours pas garantie jusqu’à ce jour malgré la rotation des régimes à la tête du pays. «Dans ce combat, les vaillants martyrs de l’indépendance militaient pour la liberté. Malheureusement, 63 ans après,  la RDC n’arrive toujours pas à capitaliser cette liberté qui est une sève qui fait vivre toute une nation. Cependant,  nous voulons maintenant exploiter la liberté pour freiner les autres : on ne laisse pas les gens s’exprimer librement et de donner leur sons de cloche. Comme exemple, aujourd’hui, mon président Delly Sesanga est devenu la cible de tout le monde parce qu’il a dit non à l’intolérance, à la mauvaise gouvernance et à l’inertie des institutions qui règnent dans l’union sacrée », a-t-il déclaré.

A lui d’ajouter : «Je pense qu’aujourd’hui, il est important pour nos animateurs politiques de laisser toutes les parties agir, dire ce qu’il pense de manière égale. Le plus important est de savoir que nous avons un Congo qui a un avenir à construire, et on ne peut que le faire dans le rassemblement, l’unité et la libertéFaire abstraction à ce principe de liberté, je pense que c’est cracher sur la mémoire de nos vaillants combattants du 04 janvier 1959 alors que leur combat devrait être pérennisé.»

Pour cet analyste avéré, enseignant de surcroit, la date du 04 janvier 1959 marquera à jamais l’esprit de liberté, d’autosuffisance et d’autogestion après une grande lutte des combattants pour faire sortir le pays à une limitation d’expression issue de la colonisation belge.

En outre, le président fédéral du parti politique Envol cher au président Delly SESANGA, invite la société et toute la classe politique de s’inscrire dans le combat de ces personnages historiques du pays pour prendre notre destinée en mains.

«Le peuple congolais, tout comme les acteurs politiques, doivent se référer au combat du 04 janvier 1959 : les combattants ont bravé la peur et la torture. Aujourd’hui, le fonctionnement des institutions pose problème ; il nous faut un autre sursaut démocratique, un sursaut patriotique qu’ont fait les combattants de la liberté à l’époque afin de prendre notre destinée en mains », a-t-il conclu.

Christian Musungayi

 

Pin It

Statistiques

20269468
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9889
15855
25744
20149509
214388
417873
20269468

Your IP: 3.81.172.77
2022-01-17 17:06

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg