Flash

BAN2

 

*Va-t-on vers l’éclaboussement du Front Commun pour le Congo ? La question vaut son pesant d’or.  Tenez ! Les Présidents des Partis et Regroupements Politiques de la Conférence des Présidents du FCC viennent, à travers un communiqué signé ce lundi 1er novembre 2021, de désavouer la Cellule de Crise que Préside depuis 11 mois, Raymond Tshibanda. Ces Présidents disent constater avec regret, que la cellule de crise instituée par la Conférence des Présidents et validée par l’Autorité Morale, Son Excellence Joseph KABILA KABANGE en décembre 2020, vient de totaliser 11 mois sans rendre compte du travail pour lequel elle a été mise en place. « Qu’en lieu et place d’unifier la famille politique, la cellule de crise s’est plutôt illustrée dans les pratiques qui l’ont davantage déchirée, en excluant les camarades qui ont tenté d’émettre des avis contraires aux siens», notent les présidents des Partis et Regroupements Politiques de la Conférence des Présidents du FCC.  Après avoir désavoué la Cellule de crise, ils ont signifié que les membres de cette Cellule  négocient en coulisse avec l’Union Sacrée pour placer encore leurs poulains à la CENI.

 

FRONT COMMUN POUR LE CONGO

Conférence des Présidents des Partis et Regroupements Politiques

DECLARATION POLITIQUE

Nous, Présidents des Partis et Regroupements Politiques de la Conférence des Présidents  du Front Commun pour le Congo,

Constatons avec regret que la cellule de crise instituée par la Conférence des Présidents et validée par l’Autorité Morale, Son Excellence Joseph KABILA KABANGE en décembre 2020, vient de totaliser 11 mois sans rendre compte du travail pour lequel elle a été mise en place ;

Qu’en lieu et place d’unifier la famille politique, la cellule de crise s’est plutôt illustrée dans les pratiques qui l’ont davantage déchirée, en excluant les camarades qui ont tenté d’émettre des avis contraires aux siens ;

Alors qu’il existe une Coordination encore en fonction , les membres de la cellule de crise se sont plusieurs fois permis d’engager le FCC auprès des tiers, sans avoir préalablement requis l’aval des autres partis et regroupements politiques membres ;

Les mêmes camarades « caciques » qui étaient à la base de la débâcle  de la famille politique, continuent à se servir irrégulièrement et unilatéralement du label collectif (FCC) pour des fins personnelles et égoïstes, abusant ainsi de la confiance de l’Autorité Morale et des autres camarades membres. Ils négocient en coulisse avec l’Union Sacrée pour placer encore leurs poulains à la CENI ;

C’est pourquoi, pour mettre fin à cette anarchie et éviter la liquidation de la famille politique par un groupe de camarades, nous décidons de retirer notre confiance en la cellule de crise et annonçons sa dissolution à dater de ce jour.

En attendant la restructuration à venir, la Conférence des présidents des partis et regroupements politiques reste le seul organe habilité à engager le FCC ;

Nous invitons tous les honorables députés, sénateurs, partis, regroupements, associations et personnalités marginalisés, mais restés fidèles à la vision de l’Autorité Morale, à se faire identifier en vue des actions politiques d’envergure.

Fait à Kinshasa, le 1er novembre 2021

 

 

 

 

 

Pin It

Statistiques

19697779
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
11193
11642
101007
19512626
60572
417380
19697779

Your IP: 3.81.89.248
2021-12-05 22:25

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg