Flash

BAN2

 

 C’est par un communiqué rendu public ce mercredi 29 décembre 2021, que Monseigneur Fulgence Muteba, Archevêque Métropolitain de Lubumbashi, a confirmé le décès de Monseigneur Tharcisse Tshibangu Tshishiku, Evêque Emérite du Diocèse de Mbuji-Mayi. La mort de cet ancien Recteur de l’Université de Kinshasa est survenue ce mercredi 29 décembre 2021, vers 15 heures (heure de Kinshasa), aux cliniques universitaires de Kinshasa. Ce communiqué signé par monsieur l’Abbé Jean Marie Vianey Musul, Secrétaire Chancelier, souligne que le défunt était prêtre incardiné de l'archidiocèse de Lubumbashi avant de présenter les condoléances de Monseigneur l'archevêque de Lubumbashi à toute l'Eglise Famille de Dieu qui est en RD Congo et recommander l'âme de l'illustre disparu aux ferventes prières des fidèles.

Qui est Tharcisse Tshibangu Tshishiku ?

Il est né à Kipushi, dans l’actuelle province du Haut Katanga, en République Démocratique du Congo, le 23 avril 1933. Né des parents originaires de Ngandajika, dans l’actuelle province de Lomami, ancienne province du Kasaï Oriental. Le jeune Tharcisse a accompli ses études primaires dans sa ville natale (Kipushi) auprès de la paroisse Sainte Barbe et cela de 1939 à 1944. Il poursuit ses études secondaires et les humanités gréco-latines au petit séminaire de Kapiri-Kakanda. Celui-ci était dirigé par les pères bénédictins (1945-1951). Poursuivant le cursus en vue du sacerdoce, Tshibangu va aller étudier au grand séminaire de Baudouin ville (1951-1957), aujourd’hui Moba. Il va étudier la philosophie et la théologie. Ce grand séminaire était tenu par les Missionnaires d’Afrique qu’on appelle habituellement Pères Blancs.

Avec l’accord de son Evêque, le jeune séminariste Tharcisse Tshibangu va devoir aller à Kinshasa poursuivre ses études universitaires. Ce sera à l’Université Lovanium de Kinshasa où il va obtenir une licence en théologie (1957-1959). A l’heure où le Congo-belge se prépare à l’indépendance, Tharcisse est ordonné prêtre le 09 août 1959 et ceci pour le compte de l’Archidiocèse de Lubumbashi.  C’est aussi à cette époque que le jeune prêtre commença à approfondir la question de la possibilité d’une théologie africaine. Le débat épistémologique avec son professeur, le chanoine belge A. Vannest donna lieu à des recherches approfondies sur la possibilité d’une théologie proprement africaine et scientifique.

Toujours en accord avec son Ordinaire, il va devoir aller en Belgique pour continuer ses recherches théologiques à l’Université Catholique de Louvain. La première étape est le doctorat en théologie (1961-1962) avec une thèse sur Melchior Cano : «Melchior Cano et la théologie positive». La seconde sera le «Magistère» en théologie, c’est-à-dire l’Agrégation de l’enseignement supérieur (1962-1965). Ces études seront couronnées par une thèse : «Théologie positive et théologie spéculative position traditionnelle et nouvelle problématique».

Le Pape Jean XXIII nomme le jeune Maître en théologie Expert au Concile Vatican II et plus tard, son successeur, le Pape Paul VI, le nomme son Prélat (août 1966).

Ayant découvert les talents du jeune prêtre Tharcisse Tshibangu durant le déroulement du Concile Vatican II, le Cardinal Joseph Albert Malula, ne va pas perdre l’occasion d’avoir à ses côtés, comme proche collaborateur, ce jeune pasteur brillant. C’est ainsi que le Pape Paul VI va le nommer Évêque Auxiliaire de l’Archidiocèse de Kinshasa. Le 06 décembre 1970, il sera consacré Évêque. Il va s’occuper de la pastorale de la Région Apostolique Kin-Ouest (1980-1991). Après la mort de Tata Cardinal Malula, Monseigneur Tharcisse sera, de 1991 à 1992, le Vicaire Générale ayant tous les pouvoirs sur l’Archidiocèse de Kinshasa. En 1992, le Pape Jean-Paul II le nomme Évêque du diocèse de Mbuji-Mayi.

Il va occuper les nombreuses hautes responsabilités au niveau national et international. L’homme des sciences et Pasteur Congolais Tharcisse Tshibangu Tshishiku a reçu plusieurs titres (Doctorat Honoris Causa en 1977 – Université des Sciences humaines de Strasbourg en France) et participé à plusieurs rencontres à caractère scientifique, ecclésiastique et académique.

À côté de cette vie intellectuelle riche et profonde, Monseigneur Tshibangu est un grand homme spirituel. Depuis déjà le séminaire, il pensait à une forme de vie de consécration dans le monde. Les années passées à côté de ses aînés Joseph Albert Malula et Eugène Moke Motsuri (l’autre Évêque Auxiliaire de l’Archidiocèse de Kinshasa), ont été pour lui, un temps d’approfondissement de l’intuition de cette forme de consécration séculière. Aux contacts avec des prêtres, frères, sœurs et des nombreux laïcs (jeunes et adultes), il a eu l’occasion d’échanger, de partager avec eux cette forme de consécration. Le Concile Vatican II, va donner à cette nouvelle forme de consécration, sa configuration juridique : Perfectaecaritatis.

Evêque émérite du diocèse de Mbuji-Mayi (depuis le 1er août 2009, Tatu Tharcisse continuait encore, à servir fidèlement, avec le sens de responsabilité qui l’avait toujours caractérisé, son cher grand et beau pays la République Démocratique du Congo et l'Afrique.

Steve Ilunga

Pin It

Statistiques

20268868
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9289
15855
25144
20149509
213788
417873
20268868

Your IP: 3.81.172.77
2022-01-17 15:50

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg