Flash

BAN2

 

 *C’est en guise du respect des procédures de recouvrement des recettes et de l’intégrité de ses agents et cadres  que la Direction Générale des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participations (DGRAD) a ouvert du 20 au 24 décembre 2021, les séances de campagne de sensibilisation dans la salle de conférence du Lycée Sacre-Cœur, dans la commune de la Gombe. Le civisme fiscal devenu ainsi  un sujet d’importance capitale dans l’exercice des attributions des agents et cadres  ainsi que  les services d’assiettes sont, en effet, au menu   de ces journées pédagogiques. Il est question, à cette occasion, de rappeler les règles de base   qui, normalement,  permettront à ces  agents et cadres  de la DGRAD de s’imprégner, une fois plus,  de différentes procédures qui concourent à l’encadrement des recettes fiscales dans l’exercice de leur travail au   quotidien. Mais  aussi, d’accroître   la visibilité et promouvoir  la bonne image de la DGRAD  au sein de  l’opinion publique.

C’est dans cette perspective  que le mot d’ouverture de cette cérémonie a été prononcé par le tout nouveau  Directeur Général,  M.   Jean-Parfait Ntabala Murhandikire,  qui a répondu à  cette initiative qui s’inscrit dans la vision et dans la plan quinquennal  du Président de la République,  Félix-Antoine Tshisekedi,  qui,  lors de son allocution sur l’état de la nation, prononcée  au Palais du Peuple,  le 13 décembre dernier, annonçait le lancement de la campagne de sensibilisation au civisme fiscal  et à la gestion responsable des deniers publics sans lesquels, le développement en  RDC ne saurait être qu’un pur leurre.

«C’est en tenant compte des options levées,  lors des dernières conférences budgétaires, que la DGRAD,  en associant la coordination de la cellule pour le changement des  mentalités (CCM), et les services d’assiettes, saisissent cette opportunité pour organiser ces séances. Car,   le civisme fiscal contribue,  de façon remarquable,  à la croissance des recettes de l’Etat», a-t-il déclaré.

Et, à   lui de renchérir,  en soulignant qu’ «hormis cet aspect, ces séances sont aussi un moyen d’informer  et d’éduquer afin d’instaurer une culture qui devrait aider à la bonne mobilisation des recettes de l’Etat. Car,   elles mesurent les perceptions et les attitudes des contribuables vis-à-vis du paiement».

Après son speech, la parole a été également offerte  à la Directrice Emilie Tshilumba Kapinga qui, à son tour, a expliqué,   en long et large,  les prérequis du civisme fiscal auquel tous agents et cadres de la DGRAD, comme d’ailleurs, tous les autres  services générateurs des recettes, sont  légalement  soumis. Ceci  implique le respect des lois et la soumission à des exigences qui régissent leurs activités  mais aussi,  le respect des procédures d’encaissement des recettes.

Dans cette même lecture, elle a, en outre,  fait appel aux  agents et cadres qui exerceraient le commerce en qualité d’éleveur ou d’exploiteur agricole, de les déclarer afin que ces activités soient mentionnées dans leurs dossiers administratifs.

Gestion  responsable  des  deniers publics

L’accent a été, enfin,  mis sur l’attribution des tâches de chaque partie qui devra se faire dans l’ordre,  afin de les accomplir en toute intégrité et discipline, conformément à l’article 65 de la Constitution qui stipule que : «tout congolais est tenu de remplir loyalement ses obligations vis-à-vis de l’Etat. Il a, en outre,  le devoir de s’acquitter  de ses impôts et taxes».

Et,  la même interpellation a été formulée  sur la façon dont les agents et cadres devraient rendre compte de leurs missions,  conformément à ce qu’ils rencontrent sur terrain, en évitant toute fraude qui, du reste,  les expose  aux sanctions exemplaires prévues par les lois et règlements  en vigueur en RD. Congo.  

A leur tour, les agents ont, quant à eux,  selon le temps qui leur a été accordé, posé  des questions et  exprimé une série de   préoccupations liées notamment, à  à l’exercice de leur travail de tous les jours.  Des échanges et discussions se poursuivront jusqu’au 24 décembre 2021, jour fixé pour la  clôture de ces journées pédagogiques et  la publication, comme il fallait s’y attendre,  des principales recommandations adoptées.                       

Niclette Ngoie

Pin It

Statistiques

20269259
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9680
15855
25535
20149509
214179
417873
20269259

Your IP: 54.36.148.65
2022-01-17 16:36

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg