Flash

BAN2

 

Ce qu’il a de plus précieux, il n’a guère hésité pour l’offrir à son pays dans les moments les plus décisifs de son histoire. Et, il le fait généralement avec tout son cœur. Ainsi, pour ne pas déroger à cette règle en cette période caractérisée par des tractations politiques et politiciennes à la suite de la mise en place du nouveau bureau de la Commission Electorale  Nationale Indépendante dirigé par Denis Kadima Kazadi, l’Editeur-Directeur Général du journal La Prospérité, Marcel Ngoyi Ngoyi Kyengi, a, au cours d’une interview téléphonique accordée à Radio Okapi, jeudi 28 octobre 2021, depuis son bureau de travail situé au prestigieux quartier Mont Fleury dans la commune de Ngaliema, brandi au Président Félix Tshisekedi, en vertu de ses prérogatives de Garant du bon fonctionnement, le dialogue comme la seule et l’unique voie de sortie de l’impasse qui se dessine au pays actuellement.

Le dialogue, d’après les convictions de Marcel Ngoyi, permettrait aux hommes politiques congolais de mettre un bémol dans leurs divergences pour regarder tous dans la même direction en lieu et place que les uns boycottent le processus électoral suite au manque des réformes de la CENI qu’ils exigeaient comme préalable majeur qui devrait, selon leur foi, aboutir à l’installation de nouveaux animateurs, et que les autres se sentent seuls concernés par les prochaines élections. «Le Gouvernement a adopté, en son sein, depuis le 5 octobre, l’idée d’un forum pour l’unité et la cohésion. La plupart des acteurs politiques, à l’instar de Kambinga, Fayulu, ont toujours réclamé le consensus. Comment on peut retrouver ce consensus si on reste dans le cas d’un monologue. Moi, je crois qu’il faut engager le dialogue. C’est la sincérité au cours d’un dialogue. On peut trouver un arbitre, un facilitateur, un modérateur. Ce qui est important c’est de tracer le cadre. Vouloir agir ensemble, c’est vouloir construire la République autour de l’essentiel et non autour des positions opposées. Je considère que seul le dialogue peut permettre de résoudre un certain nombre de choses », a déclaré l’Editeur Marcel Ngoyi. D’après lui, ce dialogue pourrait s’étendre jusqu’au niveau des églises catholique et protestante, vu le nombre de fidèles qu’elles regorgent respectivement sur l’ensemble du pays. « A mon avis, si on tient aux positions tranchées les uns aux autres, on ira jamais aux élections dans le délai constitutionnel. Et, ça profiterait à qui ? », S’est-il interrogé avant d’exhorter humblement le Président Félix Tshisekedi à porter, à ce niveau-ci,  la casquette d’un vrai Pasteur au grand cœur. Celui-là qui sait quelle onction appliquer pour le bien de tous les fidèles. Pour finir, il a invité toutes les parties prenantes au processus électoral à regarder le train de la CENI qui est déjà en marche, comme pour dire, plus assez de temps à perdre.

Gloire Mfemfere

Pin It

Statistiques

19697998
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
11412
11642
101226
19512626
60791
417380
19697998

Your IP: 3.81.89.248
2021-12-05 22:56

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg