Flash

BAN2

 

Au point de chute de la marche de Lamuka, à la 1ère rue Limete, ce samedi 16 octobre, Martin Fayulu Madidi, Coordonnateur en exercice de la coalition Lamuka, a pris la parole devant les nombreux militants qui ont participé à cette manifestation partie de l’avenue Kianza dans la commune de Ngaba. Celle-ci avait notamment pour but d’exiger la dépolitisation de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Ainsi, le leader de cette  plate- forme de l’opposition a promis de mobiliser les militants pour tenir un sit-in au Palais du peuple si l’Assemblée Nationale, par le biais de son Président Christophe Mboso, tenait à la désignation des animateurs de la centrale électorale, sans savoir qu’au moment où il était en train de parler, l’assemblée nationale traitait le rapport de la commission paritaire mixte. Par ailleurs, ce dernier a haussé le ton pour demander la suppression sine qua none de la taxe (RAM), Registre des Appareils Mobiliers.

Cette marche est partie de la commune de Ngaba, au niveau de l'avenue Kianza, dans la commune de Ngaba  en passant par la Commune de Lemba pour chuter à la 1ère Rue Limete, avec une foule immense qui les suivait derrière. C'est à cet endroit que Martin Fayulu s'est exprimé en tant que Coordonnateur en exercice de cette plateforme de l’Opposition, devant les militantes et militants de Lamuka qui ont tenu à marcher jusqu'au point de chute.

En cet effet, Martin Fayulu a rendu hommage aux éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC), pour l'encadrement de cette manifestation pacifique. Le coordonnateur de Lamuka a émis le vœu de voir la Police se comporter toujours de la sorte lors de toutes les prochaines manifestations.

Signalons par ailleurs que n'eut été la présence policière, Martin Fayulu, Adolphe Muzito et leurs militants allaient éprouver beaucoup de difficultés pour dépasser la 10ème Rue, considérée comme  le QG  de l'UDPS. Notons que, la marche avait notamment pour but d’exiger la dépolitisation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Ainsi, Fayulu a promis de mobiliser les militants pour tenir un sit-in au Palais du peuple si l’Assemblée nationale, par le biais de son président Christophe Mboso, tient au passage en force dans la désignation des animateurs de la centrale électorale. 

‘’Nous mettons en garde le président de l'Assemblée nationale. S'il veut mesurer la taille du peuple congolais, dites-lui qu'il ne le saura pas. Nous avons besoin d'une CENI qui va bien travailler demain, et qui va proclamer les résultats attendus par le peuple. Apprêtez-vous, nous irons au Palais du peuple. Je demande aux policiers de ne pas oser ce jour-là déranger la population car c'est pour l’intérêt du pays. Nous avons besoin de la loi sur la CENI. Nous pouvons nous mettre ensemble pendant au maximum trois jours pour finaliser cette loi. Ensuite, on peut désigner les animateurs mais pas des acteurs politiques. Ces derniers ne sont là que pour surveiller’’, a déclaré Martin Fayulu devant les sympathisants de Lamuka.

Par ailleurs, celui-ci ne s’est pas empêché de dénoncer ce qu’il appelle  l’escroquerie de l’Etat, en ce qui concerne la taxe RAM qui s’ajoute à la misère déjà vécue au quotidien par la population congolaise. Il appelle ainsi à la suppression rapide. ‘’Aujourd'hui, vous devez savoir là où se trouve notre pays. Le pays est en train d’être détruit. La première cause, c'est la faim et la misère parce que les personnes qui dirigent actuellement le pays ne savent pas où amener le peuple. Au-delà de la misère, on vient de nous imposer cette affaire du RAM. Nous leur demandons la suppression de RAM très rapidement car étant une escroquerie, un vol. Nous devons nous mobiliser autour de cette question pour obtenir sa suppression. Ne vous fatiguez pas, continuons de dénoncer cela’’, a-t-il ajouté.

Signons que le Premier ministre Sama Lukonde a indiqué vendredi lors de la réunion du Conseil des ministres, qu’il a bel et bien reçu les recommandations faites par les députés au sujet de la taxe sur le Registre des appareils mobiles (RAM), et même la revendication du peuple congolais. Et que le gouvernement se prépare à apporter des réponses lors du prochain conseil des ministres.

Albert Yemba

Pin It

Statistiques

19698525
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
11939
11642
101753
19512626
61318
417380
19698525

Your IP: 40.77.167.5
2021-12-05 23:58

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg