Flash

BAN2

 

Hier, lundi 27 décembre 2021, le groupe scolaire Bon espoir a réuni ses cadres, ses enseignants, ses anciens élèves et ceux du présent, les parents d’élèves, et tant d’autres invités, dans la cour du Complexe Scolaire Bon Départ à Limete, autour d’une célébration solennelle, le départ de leur promotrice, le Dr Yoko Christiane Maillet à la retraite, après plusieurs décennies de lourds sacrifices et de grandes batailles, consentis et menées par elle, sans relâche à travers plusieurs générations d’élèves, dans son domaine de prédilection, l’éducation et l’assistance aux enfants vivants avec handicap.

La célébration a donc débuté aux premières heures de l’après-midi, sous l’assistance du staff constitué du personnel du Complexe Scolaire Bon Départ, de ses enfants et petits-enfants, et de plusieurs autres invités. Son époux, Me Placide Yoko Yakembe, le patriarche était aussi de la partie, mais est arrivé un peu plus tard, sans doute pour ne pas être dans l’ombre de cette femme qui brillait par son parcours d’exception, mais l’orientation de la célébration n’a pas changé de cap.

Plusieurs interlocuteurs sont intervenus, rendant chacun un témoignage captivant, parmi la multitude des faits émouvants et instructifs qui les ont marqués, mais aussi et surtout orienté leur vie dans une direction dont ils sont aujourd’hui rempli de fierté. Parmi eux, des collaborateurs (enseignants, administratifs, etc.), des anciens élèves, des parents d’élèves dont les difficultés ont été surmontées par l’aide du Dr Yoko Christiane, etc. Tous, sans exception aucune, ont salué la bravoure et le dévouement de cette héroïne de «l’éducation pour tous».  

D’origine française, elle a choisi la RD. Congo comme son pays d’adoption, depuis maintenant plusieurs lustres. Mariée, mère et grand-mère, Christiane Maillet Yoko est une femme d’exception, au parcours épique, dont l’essentiel a été consacré à l’élaboration et la pratique d’un programme d’éducation inclusif, prenant en charge les enfants vivants avec handicap (sourds-muets, autistes...), les enfants abandonnés ou traumatisés... depuis 35 années !

Déjà diplômé en logopédie (qui est la science de la technique corrective de la mauvaise prononciation chez les enfants) dans une Université française, à son arrivée en RD. Congo, alors Zaïre, cette travailleuse acharnée et amoureuse du savoir, toujours en vue de mieux assister les enfants vivants avec handicap, s’est encore lancé dans les études de médecine à l’Université de Kinshasa, d’où elle est sortie avec un diplôme de médecine, spécialisé dans l’assistance aux handicapés.

C’est aussi dans le but d’accompagner ces enfants, marginaux de la société, dans leur long périple vers l’affirmation de soi et vers l’étape ultime, leur devenir d’hommes et de femmes d’exceptions dans cette même société, qui, par négligence et ignorance, n’aurait jamais permis ces enfants d’exprimer leur plein potentiel, bien au-delà de tout handicap.

En ce jour de solennité, la célébration ne s’est pas seulement centrée sur la vie de cette Grande Dame, mais aussi, sur ceux de plusieurs enfants, aujourd’hui devenus Professeurs d’Université, Educateurs, Ingénieurs, etc. dont la plus part n’aurait jamais pu atteindre ces niveaux d’excellence, si pour chacun d’eux, ils n’avaient pas bénéficié d’une attention particulière et totalement dévouée de cette femme.

Caleb Assana

 

Pin It

Statistiques

20268868
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9289
15855
25144
20149509
213788
417873
20268868

Your IP: 3.81.172.77
2022-01-17 15:50

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg