Flash

BAN2

 

*Guy Loando Mboyo au top du palmarès avec 85,7% ; suivi de Nicolas Kazadi 79% ; Jean Jacques Mbungani 78,5% ; Mme Antoinette Kipulu Kabenga : 76% ; Chembo Nkonde Serge : 74,6%.

Introduction

Formé pour concrétiser la vision du Président de la République, le Gouvernement de Warriors a aussi reçu une deuxième mission, celle d’assurer au Chef de l’Etat Félix Antoine T. Tshilombo sa réélection en 2023. Ce dernier objectif ne peut être atteint qu’au cas où chaque membre de l’Exécutif central accomplirait avec efficacité sa part de responsabilité dans le programme général du Gouvernement.

Parce que 2023, année de tous les enjeux n’est plus qu’à quelques encablures, Echos d’Opinion, maison d’analyse, d’étude sociale, politique et de sondage d’opinion, est descendu sur le terrain en vue de recueillir les avis des Congolais sur le travail réalisé par chacun des Ministres dans le but d’assurer un second mandat à Félix Tshisekedi.

Elu pour sortir le peuple congolais du marasme et de la souffrance grâce à sa vision qui place l’homme au centre de tout, l’actuel Chef de l’Etat a toutes chances d’être reconduit pour le second mandat, pourvu que les Warriors soient en mesure de bien accomplir la double mission leur confiée.

Agent concepteur : Echos d’Opinion.

Durée : Travail effectué du 05 octobre au 05 novembre 2021.

Technique : Question posée directement aux Congolais contactés par les agents d’Echos d’Opinion.

Moyen utilisé : Sondage réalisé par les agents de la maison.

Motif : Connaitre les avis des congolais sur le travail réalisé par chaque Ministre en vue d’assurer la réélection de Félix A. Tshisekedi en 2023.

Interprétation

Ce travail de sondage d’opinion a été effectué d’une manière qualitative et quantitative

Qualitative : Le travail scientifique répond nécessairement aux normes exigées en  la matière. La qualité en est une. Etant classé dans cette catégorie, le sondage d’opinion doit répondre aux mêmes critères que tout autre travail du genre.

Dans la réalisation de ce travail, Echos d’Opinion a travaillé en respectant strictement les règles en vue de produire un résultat de qualité.

Ainsi les variables positives liées au sexe, le niveau d’étude et la stratification par tranche d’âge ont été retenues. Par contre, variables liées aux appartenances politique, ethnique, tribale, linguistique et régionale, n’ont pas été prises en compte. Elles ont été considérées comme contraire au but visé, celui de l’objectivité.

Quantitative : La réalisation ‘un sondage d’opinion en RDC en général et à Kinshasa en particulier rencontre plusieurs obstacles. Sur le terrain, les agents se butent à beaucoup de difficultés telles que le peu d’engouement des gens à se soumettre à l’enquête, l’exigence de se déplacer sans répit, car ceux qui acceptent malgré préfèrent répondre oralement plutôt que sur base d’un questionnaire écrit.

Tous ces aléas ont fait qu’Echos d’Opinion se soit limité à un échantillon de 1000 personnes. Echantillon estimé suffisamment représentatif pour refléter des Congolais sur le sujet

Résultats : Tableau du top 10 des Ministres qui travaillent pour la réélection de Fatshi en 2023

Après le traitement des données récoltées et les statistiques établies, un seul tableau reprenant les noms de dix Membres du Gouvernement ayant mieux travaillé pour atteindre l’objectif défini dans le rapport de sondage, a été retenu pour être publié. Chaque participant au sondage a répondu à la question suivante : « Selon vous quel membres du Gouvernement travaille mieux pour la réélection de Félix Tshisekedi en 2023 ? Pourquoi ? »

NB : Si l’échantillon est resté le même, les réponses n’ont pas tenu compte de ce chiffre. Il a été accordée aux sondés la liberté de choisir un ou plusieurs Ministre pourvu qu’il en donne les raison. Cette façon de procéder a fait que le pourcentage donne l’impression d’être en inadéquation avec la réalité. Cela parce qu’Echos d’Opinion n’a pas voulu priver les concernés des suffrages leur accordés, même si les calculs ont été faits sur base de l’échantillon de 1000 personnes.

Tableau de top dix des Ministres qui travaillent mieux pour la réélection de Fatshi

Ministère, fonction et nom du Ministre

Total

Voix obtenues

%tage

1

Aménagement du Territoire

Ministre d’Etat : Guy Loando Mboyo

1000

8570

85,7%

2.

Finances Ministre

Nicolas Kazadi

1000

90

79%

3

Santé Ministre

Jean Jacques Mbugani

1000

785

78,5%

4

Formation Professionnelle Ministre

Antoinette Kipulu Kabenga

1000

760

76%

5

Sport et Loisirs Ministre

Serge Nkonde Chembo

1000

748

74,8%

6

Environnement et Développement Durable Vice-Premier Ministre

Eva Bazaïba

1000

685

68,5%

7

Tourisme Ministre  Modero N’Simba

1000

647

64,7%

8

Transport et Voies de Communication Ministre d’Etat

Chérubin Okende Senga

1000

608

60,8%

9

Fonction Publique, Modernisation de l’Administration et de l’innovation du Service Public

Vice-Premier Ministre

Jean Pierre Lihau Ebua Kalokola

1000

546

54,6%

10

Communication et Médias Ministre

Patrick Muyaya

1000

540

54%

 
   

 

Au regard des résultats obtenus, 1. Guy Loando Mboyo, Ministre d’Etat en charge de l’Aménagement de Territoire : 85,7% ; 2. Nicolas Kazadi, Ministre des Finances : 79% ; 3. Dr Jean Jacques Mbungani, Ministre de la Santé : 78,5% ; 4. Mme Antoinette Kipulu Kabenga, Ministre de la Formation Professionnelle : 76% ; 5. Serge Nkonde Chembo : 74,8%, Ministre de Sport et Loisirs ; 6. Mme Eva Bazaïba Masudi, Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable : 68,5% ; 7. Modero N’simba, Ministre du Tourisme : 64,7% ; 8. Chérubin Okende, Ministre d’Etat en charge des transports, Voies de Communication et Désenclavement : 60,8% ; 9. Jean Pierre Lihau, Ministre d’Etat en charge de la Fonction Publique : 54,6% ; 10. Patrick Muyaya, Ministre des Médias et Communication : 54%.

  1. Guy Loando Mboyo : Ministre d’Etat en charge de l’Aménagement du Territoire : 85,7%. Homme d’actions concrètes, Me Guy Loando se distingue par son hyperactivité dans l’accomplissement de la mission lui confiée par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi. 85,7% des Congolais sont convaincus que ses différentes réalisations au ministère de l’Aménagement du territoire vont attirer beaucoup d’électeurs à l’actuel Président de la République en

A son actif on retient son humanisme légendaire qui le porte toujours aux côtés de plus démunis, le goût de l’innovation, de l’organisation et le sens élevé de la responsabilité d’homme d’Etat.

Les résultats obtenus en moins d’une année sont effarants. Les réformes engagées dans son domaine après l’organisation de deux ateliers sur les thèmes de la réflexion sur les priorités du ministère de l’Aménagement du territoire et de la réforme de l’Aménagement du territoire.

Dotation en moyen de locomotion (jeeps 4x4) des cadres, experts et agents chargés d’élaborer la Politique Nationale de l’Aménagement du territoire sur laquelle les provinces vont greffer les leurs ; l’ambitieux projet « Fatshi City » présenté par la société BITEC qui va construire 32.000 unités de logements et de bureaux, plus de 40.000 emplois sur une période de 5 ans, et la création de nouvelles villes ; la construction des immeubles à parking par l’Agence Congolaise de Grands Travaux (ACGT) ; une contribution très remarquées au sein de la délégation gouvernementale dépêchée à Goma à la suite de l’éruption volcanique. Le lancement officiel du programme « Repensons à nos Villages, villes et Territoires (REVITE) », initiative de Guy Loando, s'inscrit dans la droite ligne de la vision du Chef de l'État, Félix Tshisekedi Tshilombo consistant à doter la RDC des infrastructures de base, des routes de desserte agricole et des stations d'adduction d'eau.

Il vise à susciter un élan patriotique, une marque identitaire des Congolais résidant à l'étranger ou au pays à construire dans leurs villages, villes et territoires pour booster le développement de la RDC et propulser les investissements de la diaspora. Programme qui a l'avantage de répondre au Plan national stratégique de développement et aux objectifs de développement durable portés essentiellement sur les piliers: développement économique, social, environnemental et institutionnel.

Il a également pour objectif essentiel d'encadrer les actions d'investissement des Congolais de la RDC et ceux vivant à l'étranger afin qu'ils puissent contribuer au développement des Villages, Villes et Territoires de la RDC.

Les Congolais voient également dans ce programme une opportunité de se réapproprier l’espace territorial de leur pays, objet de convoitises, en vue de combler le vide créé par l’exode rural. La nature ayant horreur du vide, pourra le combler par des présences indésirables.

La création et la mise en place du Fond National pour l’Aménagement du Territoire (FONAt) est la dernière innovation de Guy Loando visant à booster le développement par l’intérieur, séduit l’opinion nationale.

  1. Nicolas Kazadi Nduba : 79%. Les cotes du Ministres des Finances sont en hausse à la suite de l’engagement de la RDC avec le Fond Monétaire International (FMI) sur un programme des trois ans ayant permis au pays d’obtenir 1,5 milliards de dollars pour stabiliser l’espace macroéconomique.

Une politique qui a permis l’augmentation substantielle des réserves de change, un matelas de devise grâce auquel le pays peut retrouver un peu de répit, se protégeant contre la dévaluation perpétuelle de la monnaie.

C’est aussi une voie qui ouvre le règlement de tous les problèmes structurels économiques de la RDC, un effort de transparence qui révèle le souci d’accompagnement et de travailler avec l’institution financière internationale comme un auditeur en vue d’améliorer la situation macroéconomique et d’ouvrir la voie à plus d’investissements, à une meilleure répartition des revenus et à un progrès économique et social.

L’augmentation des recettes réalisées par les régies financières renforce également la confiance des congolais à l’égard de Nicolas qui se distingue par une gestion efficiente et rigoureuse des finances en vue de donner au Gouvernement des Warriors les moyens de concrétiser la vision « le peuple d’abord ».

  1. Dr Jean Jacques Mbungani : 78,5%. Le Ministre de la Santé est demeuré plus ou moins stable dans l’opinion congolaise qui lui accordé 78,5% des suffrages favorables. On lui reconnait le mérite d’avoir convaincu plus des congolais à se faire vacciner suite à une intensive campagne battue dans cet objectif.

La baisse très sensible des cas de Covid-19 est aussi bien perçue par une large frange de l’opinion congolaise. Le médecin continue à séduire les Congolais par son sens d’écoute qui lui a permis de prendre langue avec le personnel et les praticiens de la santé médecins, infirmiers, administratifs et autres ; méthode qui a réussi à ramener la paix dans le secteur et faire cesser les grèves incessantes qui avaient élu domicile au ministère de la Santé.

Les Congolais pensent également que les réformes en cours au sein du ministère vont assainir le secteur de manière à le rendre conforme aux exigences sanitaires.

  1. Mme Antoinette Kipulu Kabenga : 76%. La Ministre de la Formation Professionnelle et Métiers occupe la cinquième place au palmarès du top dix des membres du Gouvernement central qui travaillent mieux pour la reconduite du Président Félix Tshisekedi en

Selon l’opinion qui lui est favorable, sa détermination à innover et les nombreuses innovations qu’elle a entreprises feront sortir le secteur des sentiers battus pour être véritablement le guichet unique de la qualification et de la certification de la formation professionnelle en RDC. Le sens d’écoute est une autre qualité reconnue à Mme Kipulu qui a réussi à calmer des situations explosives qui couvaient dans son secteur. Elle a su ramener le calme et apporter des solutions idoines aux manifestants de son ministère qui revendiquaient le respect du cadre organique, l’harmonisation de leur situation salariale selon les grades, l’acquisition des moyens des transports pour tout le personnel et la récupération de certains centres de formation confisqués par d’autres ministres.

  1. Chembo Nkonde Serge : 74,6%. A 74,6% d’opinion grâce aux efforts qu’il fournit pour remettre de l’ordre à son ministère, longtemps miné par plusieurs maux. Le jeune élu de Sakania dans le Haut Katanga avait hérité d’une véritable fourmilière où la mafia avait élu domicile.

En plus des efforts fournis pour faire remonter le sport congolais, la réhabilitation du stade des Martyrs qui est revêtu de sa plus belle robe comme jamais auparavant, lui a attribué une note particulière. Les Congolais se réjouissent de pouvoir assister à tous les matchs internationaux du onze national au grand stade des Martyrs.

L’enthousiasme manifesté par les compatriotes de Serge Chembo, est un signe évident d’un travail qui va impacter positivement la cotation du Président Fatshi en 2023.

  1. Mme Eva Bazaïba Masudi : 68,5%. La dame de fer, comme l’appellent les Congolais, n’a pas attendu pour se jeter dans le bain dès sa nomination en qualité de Vice-Première Ministre, Elle s’est attaquée à la mafia qui a longtemps gangrené l’exploitation forestière de manière à la mettre hors d’état de nuire, et assainir le secteur, afin que la forêt congolaise joue le rôle qui est le sien pour la préservation de l’humanité entière.

La mise en place d’un groupe de travail autour de la RDC sur les questions de climat a été le premier résultat obtenu sur le plan international. Sa participation active à la COP26 de Glasgow en Ecosse, lui encore value l’estime de ses compatriotes.

En effet, revenant sur les grands enjeux de la participation de la RDC, Eve Bazaïba a démontré le concept « RDC, Pays Solution », à la crise climatique au monde. La Vice- Première Ministre a plaidé pour qu’en échange le monde ait une totale compréhension des efforts de protection et préservation des différentes ressources environnementales de la RDC, qui doivent être compensés avec une dose de réalisme.

« Nous lançons ici à Glasgow un message aux dirigeants du monde : celui de prendre leurs responsabilités et mettre en œuvre avec urgence des moyens d'investissement prioritaires en faveur des pays comme la RDC qui détient non seulement une grande partie des forêts humides au monde mais également des minerais stratégiques qui sont essentiels à la transition énergétique », un message pathétique et ferme dont les Congolais pensent qu’il sera prise en compte dans sa vraie dimension.

Le déblocage de 500.000.000 dollars par le gouvernement britannique n’est qu’un premier pas vers un financement à la mesure des enjeux Battante jusqu’au bout des ongles, la dame de fer ne compte pas s’arrêter sur un si bon chemin.

A 76% d’opinion favorable, ses compatriotes la classent dans le top dix des Ministres qui œuvrent activement pour la réalisation des promesses du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

  1. Modero N’Simba Matondo : 64,7% C’est sa volonté de doper le tourisme de la RDC en vue de faire figurer le pays parmi les grandes destinations des touristes au monde, qui a séduit l’opinion favorable au Ministre du Tourisme. Pays qui dispose de tous les atouts touristiques, Modero N’Simba a entrepris de les remettre en valeur en initiant les travaux de la modernisation du jardin zoologique de Kinshasa de manière à le conformer aux standards internationaux. Selon lui, le zoo doit devenir non seulement le lieu de détente pour passer du temps en famille, mais aussi pour permettre à nos enfants dans le cadre de sortie scolaire d’observer de près les espèces sauvages, exotiques qu’ils voient à la télévision (…)

En quelque sorte, transformer le jardin zoologique en un objet didactique et une carte postale de la faune R.d- congolaise. Il servira également à faire penser à la conservation des espèces sauvages dans ce jardin zoologique et même dans tous les airs protégés du pays.
En vue d’atteindre cette ambition qui permettra à la RDC d’engranger des milliards de dollars, une semaine de réflexion pour la promotion du tourisme en RDC a été organisée à Kolwezi, Chef-lieu de la province de Lualaba.

Les Congolais se sont montrés favorables à cette politique qui va servir à la création des nouveaux emplois et à augmenter les recettes du Trésor Public.

  1. Chérubin Okende Senga : 60,8%. Le Ministre d’Etat aux Transports, Voies des Communication et Désenclavement a vu sa cote à la hausse à la suite de ce second sondage relatif aux membres du Gouvernement central de la RDC.

La fin de la grève qui a été enclenchée par le personnel de la Société commerciale des Transports et des Ports (SCTP) ex ONATRA et la cession par City-Train de son entrepôt de la 18ème rue à la Transco sont les deux événements majeurs qui ont servi à Chérubin Okende.

Ancien syndicaliste lui- même, l’homme a toujours œuvré pour le triomphe la justice sociale. Face aux diverses sollicitations des travailleurs de son secteur par la rapidité avec laquelle il a contacté son collègue des Finances en vue de donner un enlèvement d’urgence pour le dédouanement des équipements octroyés par l’ASCENA à la RDC pour la sécurité aérienne du pays et dans la sous-région, ainsi que leur acheminement vers Gbadolite.

Sa décision de suspendre tous les membres du Conseil d’Administration de la Transco et de diligenter une enquête en vue de vérifier les allégations de détournement dont ils sont accusés par les travailleurs, a été bien reçue. Rappelons que le Ministre a su calmer les esprits et convaincre les travailleurs de la Transco à cesser la grève illimitée pour reprendre le travail, à la grande satisfaction de tous.

Toutes les mesures et décisions prises jusqu’à ce jour par le Ministre Chérubin Okende, entrent dans le cadre de la concrétisation de la vision qui place l’homme au centre de tout « le peuple d’abord ».

  1. Jean Pierre Lihau : 54,8%. Le Vice-Premier Ministre, Ministre de la Fonction Publique, de Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public a conquis la frange de l’opinion qui lui est favorable par son

Au Conseil des Ministres, il a plaidé en faveur des octogénaires et centenaires qui ne peuvent plus attendre la programmation normale de la mise en retraite a été très apprécié par les Congolais. Ils lui ont également attribué une bonne note pour la visite de consolation qu’il a rendue aux victimes et leurs membres des familles dans le naufrage qui a eu lieu dans la province de la Mongala.

Pour ceux qui ont exprimé leurs suffrages en faveur de Jean Pierre Lihau est un homme d’Etat au sens élevé de responsabilité, qui privilégie le dialogue pour régler les problèmes des fonctionnaires.

Grâce à cette méthode, il a réussi à mettre fin à la grève des fonctionnaires. Il a largement contribué aux négociations de Mbuela Lodge entre le banc syndical enseignant et le Ministre de l’EPST. La démarche consistant à aller tâter la réalité sur terrain dans l’arrière-pays avant de procéder à la modernisation de la fonction Publique, mettre fin à la disparité des salaires selon que l’on se trouve en milieu urbain ou en campagne, ainsi que le traitement réservé à la carrière des fonctionnaires, est juste et pertinent.

Il faut également retenir à son compte sa volonté implacable d’éradiquer le triste phénomène de fictifs, doublons et autres fraudeurs. L’application de ces mesures va très sensiblement améliorer le sort du fonctionnaire et de sa famille. Les Congolais trouvent dans toutes ces démarches une stricte et judicieuse application du mot d’ordre du Chef de l’Etat : « le peuple d’abord ».

  1. Patrick Muyaya : 54%. Le Ministre de la Communication et Médias est vu par ses compatriotes comme celui qui a apporté une nouvelle touche dans l’art de communiquer.

Muyaya vient d’innover en accordant plus d’accès à l’information aux journalistes à chaque fois que le besoin se fait sentir. Il n’hésite pas à inviter l’un de ses collègues Ministres ou un haut fonctionnaire du pays pour livrer la vraie information à la presse, et au besoin, faire l’éclairage parfois sur des questions qui dérangent.

Grâce à son initiative, les congolais estiment que le gouvernement de la République communique mieux qu’auparavant sur certains sujets jadis, considérés comme tabous.

Une excellente chose dans un pays qui se veut démocratique et Etat des droits. Il faut aussi signaler que son attitude consistant à fustiger toute velléité tribale en RDC est très appréciée par l’opinion.

Cette question risque de réveiller les démons incontrôlables dans pays qui compte au minimum plus des quatre cents tribus et ethnies. Muyaya a enlevé le chap.de plomb qui plombait la communication gouvernementale en RDC pour la plus grande satisfaction de ses ex confrères journalistes.

Conclusion

Ce top dix, estime Echos d’Opinion, est le reflet des résultats obtenus à la suite d’un sondage d’opinion réalisé sur la période allant du 05 octobre au 05 novembre 2021. L’objectif visé était celui de connaitre ceux des membres de l’Exécutif central dont les Congolais apprécient leur manière de s’acquitter de leurs charges respectives de manière à impacter positivement la réélection de Félix Tshisekedi en 2023.

Cet objectif étant largement atteint, les résultats obtenus ont été publiés sans aucune modification, après vérification méticuleuse conforme à ce genre de travail dont les résultats sont l’expression réelle de l’opinion émise par les Congolais.

Echos d’Opinion profite de l’occasion pour féliciter vivement tous ceux qui ont pu convaincre leurs compatriotes en cent jours de leur entrée en fonction. Il rassure ceux des membres du Gouvernement, qui n’ont pas démérités, dont les noms n’ont pas figuré dans le palmarès que le sondage d’opinion est souvent tributaire des humeurs et de la perception de personnes ayant participé à l’enquête.

Il dépend aussi des circonstances et de temps. Au lieu de se laisser gagner par le découragement, il leur faut continuer à travailler de manière à gagner l’estime de leurs concitoyens.

Echos d’Opinion

Pin It

Statistiques

19731486
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
6751
13972
44900
19596772
94279
417380
19731486

Your IP: 66.249.65.27
2021-12-08 10:16

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg