Flash

BAN2

 

*La ville province de Kinshasa de Gentiny Ngobila occupe le top du palmarès : 73% ; suivie de Haut-Uélé de Christophe Nangaa : 69% ; la Tshuapa et le Lualaba arrivent ex-æquo en troisième place avec 68%...

Introduction

L’année électorale 2023 est à quelques encablures. Tout le monde se prépare déjà en affûtant ses armes. Echos d’Opinion s’intéresse dans un premier temps à la présidentielle dont l’actuel Président de la République Félix Tshisekedi est d’ores et déjà plébiscité candidat déclaré par son camp au poste qu’il occupe actuellement.

Fidèle à la mission qu’il s’est assignée, celle de tâter les pouls de l’opinion congolaise par le baromètre populaire, en procédant au sondage d’opinion, chaque fois que le besoin se fait ressentir selon les enjeux en perspective, Echos d’Opinion est descendu sur le terrain en vue de connaitre les intentions du vote favorable Félix Antoine Tshisekedi dans chacune des 26 provinces au cas où le scrutin aurait lieu au cours de cette période de temps. Chaque participant au présent sondage avait l’obligation d’avancer les raisons de son choix.

Poursuivant un objectif précis, ce sondage d’opinion s’est déroulé dans la limite du cadre pour lequel il a été initié.

Agent concepteur : Echos d’Opinion.

Durée : Travail effectué du 05 octobre au 05 décembre 2021.

Technique : Question posée par texto aux Congolais contactés par les agents d’Echos d’Opinion.

Moyen utilisé : Sondage réalisé par les agents de la maison.

Motif : Connaitre les avis des congolais, province par province sur le choix qu’ils porteraient sur Félix Antoine Tshisekedi au cas où la présidentielles se tiendrait au cours de cette période de fin d’année ; ainsi que les raisons qui justifieraient ce vote

Interprétation

1.1 Ce travail de sondage d’opinion a été effectué d’une manière qualitative et quantitative

Qualitative : Le travail scientifique exige le respect de certaines normes exigées en la matière. La qualité étant l’une d’elles, le présent sondage d’opinion doit s’en tenir à la règle sans déroger à aucun critère.

Dans la réalisation de ce sondage, Echos d’Opinion a travaillé en respectant strictement les règles en vue de produire un résultat de qualité. Ainsi les variables positives liées au sexe, le niveau d’étude et la stratification par tranche d’âge ont été retenues.

Par contre les variables liées aux appartenances politique, ethnique, tribale, linguistique et régionale, n’ont pas été prises en compte. Elles ont été considérées comme contraire au but visé : l’objectivité.

Quantitative : En dépit de toutes les difficultés rencontrées dans la réalisation du présent sondage, Echos d’Opinion a fait de son mieux pour atteindre un représentatif de toutes les provinces.

Ainsi, il a fourni l’effort de totaliser le chiffre des cent réponses par province. Un effort qui a été justifié par le souci d’équilibre afin d’évaluer le pourcentage qu’obtiendrait l’actuel Président sans tenir compte de la densité, c’est-à-dire du nombre des électeurs de chaque province. L’échantillon retenu est de 2600 personnes en raison de cent par province.

Résultats : Tableau de l’électorat favorable à Félix Tshisekedi par province

Après avoir recueilli toutes les données et les avoir traitées dans le respect des normes établies, un seul tableau sera publié, selon l’importance du vote favorable exprimé. Les participants au présent sondage ont répondu à la question suivante : « Au cas où l’élection présidentielle aurait lieu actuellement, voteriez-vous en faveur de l’actuel Chef de l’Etat ? Pourquoi ? »

Tableau N° 2

Selon l’importance des intentions du vote favorable à Félix Tshisekedi / province par province

Noms des provinces et leurs Gouverneurs

Echantillon

Voix obtenues

Pctage

1

Kinshasa: Gentiny Ngobila

100

73

73%

2

Haut-Uélé: Naanga

100

69

69%

3

Tshuapa: Boongo Nkoy

100

68

68%

3

Lualaba: Fifi Masuka

100

68

68%

5

Haut-Katanga

100

65

65%

5

Kasaï-Oriental:

100

65

65%

5

Lomami

100

65

65%

8

Kasaï-central

100

63

63%

9

Kwango

100

62

62%

10

Kwilu

100

58

58%

10

Kasaï

100

58

58%

12

Nord-Ubangi

100

57

57%

13

Bas-Uélé: Valentin Senga

100

56

56%

13

Maï-Ndombe:

100

56

56%

15

Mongala

100

55

55%

16

Sud-Ubangi

100

52

52%

17

Sud-Kivu

100

47

47%

18

Sankuru

100

46

46%

19

Kongo-central

100

42

42%

20

Equateur

100

39

39%

20

Tshopo

100

39

39%

22

Nord-Kivu

100

38

38%

23

Ituri

100

36

36%

24

Maniema

100

35

35%

25

Haut-Lomami

100

30

30%

26

Tanganyika

100

27

27%

27

Total

2600

1331

51,2%

Au regard des résultats obtenus, si l’élection présidentielle aurait lieu en cette période :

  1. La ville province de Kinshasa se classerait en tête avec 73% des suffrages favorables au Président Félix Tshisekedi. Elle est suivie par 2. Haut-Uélé : 69% ; 3. Tshuapa : 68% ; 3. Lualaba : 68% ; 5. Haut-Katanga : 65%; 5. Kasaï Oriental: 65% ; 5. Lomami : 65% ; 8. Kasaï-central : 63% ; 9. Kwango : 62% ; 10. Kwilu : 58% ; 10. Kasaï : 58% ; 12. Nord-Ubangi : 57% ; 13. Bas-Uélé : 56% ; 13. Maï-Ndombe : 56% ; 15. Mongala : 55% ; 16 : Sud-Ubangi : 52% ; 17. Sud-Kivu : 47% ; 18. Sankuru : 46% ; 19. Kongo-central : 42% ; 20. Equateur : 39% : 20. Tshopo : 39% ; 22. Nord-Kivu : 38% ; 23. Ituri : 36% ; 24 : Maniema : 35% ; 25. Haut-Lomami : 30% ; 26. Tanganyika : 27%.
  2. Ville province de Kinshasa: 73%. La ville province de Kinshasa se classe en tête des intentions de vote favorable au Président de la République en fonction. Cette opinion largement majoritaire dans la Capitale R.D. congolais est due en grande partie à la concrétisation de sa vision par le Gouverneur Gentiny Ngobila.

Il s’agit de : la construction d’un grand marché moderne pouvant créer plus de 5000 nouveaux emplois en vue d résorber le chômage des jeunes ; La création des routes secondaires dans la Capitale de la RD-Congo qui ne se contente que des routes laissées par les belges.

Exemple les routes transversales dont les travaux de construction et d’asphaltage sont en cours. Comme les avenues Elengesa, Kikwit, Mombele, De la paix. Auxquelles, il faut ajouter d’autres avenues trouvées en état de délabrement, mais réhabilitées ou en cours de réhabilitation sur fonds propres du gouvernement Ngobila.

C’est le cas des avenues Victoire, de la Libération, Mongala et autres, pont Bongolo la route Bongolo, des routes transcommunales initiées en vue de relier les communes de Matete et de Mont-Ngafula, en passant par Lemba ; Travaux de réhabilitation de 22 kilomètres du réseau ferroviaire qui part de la gare centrale jusqu’à Masina, ainsi que le projet visant à relier la commune de Masina à celle de celle de Limete par le quartier Kingabwa en jetant un pont sur la rivière N’djili.

Kin Bopeto, initié par le gouverneur Ngobila et qui s’intègre dans la vision globale de Chef de l’Etat, figure également parmi les initiatives et actions qui séduisent les Kinois et les poussent à porter leur choix sur Félix Tshisekedi en 2023. L’assainissement de la ville et l’embellissement de certains sites érigés le long du Boulevard Lumumba dans la commune de Limete donne à la Capitale un aspect plus moderne et propre agréable à regarder.

  1. Haut-Uélé : 69%. Cette province située aux confins du grand nord du territoire R.D. congolais, dans sa frontière avec le Sud-Soudan, créé la grande surprise en se classant deuxième en termes d’intentions de vote favorable à Félix Tshisekedi en 2023.

Pour les électeurs qui ont déjà opéré ce choix, se disent satisfaits et soulager par la perspective de facilité de mobilité perçue à travers l’ampleur des travaux de construction et de réhabilitation des routes d’intérêt général et local de la province. Ainsi que d’autres aspects de la modernisation et du développement du Chef-lieu et des autres localités de Haut-Uélé.

Notamment ceux réalisés sur les axes routiers Isiro-Niangara-Dungu-Faradje-Durba effectués à l’initiative du Gouvernement provincial du Haut-Uele ; la mise en oeuvre du vaste projet gouvernemental de création du corridor Oriental Aru-Durba-Tora-Ganga-Isiro-Bolebole-Bafwasenge-Kisangani, cette route provinciale prioritaire 426 longue d’environ 440km jusqu’à Durba va être raccourcie à la fin du chantier du corridor Oriental notamment avec la création du tronçon Ganga (85km d’Isiro) ; les chantiers en exécution dans les territoires de Rungu et Wamba ; les travaux de finition du pont Dikindi reliant les deux territoires précités sur cette route de déserte agricole longue de 23 Km, faisant suite à celle du pont Apoyo ; le boulevard Masizandre, comme le reste des chaussés et de la voirie urbaine d’Isiro, est réhabilité d’abord en terre battue, celui-ci a vu sa largeur doublée, passant de 7 à 14 mètres. A ce bilan très positif, il faut ajouter la construction et la réhabilitation des infrastructures scolaires et hospitalières qui place la province de Haut-Uélé parmi les provinces pionnières du développent en RDC.

Des meilleurs résultats obtenus à la faveur du climat de paix et de concorde créé par le Président Tshisekedi depuis son accession au pouvoir dans l’ensemble du pays en général et dans le Haut-Uélé en particulier.

  1. Tshuapa : 68%. Issue du démembrement du grand Equateur, la province de la Tshuapa surprend également en occupant la troisième place dans les intentions de vote en faveur du Président Félix Tshisekedi, exæquo avec la province de Lualaba.

Ces électeurs potentiels justifient leur choix, en premier lieu, par la nomination de maître Guy Loando en qualité de Ministre d’Etat, Ministre de l’Aménagement de Territoire. Ce dernier, argumentent-ils, s’investi sans compter pour le développement de leur province. Ensuite, ils s’estiment heureux du climat de paix et de stabilité des institutions provinciales grâce à la sagesse du Gouverneur Boongo Nkoy Pancrasse.

En dépit de l’enclavement de son entité administrative, le Gouverneur de la Tshuapa travaille sans relâche pour son désenclavement et son développement. Pour une fois, disent-ils, la Tshuapa tente de faire disparaitre le sceptre de la pauvreté, qui a longtemps miné sa population.

L’opinion favorable reconnait ainsi à Félix Tshisekedi le mérite d’avoir fait confiance aux deux grandes personnalités de leur province qui œuvrent nuit et jour le développement de celle-ci et pour le bien-être de la population.

3 Lualaba : 68%. La riche province de Lualaba, issue du démembrement du grand Katanga vient en troisième place des intentions des votes favorables au Président Félix Tshisekedi. Les Lualabais qui partagent cette opinion fondent leur conviction sur les réalisations de Fifi Masuka, qui se distinguent par une traque systématique des trafiquants, fraudeurs et toute la mafia minière qui pullulent dans le coin.

A l’exemple du joli coup de filet réalisé dernièrement par les services du gouvernement provincial....Kolwezi, Chef-lieu de la province est devenue l’une des villes les mieux éclairées de la RDC. Toute la province est devenue un grand chantier qui se transforme progressivement.

Différentes infrastructures sont soit en pleine construction ou modernisation. Fifi Masuka, qui bénéfice de la confiance et du soutien du Chef de l’Etat se débat pour convaincre les multinationales installées dans le Lualaba à reverser à la population de cette partie du pays une partie de leur gain en payant les taxes et redevance destinées à province.

Recettes qui sont utilisées pour l’amélioration de conditions de vie de Lualabais. Selon eux, il y’a lieu de continuer dans cet élan en vue de favoriser l’essor de leur province et son développement, ainsi que celui de l’ensemble de la République.

5 Haut-Katanga : 65%. Ici aussi ce sont les travaux de construction des infrastructures scolaire, hospitalière, de fourniture d’eau potable, routières et de la voirie par l’asphaltage des ’avenues des routes d’importance économique reliant les communes, qui attirent les votes favorables au Président Félix Tshisekedi dans le Haut-Katanga.

Entre autres : la réhabilitation chaussée de Kasenga restée presque 10 ans dans un état de délabrement avancé ; et du Tunnel a permis la fluidité de la circulation du trafic. Les nids de poules, les marres ont disparu. Les caniveaux débouchés et réhabilités; L’avenue Lumumba; le boulevard Kamanyola et autres sont réhabilités et habillés de leurs plus belles robes Le Pont Kabulameshi jeté sur la rivière Karavia au Golf ; les avenues Tshinyama, Prof Mbayo, Rubi , Kiambi, Lofoï 2 ; Kasavubu, Révolution, Lomami, les parvis de la cathédrale Saints Pierre et Paul , le siège de l’assemblée provinciale, le centre d’isolement des patients Covid-19 à la Luano, l’éclairage public, le Parking des trucks à Kanyaka, bref les réalisations ne peuvent être complètement énumérés.

L’élan de la reconstruction et de la modernisation s’est étendu dans toutes les localités et villes du Haut-Katanga. A Likasi, les grandes artères comme l’entrée de la ville, les routes de desserte agricole entre Nguya, Shituru et Kitabataba, ainsi que le pont Shituru ont été réhabilités

Plus de 50 bornes fontaines installées à Kampemba, Kasomeno, Kasenga, Pweto, Kilwa, Sakania et ailleurs. Les travaux de modernisation du marché, la construction et la réhabilitation des artères de la cité sont déjà entamés.

La prise en charge des élèves finalistes et la construction en urgence des auditoires de l’Institut Supérieur des Statistiques à Kilobelobe.

La faim a été vaincue par lutte contre l’importation de la farine de maïs et l’opération Bilanga. Le tout couronné par la maximisation des recettes pour le compte du trésor public par le combat contre la fraude en tout genre. L’invitation lancée à l’IGF pour auditer la gestion des finances de la province a été un gage de la bonne gestion que Jacques Kyabula a donné à ses administrés.

C’est aussi la preuve que le nouveau leadership incarné par Félix Tshisekedi donne des résultats escomptés.

5 Kasaï-Oriental : 65%. La province d’origine de Félix Tshisekedi arrive en 5ème position dans les intentions des votes favorables à l’actuel Chef de l’Etat, soit 65% ex-æquo avec le Haut-Katanga. Les Kasaïens de l’Est sont séduits par les travaux de nouvelles infrastructures en construction dans leur province dans le cadre du programme présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et les inégalités.

Il s’agit de la construction, la modernisation et/ou la réhabilitation des infrastructures scolaires et sanitaires à Mbuji-Mayi : Hôpital général de référence de la Muya, Hôpital général de référence Saint Jean-Baptiste de Kansele et une banque de sang. Et, de l’autre, le Complexe scolaire Kalenda Mudishi, le Complexe scolaire du 4 janvier, et l’Ecole Primaire de Kangaanga de Mupompa.

Toutes ces infrastructures seront dotées des équipements modernes et alimentées en eau potable par des forages, des châteaux d’eau et des bornes fontaines. Il faut également inclure les travaux d’entretien par l’OVD de plus de 600 km de routes de desserte agricole sur les 1.500 km du réseau routier que compte la province et qui seront accessibles aux véhicules.

Et, aussi les travaux de réhabilitation et de modernisation de l’aéroport de Mbuji-Mayi des infrastructures aéroportuaires par la construction d’une nouvelle tour de contrôle, une nouvelle centrale et équipement, et d’une caserne anti incendie et ses annexes, la réhabilitation et le prolongement de la piste avec balisage lumineux, renforcement et extension du tarmac plus bretelles et taxi way et éclairage au sol, lutte anti-érosion.

Des réalisations d’une ampleur sans précédent qui a fait décider aux 65% de Kasaïens de renouveler leur confiance à Fatshi en 2023.

5 Lomami : 65%. Au cas où le scrutin présidentiel se tiendrait aujourd’hui, la province de Lomami accordera au Président Félix Tshisekedi le même nombre des voix que les provinces du Haut-Katanga et du Kasaï-Oriental, soit 65% des votes favorables.

Dans cette entité provinciale,  résultat de l’éclatement de l’ancienne province du Kasaï-Oriental, ce sont surtout la construction des ouvrages par le projet PRISE qui séduit les électeurs.

Il s’agit de latrines, bureaux, écoles, centres de santé et incinérateurs dans tous les territoires, agglomérations, cités et autres localités

8 Kasaï-central : 63%. Pour les 63% des électeurs potentiels dans le Kasaï-central, la réhabilitation du groupe électrogène de la SNEL (société nationale d'électricité) est une bonne chose, car ils bénéficient d’un courant plus ou moins régulier et stable.

Ils saluent également la réhabilitation de l'usine de pompage d'eau à Demba par la Régideso (régie de distribution d'eau), ainsi que celle des infrastructures scolaires, notamment l'Institut Muludiki et les écoles E.P. Batangila Kumpala et E.P. Lama Bantu à Kananga.

9 Kwango : 62%. Le retour de Jean Marie Peti-peti a créé un environnement de paix et de confiance entre les institutions de la province. Cela a permis la prise de certaines initiatives capables de booster le développement de cette entité décentralisée.

Cette volonté se manifeste par l’élaboration d’une charte et d’une feuille de route destinées à engager une lutte sans répit contre l’ennemie du développement de sa province : la malnutrition.

Les initiatives visant l’assainissement de la ville de Kenge et l’élargissement de certaines rues et avenues donnent satisfactions aux Kwangolais qui souhaitent accorder un nouveau mandat à Fatshi, afin que leur province prenne un élan définitif du développement.

10 Kwilu : 58%. . La réhabilitation et la construction des infrastructures routières, de voirie et drainage ainsi que tant d’autres encore dans le Kwilu présage de bonnes perspectives d’avenir.

Raison pour laquelle 58% de la population du Kwilu souhaitent renouveler le mandat de Félix Tshisekedi en vue de continuer dans cet élan de développement qui vient d’être amorcé.

10 Kasaï : 58% La province du Kasaï, issue du démembrement du Kasaï Occidental est l’une des entités qui ont massivement voté pour Félix Tshisekedi.

Les 58% qui font encore confiance à l’actuel Président et compte lui accorder leurs suffrages en 2023 se réjouissent de la réhabilitation du vieux pont construit sur la rivière Kasaï pour relier Tshikapa centre et Kele.

L’autre pont moderne, cette fois-ci, dont les travaux seront bientôt achevés, est en érection en aval du premier pour relier Dibumba à Kele sur la route en asphaltage qui mène vers Kananga.

La perspective de voyager en voiture ou en bus entre Tshikapa et Kananga est vieux rêve en passe d’être concrétisé. Les Kasaïens ne veulent pas rater cette opportunité, c’est pourquoi 58% veulent à tout prix renouveler le mandat de Félix Tshisekedi.

12 Nord-Ubangi : 57% L’élan de la reconstruction et du développement pour redorer l’image de la province d’origine de Feu le Maréchal Mobutu plait à la population du Nord-Ubangi.

Ils notent avec satisfaction la réhabilitation des routes d’intérêt local et national, les infrastructures scolaires et hospitalières longtemps abandonnées à elles-mêmes. Des travaux qui sont souvent financés sur les moyens propres de la province, l’appui du gouvernement central et des organismes nationaux et internationaux.

A 57% la population du Nord-Ubangi veut renouveler le mandat du Chef d’Etat actuel qui accorde un accent particulier à sa sécurité qui s’améliore chaque jour.

13 Bas-Uélé : 56%. La stabilité des institutions, les efforts destinés à débarrasser la province éleveurs Mbororo et assurer la sécurité de la population, figurent parmi les atouts qui militent en faveur de Félix Tshisekedi dans le Bas-Uélé.

La population fonde beaucoup d’espoir sur les perspectives du désenclavement de leur province avec l’appui du Gouvernement central, la collaboration du Haut-Uélé voisin, ainsi que les efforts du gouvernement provincial. Le second mandat à accorder à Félix Tshisekedi, pensent les 56% qui lui sont favorables, servira à consolider les acquis et avancer vers le progrès.

13 Maï-Ndombe : 56%. Grâce au projet d’appui au développement des infrastructures, la province de la réhabilitation et entretien des pistes rurales sur 245 km, la construction de 8 marchés ruraux, 3 aires d’abattage, un quai d’accostage et de 5 forages d’eau.

La méthodologie visant à valoriser autant que possible les ressources humaines et matérielles locales disponibles, dans une logique d’implication des communautés et des entreprises locales dans la réalisation des œuvres  a été privilégiée en vue de favoriser l’appropriation des acquis de la part de ces mêmes communautés.

La population attend la concrétisation du projet visant la construction de 5000 logements dans la province en raison de 300 par chaque chef-lieu de territoire. Cela a décidé 56% des électeurs de la province de Maï-Ndombe à porter leur choix sur Félix Tshisekedi en 2023.

15 Mongala : 55%. En plus des travaux de réhabilitation des axes routiers d’intérêt national et local, la population de Mongala est émerveillée par l’attention particulière que lui porte le Gouvernement central sous le leadership de Félix Tshisekedi.

A l’exemple de l’assistance qui a été apportée aux victimes du naufrage d’une pirogue motorisée entre Kisangani et Lisala.

Cette marque d’attention particulière pousse 55% de la population de la Mongala à porter leur choix sur le Chef de l’Etat au pouvoir en 2023.

16 Sud-Ubangi : 52%. PIREDD Sud Ubangi, financé par CAFI par le biais du Fonds National REDD+ vise à réduire la pauvreté, la dégradation des forêts et les émissions qui y sont liées, au travers de la promotion des investissements agricoles respectueux de la forêt à travers la gestion planifié et durable des terres, et l'amélioration des moyens d’existences des populations rurales et marginalisées.

La population de cette partie du pays qui aspire au progrès veut accorder 52% de ses suffrages à l’actuel Président de la République qui veut la sortir de son isolement.

  1. Sud-Kivu : 47%. L’opinion favorable à Félix Tshisekedi met en exergue de grands changements intervenus dans plusieurs secteurs. Les chaussés, les ouvrages de voirie réhabilités, en réhabilitation ou en construction. Ils se réjouissent aussi de l’installation de Transco dans le Chef-lieu de leur province : Bukavu.

La suspension des activités minières de six entreprises minières chinoises pour "préserver les intérêts de la population" et "remettre de l'ordre" dans un territoire théâtre de tensions entre populations locales et entreprises chinoises qui exploitent l’Or, est une autre initiative qui a déterminé les 39% de la population du Sud-Kivu à accorder leurs votes à Félix Tshisekedi.

  1. Sankuru : 46%. Bien que le Sankuru demeure la province la moins développée une frange d’opinion a déjà choisi Félix Tshisekedi. Selon elle, la construction des infrastructures scolaires, sanitaires et d’adduction d’eau potable, est un signe que les choses bougent déjà.

Il faut également ajouter l’intérêt suscité auprès des investisseurs qui commencent à visiter cette entité territoriale jadis isolée et marginalisée.

  1. Kongo-central : 42%. Le bétonnage des avenues à Mbanza-Ngungu et dans les autres centres de la province et la construction des infrastructures scolaires, sanitaires et autres, a laissé une bonne impression aux Ne Kongo.

Il faut aussi ajouter l’élévation du tout premier Président de la République, Joseph Kasa-Vubu à la dignité de Héros national. Pour toutes ces actions et tant d’autres encore, 42 % des habitants du Kongo-central ont déjà choisi leur candidat en 2023 : Fatshi béton

  1. Equateur : 39%. La lutte engagée contre la déforestation et la dégradation du sol par agroforesterie et la gestion durable des sols afin d’encourager les pratiques agricoles plus durables par la mise en place des placettes de démonstration d’agroforesterie pour mettre en avant comment un verger peut être une source de nourriture et de revenu additionnel, tout en préservant les sols a été très bénéfique pour la province de l’Equateur.

L’emploi de main d’œuvre local a aussi permis au projet de stimuler l’économie locale, ainsi que d’offrir de nouvelles techniques et alternatives économiques aux communautés locales.

D’autres activités visant les ménages, comme la production de foyers améliorés ou de séchoirs a manioc, essaient de réduire les besoins en bois énergie et les émissions produites pour la transformation des produits agricoles.

Ce sont ces réalisations concrètes qui ont déterminé 39% des électeurs de la province de l’Equateur à accorder leurs voix à Félix Tshisekedi en 2023.

  1. Tshopo : 39%. Ceux qui ont déjà choisi Félix Tshisekedi pour lui donner leurs voix en 2023 trouvent satisfaction dans les efforts fournis pour la réhabilitation des infrastructures routières destinées à désenclaver leur province et à faciliter l’évacuation des produits agricoles pour un redémarrage effectif des activités économiques dans cette partie du pays.

C’est dans cet effort de désenclavement qu’il faut aussi inscrire la construction des ponts Lubuya et Lubunga.

A cette rubrique s’ajoute le redémarrage des activités de la biosphère de Yangambi dont plusieurs sites sont déjà électrifiés.

  1. Nord-Kivu : 38%. Les Nord-kivutiens favorables à Félix Tshisekedi retiennent en sa faveur la construction des ouvrages de voirie et drainage ainsi que l’asphaltage de plusieurs kilomètres dans la ville de Goma ; l’intensification de l’électrification des villages et localités situés tout autour du parc de Virunga, à Rutshuru et à Goma.

Ils saluent également le désenclavement de la province par la réhabilitation des certaines routes d’intérêt national et provincial ainsi que tous les efforts fournis pour faire revenir la paix sur cette partie du territoire de la RDC.

  1. Ituri : 36%. Ce sont plusieurs infrastructures réalisées dans ce coin du pays qui ont convaincu 36% des Ituriens à envisager le vote de Félix Tshisekedi en 2023. Il s’agit de l’élargissement et l’asphaltage de quelques avenues dans la ville de Bunia ; la construction des caniveaux et la pose des dalots ainsi la réhabilitation des routes d’intérêt national et provincial en employant les jeunes désœuvrés de l’Ituri.

Ils ont également salué les efforts fournis pour le retour de la paix et de la sécurité à l’Est du pays en général et dans leur province en particulier.

  1. Haut-Lomami : 35%. La construction d’une trentaine des kilomètres de voirie, notamment dans le Chef-lieu de la province : Kamina, ainsi que la réhabilitation des infrastructures routières destinées à désenclaver le Haut-Lomami et de le relier aux provinces voisine.

Ce sont là les arguments qui ont servi aux 35% de la population de cette province de porter leur choix sur Félix Tshisekedi en 2023.

Tanganyika : 27% Dans le Tanganyika, le partisans de Félix Tshisekedi se réjouissent du bon déroulement des travaux réalisés pour la réhabilitation et l’extension du port de Kalemie, la réhabilitation des routes de desserte agricole et de l’effort continu du Gouvernement central à ramener la paix et la concorde entre tous les habitants de cette province.

Conclusion

Vu les intentions du vote favorable au Président Félix Tshisekedi, telles qu’exprimées par les populations de toutes les provinces du pays, le Chef de l’Etat actuel pourrait être élu dès le premier tour avec 51,2¨%, au cas l’élection présidentielle aurait lieu durant cette période. Son électorat est très partagé sur l’ensemble du territoire national.

La ville-province de Kinshasa de Gentiny Ngobila prend la tête avec 73% des intentions du vote favorable au Président de la République en fonction. Elle est talonnée par le Haut-Uélé : 69%, la Tshuapa : 68% et le Lualaba : 68%. Sa province d’origine, le Kasaï-Oriental n’arrive qu’en cinquième place en termes des intentions du vote favorable, ex-æquo avec le Haut Katanga et la Lomami. Félix Tshisekedi est donné gagnant dans toutes les provinces issues de l’ex grand Bandundu et du grand Kasaï à l’exception du Sankuru.

Il n’est pas crédité d’une quelconque majorité dans toutes les provinces de l’ex grand Kivu. L’ex province Oriental est scindée en deux blocs, le premier composé du Haut et Bas-Uélé où Félix Tshisekedi obtient la majorité des suffrages ; tandis que le second formé par l’Ituri et la Tshopo, il est donné perdant.

S’agissant du grand Equateur, le Chef de l’Etat actuel obtient la majorité dans toutes les provinces issues du démembrement de ce grand ensemble à l’exception de l’Equateur.

Le bas du tableau de cette enquête est occupé par le Tanganyika et le Haut-Lomami, les deux provinces issues du démembrement du grand Katanga divisé aussi en deux blocs.

Le sud constitué par le Haut-Katanga et le Lualaba où il est donné largement majoritaire, et le nord formé par le Haut-Lomami et le Tanganyika, provinces situées au bas du classement des intentions du vote favorable à Félix Tshisekedi.

L’objectif poursuivi par le présent sondage était connaitre les intentions du vote favorable à Félix Tshisekedi en 2023, province par province. Celui-ci étant largement atteint au regard des résultats obtenus auprès de l’électorat de chaque province dont la liberté d’opinion a été respectée, Echos d’Opinion s’estime satisfait du travail accompli.

Il remercie tous ceux qui ont daigné participer au présent sondage d’opinion, tout en félicitant les autorités et responsables politiques dont les actions contribuent certainement à la popularité du Président Félix Tshisekedi auprès des Congolais.

NB : Les enquêtes liées au présent sondage ont été initiée avant les bouleversements qui ont eu lieu dans les Exécutifs de certaines provinces. Echos d’Opinion n’a pas trouvé nécessaire de tenir compte de ce fait dans le traitement des donnés. Il n’a pas voulu aussi mentionner les noms des Gouverneurs militaires qui sont en opération dans le cadre de l’Etat d’urgence décrétée par le Chef de l’Etat.

Echos d’Opinion

 

Pin It

Statistiques

20269468
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9889
15855
25744
20149509
214388
417873
20269468

Your IP: 3.81.172.77
2022-01-17 17:06

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg