Flash

BAN2

 

*La question mérite d’être posée, à en croire des révélations venant des sources croisées de la Division provinciale des Mines, du ministère provincial des Mines et du Service d'assistance et d'encadrement de l'exploitation minière artisanale et à petite échelle (SAEMAPE). Des informations obtenues des sources,  ci-devant évoquées, il nous revient que l'autorisation d'exploiter, frauduleusement, le périmètre de Kimbalasani aurait été accordée par Mme Fifi Masuka le 30 avril 2021. Pis encore, depuis qu'elle est dans cette exploitation industrielle frauduleuse, Comibakat n'a jamais payé la redevance minière. Et pourtant, selon l’article 4 alinéa 3 de l’arrêté ministériel N°0596/CAB.Min/Mines/01/2013 du 05 octobre 2013 portant agrément de la coopérative minière pour le bien-être des artisanaux du Katanga ‘‘Comibakat’’ au titre de coopérative minière, signé en son temps par le Ministre Kabwelulu Martin, il est indiqué noir sur blanc que Comibakat est tenue de s’acquitter de ses impôts et taxes, conformément aux dispositions légales et réglementaires en vigueur en République démocratique du Congo. dans ledit arrêté, Combikat ne peut effectuer les travaux d’exploitation artisanales que dans une zone d’exploitation artisanale que dans une zone d’exploitation artisanale (ZEA) à lui attribuer et peut, selon l’article 3 du même arrêté, le droit de solliciter un permis de recherche. Toutefois, précise l’article 5, l’agrément peut être retiré à la Comibakat,  en cas de violation des dispositions des articles 2 et 3,  ci-dessus évoqués.        

Quid de Comibakat

Comibakat est une coopérative créée en 2012 pour encadrer les exploitants miniers artisanaux. Elle a obtenu l'agrément en 2013 par arrêté ministériel de Ministre Martin Kabwelulu. 

En avril dernier, Comibakat a sollicité et obtenu de Mme le vice-gouverneur et gouverneur a.i du Lualaba l'autorisation de travailler dans le périmètre de Kimbalasani. Seulement, Kimbalasani est un périmètre déjà concédé à Boss Mining. Au-delà de ce couac admis par Fifi Masuka, Comibakat est aujourd'hui dans l'exploitation industrielle, en violation de la Loi, à Kabundji-Menda.

SAEMAPE dénonce

Le responsable de SAEMAPE aurait écrit pour protester contre cette situation, allant même jusqu'à demander à Comibakat de produire le contrat le liant aux propriétaires des périmètres concédés et rien n'y a fait.

Des sources bien introduites dans les milieux miniers du Lualaba indiquent que madame Fifi Masuka se serait imposée avec des menaces à l'endroit du responsable provincial de SAEMAPE et aurait demandé que tous les rapports d'activités lui soient directement adressés plutôt qu'au ministère provincial et à la Division provinciale des Mines. 

Selon les experts qui évoquent les données des services compétents, 42.000 camions des minerais ont échappé au contrôle officiel et occasionné un manque à gagner au trésor. 

En plus de Kimbalasani, l'autorité provinciale en place aurait aussi permis à Comibakat de s'installer dans neuf autres sites où la fraude serait entretenue. 

Les fouilles ont permis de découvrir que Fifi Masuka est la présidente de COMIBAKAT comme l'indiquent bien les statuts de cette coopérative et le procès-verbal de désignation de Masuka. Comibakat serait présentement gérée par un proche de Mme le vice-gouverneur et gouverneur intérimaire du Lualaba, un certain Alain Kapupa Izamba. 

Voilà comment, vocifère un fonctionnaire des mines de la province, Fifi Masuka contribue à entretenir la contrebande et à saigner à blanc les finances de la province et du pays tout entier. Voici, en Fac-similés, des documents qui accablent Mme le Gouverneur ad intérim de la jeune province du Lualaba. 

Pin It

Statistiques

19698525
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
11939
11642
101753
19512626
61318
417380
19698525

Your IP: 40.77.167.5
2021-12-05 23:58

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg