Flash

BAN2

 

 

Lorsque j'observe la situation globale de notre pays et son évolution depuis 1491, et à la lumière des débats si pertinents qui se déroulent dans divers groupes sur les réseaux sociaux, une seule idée m'obsède : il faut repenser l'économie. 

Les théories des autres ont prouvé leurs limites.  D'aucuns ont cru en l'inadéquation du capitalisme qui nous astreint à l'extraversion, non seulement de notre modèle économique, mais carrément de la quasi-totalité de nos valeurs sociales. Pourtant, comme l'a démontré De Soto, nous avons plus de capital que les pays les plus capitalistes. C'est vrai. 

D'autres, par contre, fustigent l'humain, au cœur de l'activité économique, en particulier, l'homme congolais, celui-là même qui, dans les pays des autres, monopolise les exploits. On pourrait penser à creuser davantage dans les socialismes divers et même au-delà. On échouera sur le même paradoxe qu'il n'y a pas mieux que le congolais pour faire succès et fiasco aux théories socialistes. 

Comme je l'avais déjà écrit dans "La gangrène de l'économie congolaise" (Kinshasa 2005), il n'est pas de système (modèle) économique connu qui ne soit ni applicable ni inapplicable à la RDC. Cependant, d'après mon observation, qu'on dira pessimiste, aucun modèle connu ne peut y produire des résultats qui puissent résister à l'épreuve du temps. On peut jongler avec les chiffres fumeux, les promesses fallacieuses, ou des actions populistes ou n'importe quel tape-à-l'œil, la vérité nous rattrapera tout de suite. Pourquoi ? Parce que nous bâtissons sur du fictif, du virtuel, de l'imaginaire: le Congo, une somme des espaces sans âme !

Nous oublions, tout le temps, que le Congo, dans ses fondements, n'est ni un pays, ni un Etat,  ni un espace économique.  C'est, de tout point de vue, un grand NÉANT. J'ai envie de dire que nos politiques économiques sont comme une thérapie qu'on inflige à un macchabée, une épave de chair sans âme. Notre monnaie ? Un grand Néant juste habillé en quelques lambeaux des fonctions monétaires, comme le dirait Jacques Rueff. Notre budget ? Un éhonté bluff, un récital des rubriques sans contenu. On dirait un vieux grimoire effacé que l'on tient dans la main comme le veut la routine. Notre constitution ? Une comédie théâtrale comme toute œuvre littéraire que chacun interprète au gré des circonstances. Nos institutions ? De simples "copier-coller" dont la réalité s'arrête aux humeurs de leurs animateurs. Nos programmes économiques ne sont pas plus lisibles, avec le temps, que nos lignes d'écriture sur le fleuve qui coule.

Il faut repenser l'économie. Il faut détruire les mythes. Il faut  tuer les légendes. Nous avons trop ouvert les bouquins au lieu d'ouvrir les yeux. Ouvrir nos yeux c'est repenser notre ATTITUDE à l'égard des VALEURS SOCIALES qui sont, effectivement, des VARIABLES ÉCONOMIQUES.

Pour aujourd'hui, je voudrais m'arrêter à cette interpellation. Mais c'est avec un grand plaisir que je lis les savantes contributions des uns et des autres dans ces merveilleux débats où on a tout fustigé : le mining, les pesanteurs de nos entreprises publiques, la configuration de notre budget, l'impuissance de la TVA, la capitulation de la monnaie nationale au profit de la dollarisation et surtout, le comportement de l'homme congolais. Nini tosali te ! 

Repenser l'économie c'est reposer la question préalable sur la NATURE des choses avant de spéculer sur leurs FONCTIONS ou fonctionnement. La question sur la NATURE est illimitée. Fort heureusement, d'ailleurs. Mais c'est elle qui fonde notre ATTITUDES. Et nous POUVONS, grâce à celles-ci, assigner de la VALEUR aux choses de nos CHOIX et ainsi disposer, en reflet, des VARIABLES RÉELLEMENT ÉCONOMIQUES. Mais,  il  va encore nous manquer cruellement l'âme du Congo, notre ÂME. 

Je vais y revenir 

Michel Nsomue

Pin It

Statistiques

19730349
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
5614
13972
43763
19596772
93142
417380
19730349

Your IP: 54.227.97.219
2021-12-08 08:58

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg