Flash

BAN2

 

 Hier c’était une bonne nouvelle, aujourd’hui c’est un pari gagné pour le Ministère de l’Industrie de la RDC que chapeaute Julien Paluku Kahongya. Comme annoncé, le Président de la République et Président en exercice de l’Union Africaine, Félix Tshisekedi, a procédé hier, mercredi 24 novembre 2021, au Palais du peuple, à l’ouverture de DRC- AFRICA Business Forum 2021. Une activité initiée par le Gouvernement congolais, en partenariat avec la Banque Africaine d'Import- Export (Afreximbank), la Banque Africaine de Développement (BAD), l'Africa Finance Corporation (AFC), la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), la Facilité Africaine de Soutien Juridique (ALSF) et le Pacte Mondial des Nations Unies.

Ce forum dynamique a pour objectif principal de développer une chaine de valeur régionale autour de l’industrie des batteries électroniques, d’un marché des véhicules électriques et des énergies propres. Le forum auquel a notamment pris part le Président de la Zambie, vise à changer le paradigme de gestion des ressources naturelles afin d'impacter significativement la vie des congolais et des ressortissants d'autres pays africains en exportant les minerais qui rentrent dans la production des précurseurs des batteries avec de la valeur économique notamment, le cobalt, le cuivre, le lithium, la manganèse, le nickel et la graphite. Cette approche permettra à la RDC et à l'Afrique de jouer son rôle stratégique dans la transition énergétique et écologique. 

Autour de l’industrie des batteries électriques

Prenant la parole solennellement, le Président Félix Tshisekedi s’est montré engagé et optimiste par rapport à la participation congolaise au développement d’une chaine de valeur africaine autour de l’industrie des batteries électriques et un marché́ des véhicules électriques et des énergies propres. «Je crois à plus de participation de l’Afrique, en  général, mais de la RDC en particulier, dans le développement de la chaîne de valeurs de la production des batteries électriques. Nous en avons les atouts, je l’ai toujours dit, nous sommes un pays bénit qui, par ses atouts, peut apporter des réponses aux questions qui se posent actuellement dans l’économie mondiale et je compte vraiment faire saisir cette opportunité non seulement à mon pays mais aussi à mon continent», a déclaré le Président congolais.

Unité africaine

Dans son élan, Félix Tshisekedi est revenu sur la nécessité de se mettre ensemble pour la réussite de ce grand projet qui va permettre aux pays africains d’être les premiers bénéficiaires. «Nous avions beaucoup échangé avec mon frère le Président de la Zambie sur la nécessité de nous mettre ensemble. Ici, on parle de huit pays, hier, nous parlions de nos deux pays respectifs. La nécessité de nous mettre ensemble pour être plus forts. Vous vous souvenez, l’Union européenne qui est aujourd’hui une force, a commencé par quelques pays sur le charbon, une ressource naturelle. Et à partir de là, ils ont développé tout ce que nous voyons aujourd’hui et qui a fait leur force. C’est là que je voudrais que nous en arrivions nous, Africain, parce que comme je l’ai dit, nous avions des réponses aux questions qui se posent actuellement au monde : question du changement climatique, question de l’énergie renouvelable», renchérit-il.

Le Président congolais reste optimiste. «Moi, je suis confiant. Il y a aujourd’hui un vent d’espoir qui souffle sur l’Afrique. On le voit à travers tous les chefs d’Etat qui portent haut l’étendard de notre continent et moi, je ne peux que me réjouir», argumente-t-il.

Le Président de la Zambie reste confiant quant à cet engagement qui va fournir des opportunités de renforcer les relations. «Cet agenda s’il est mieux structuré aidera à atteindre les objectifs. J’envisage une grande opportunité de coopération. Nous pouvons travailler avec le monde développé. Ce forum nous oblige à revoir nos stratégies pour nous repositionner dans la chaîne de valeur stratégique», a indiqué, pour sa part, Hakainde Hichilema, Président de la Zambie.

RDC, pays solution

Le Ministre de l’Industrie de la RDC, Julien Paluku, a présenté la RDC comme le pays solution. «L’étude de Bloomberg démontre clairement qu’investir dans le secteur des batteries électriques aux Etats-Unis dont le coût d’investissement est évalué à 117 millions USD, 112 millions USD en Chine et 65 Millions USD en Pologne. Tandis que pour le même type d’investissement, les coûts sont évalués à 39 millions USD soit trois fois moins chers qu’aux Etats-Unis et en Chine. D’où, les nouveaux concepts RDC, Pays-Solution, RDC, Meilleure destination dans le secteur des batteries électriques», déclare-t-il. Et de renchérir : ‘’Cet avantage-coût nous conféré par cette étude repose essentiellement sur l’accessibilité des terrains mais aussi le coût de main-d’œuvre, même dans l’hypothèse d’un recours à la main-d’œuvre étrangère pendant les 5 premières années d’exploitation. En plus de la compétitivité́ reposant sur les coûts de production, la production des précurseurs de batterie en RDC a l’empreinte écologique la plus faible : les simulations indiquent des émissions de carbone en RDC de 20% inférieures à celles de la Chine. Ces résultats confirment ainsi le rôle stratégique de la RDC dans la transition énergétique ».

Prévision de bloomberg

Selon les prévisions de Bloomberg, le marché́ des véhicules représentera des milliers des milliards entre 2025 et 2050. Fort de cette compétitivité, il est clair que le gouvernement Congolais, a la responsabilité de mettre en place des politiques publiques courageuses qui assurent notamment, le renforcement de la gouvernance et de la sécurité des investissements afin de réaliser ce dessin qui changera catégoriquement le paradigme de gestion des ressources minérales. La RDC a été réduite pendant des années au seul fournisseur des minerais bruts sans aucune valeur ajoutée et, aujourd’hui, le Pays et l’Afrique toute entière vont se muer en transformateurs et producteurs des précurseurs des batteries électriques et capitaliser leur potentiel en augmentant substantiellement leur part du marché des batteries et des voitures électriques.

D’emblée, il sied de préciser que sous la conduite du Premier ministre de la RDC, Sama Lukonde, la RDC et les institutions partenaires ont signé des engagements en vue du développement d’une industrie des minéraux de batteries en  RDC.

Merdi Bosengele

Pin It

Statistiques

19698241
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
11655
11642
101469
19512626
61034
417380
19698241

Your IP: 3.81.89.248
2021-12-05 23:27

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg