Flash

BAN2

 

Il n’en est pas à sa première depuis l’avènement de la toute première alternance du pouvoir intervenue au sommet de l’Etat. Des appels et cris d’alarme pour la préservation de la paix et l’unité nationale en République Démocratique du Congo, c’est tout ce qui forme le pic de ses préoccupations en tant qu’homme d’Etat et, de surcroit, leader d’opinions. Face au peuple le week-end dernier dans la salle Showbuzz,  située dans la commune de Ngaliema, le Président du Mouvement pour le Renouveau, Clément Kanku, a lancé un appel patriotique à l’endroit des hommes politiques congolais en vue du renforcement de la cohésion nationale. Au cours de cet événement auquel ont participé Noël Tshiani, Claude Maluma et tant d’autres, le numéro 1 du MR a déclaré avec conviction que seule la voie de l’unité entre les politiques sauvera le pays et le peuple congolais qui attend toujours des retombées sur son vécu quotidien.

Devant les militants de son parti venus de plusieurs coins de Kinshasa pour l’écouter, le Président du Mouvement pour le Renouveau a dévoilé également une série de pistes pouvant  résoudre plusieurs problèmes auxquels la RDC est confrontée au jour d’aujourd’hui. D’abord, sur la problématique de la grève des enseignants depuis le début de cette année scolaire, l’Honorable Clément Kanku conseille au Gouvernement de ne pas tenter le diable en optant pour des promesses qui tireront encore les choses en longueur. Le mieux à faire par l’exécutif central, d’après le Président du MR, c’est d’initier un dialogue social avec les enseignants des écoles publiques et privées agréées et tous les parents d’élèves pour une harmonisation sincère. En deuxième lieu, Clément Kanku a touché à l’Union Sacrée de la Nation. A l’en croire, le Président Félix Tshisekedi devra songer déjà à structurer cette plate-forme politique majoritaire sur laquelle les yeux des congolais restent toujours braqués. A la lumière de ses dires, la structuration de l’USN permettrait le maintien de l’ordre dans la prise d’initiatives qui visent le bien-être des congolais. A la place, le numéro 1 du MR préfère la création d’une nouvelle plate-forme avec comme dénomination : l’Union Sacrée du peuple. Enfin, Clément Kanku propose à Félix Tshisekedi la refondation totale de l’Etat en vue de l’instauration d’une paix durable à travers l’étendue du territoire national. « Le Président Félix est notre frère d’il y a très longtemps. Notre façon de l’encourage est de lui faire voir là où ça ne marche pas », a-t-il épinglé, avant de supplier le Chef de l’Etat à penser à supprimer la taxe RAM. Pour Clément Kanku, cette taxe est inopportune et ne rencontre pas les attentes du peuple congolais.

Il y a lieu de noter qu’avant la prise de parole de Clément Kanku, Claude Maluma, Noël Tshiani et Jean-Marie Elese se sont succédé sur le podium pour sensibiliser les militants et cadres du parti politique Mouvement pour le Renouveau sur l’indépendance économique du pays et tant d’autres thématiques en rapport avec le développement de la République Démocratique du Congo.

La Pros.       

Pin It

Statistiques

19698525
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
11939
11642
101753
19512626
61318
417380
19698525

Your IP: 40.77.167.5
2021-12-05 23:58

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg