Flash

BAN2

 

‘’La campagne de vulgarisation qui s’ouvre en ce jour, a comme objectif principal, de permettre à la Province de Kinshasa : de s’approprier les résultats de la réforme de l’Aménagement du Territoire, surtout de mettre en œuvre la Politique Nationale d’Aménagement du Territoire ; et de répondre aux attentes du Gouvernement et de la population en rapport avec l’affectation, l’occupation et l’utilisation des espaces, des ressources naturelles du sol et sous-sol ainsi que le développement durable de la Ville de Kinshasa et sa périphérie’’, a déclaré Me Guy Loando Mboyo, Ministre d’Etat en charge de l’Aménagement du Territoire, à la cérémonie de lancement officielle de cette campagne prononcée en présence des membres du Gouvernement ci-après : Rose Mutombo de la Justice et Garde des Sceaux, Dr. Jean-Jacques Mbungani de la Santé Publique, Hygiène et Prévention ainsi que Marc Ekila, Vice-Ministre des Transports et voies de communication. Tenue le samedi 16 octobre dernier, au Salon Rouge de l’Hôtel du Gouvernement à la Gombe, cette cérémonie a permis au Ministre Loando d’expliciter les contextes de création, les mécanismes de matérialisation et les objectifs poursuivis par cette Politique Nationale d’Aménagement du Territoire, inscrite parmi les priorités de son Ministère, comptées au nombre des axes principaux de la feuille de route du Gouvernement Sama Lukonde et poursuivant le bien-être de la population congolaise. Ce qui est une des composantes importantes de la gouvernance du Chef de l’Etat Congolais, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Le lancement de cette campagne à Kinshasa, Ville-province et Capitale de la RD. Congo, intervient après les précédentes campagnes lancées respectivement dans les villes de Kisangani dans la Tshopo, Buta dans le Bas-Uélé et Gbadolite dans le Nord-Ubangi. D’emblée, Guy Loando a rappelé que le processus de la réforme de son secteur, lancé depuis juin 2017, vise à doter la RDC d’une Politique Nationale d’Aménagement du Territoire, d’une Loi relative à l’Aménagement du Territoire, d’un Schéma National d’Aménagement du Territoire et des Guides Méthodologiques pour l’élaboration des Plans Provinciaux et Locaux d’Aménagement du Territoire.

A ce jour, a-t-il dit, deux instruments importants ont été produits à savoir, la Politique Nationale de l’Aménagement du Territoire (PNAT), adoptée en Conseil des Ministres et le projet de Loi relative à l’Aménagement du Territoire, retenu parmi les matières de la session de septembre à l’Assemblée Nationale.

Axes principaux et principes propulseurs

Dans son discours, le Ministre Loando a indiqué les axes principaux autour desquels toutes les actions seront posées dans le cadre de la Politique Nationale d’Aménagement du Territoire. Il s’agit de la promotion de grandes infrastructures structurantes et intégratrices du territoire, la recherche d’une redistribution rationnelle et équitable sur le territoire national des équipements et des services sociaux de base, le renforcement de l’armature urbaine et des pôles de compétitivité et d’intégration économique, le développement et aménagement agro-rural et renforcement des complémentarités villes-campagnes, la durabilité environnementale et résilience face aux changements climatiques, la planification, optimisation des affectations et arbitrage des usages des terres, ainsi que l’amélioration des cadres juridique et institutionnel de l’aménagement du territoire.

Egalement, il a énuméré les principes que certains ont qualifié de ‘’socle’’, d’autres de ‘’propulseur’’, dans lesquels tous les acteurs du développement territorial trouveront leur place.

«Il s’agit de principes suivants: la cohérence et la subsidiarité, l’équilibre et la complémentarité, la justice territoriale, la responsabilité sociale et environnementale, l’unité et la cohésion nationale, la globalité de l’aménagement du territoire, l’anticipation, la consultation et la participation», a proclamé d’un ton vif, Me Guy Loando.

Acompte du Gouvernement

Par ailleurs, à l’intention de l’opinion nationale et l’assistance composée de membres de son Cabinet, agents du Ministère et personnalités conviées, Guy Loando a annoncé que sur instruction du Premier Ministre Sama Lukonde, Chef du Gouvernement, le Gouvernement de la République a débloqué un acompte pour permettre au Ministère de l’Aménagement du Territoire de poursuivre les activités de la Réforme de son secteur.

Il a salué ce geste en ces termes : «Pour ce faire et au nom des cadres et agents de mon Ministère, je tiens à remercier sincèrement Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement pour cet appui financier combien important et tant attendu, car le processus de la Réforme était à l’arrêt depuis plusieurs mois par manque de financement. Ce financement sur fonds propre du Gouvernement nous permet de se déployer à travers le pays non seulement pour la vulgarisation mais aussi pour parachever ce processus par la production des livrables restants. Il sied de rappeler que la réforme en cours découle des recommandations du Plan National Stratégique du Développement, PNSD 2019-2023 dont l’Aménagement du Territoire constitue le 4ème pilier majeur, mais aussi un des piliers les plus importants du Programme de notre Gouvernement».

Remerciements aux partenaires

Dans son allocution, le Ministre d’Etat Loando a réitéré ses remerciements aux partenaires techniques et financiers qui appuient le processus d’élaboration et matérialisation de cet ambitieux programme de Réforme. Il a cité, entre autre : l’Initiative pour la Forêt d’Afrique Centrale (CAFI) pour le financement du programme ; le FONAREDD, pour le plaidoyer en faveur du programme, sa coordination et son suivi permettant d’atteindre les différents jalons ; ainsi que le PNUD, qui assure l’exécution de ce programme.

Il sied de préciser qu’à cette occasion, Guy Loando Mboyo a rendu un hommage mérité à Félix Tshisekedi, Président de la République, pour sa vision qui place au centre de sa gouvernance le bien-être de la population en accordant une place de choix à l’Aménagement du Territoire de la République Démocratique du Congo en vue d’un développement durable et harmonieux.

John Ngoyi

MOT DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DE LA CAMPAGNE DE VULGARISATION, SENSIBILISATION ET MISE EN ŒUVRE DE LA POLITIQUE NATIONALE D’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Honorables Députés et Sénateurs ;

Messieurs les Ministres d’Etat, Ministres, Vice-ministre et Chers Collègues ;

Monsieur le Secrétaire Général à l’Aménagement du Territoire ;

Monsieur le Président de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa ;

Monsieur le Gouverneur de la Ville de Kinshasa ;

Mesdames et Messieurs distingués invités à vos titres et qualités,

Avant toute chose, je voudrais rendre grâce à l’Eternel Tout-puissant pour le vouloir et le faire, lui qui a permis que nous soyons en vie en ce jour, en nous accordant son souffle de vie.

Je profite de cette précieuse occasion pour rendre un hommage mérité à Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, je cite Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO pour sa vision qui met au centre de la gouvernance, le bien-être de la population en accordant une place de choix à l’Aménagement du Territoire de la République Démocratique du Congo en vue d’un développement durable et harmonieux.

J’exprime également ma reconnaissance envers Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge pour avoir inscrit l’Aménagement du Territoire comme l’un des piliers clés du programme d’actions de son Gouvernement.

Je réitère mes remerciements aux Partenaires Techniques et Financiers qui nous appuient dans cet ambitieux programme de Réforme.

Il s’agit entre autre de :

-L’Initiative pour la Forêt d’Afrique Centrale (CAFI) pour le financement du programme ;

-Le FONAREDD, pour le plaidoyer en faveur du programme, sa coordination et son suivi permettant d’atteindre les différents jalons ;

-Le PNUD, qui assure l’exécution de ce programme.

Mesdames et Messieurs, distingués invités,

La République Démocratique du Congo s’est engagée depuis plus d’une décennie, dans une série de réformes visant à redresser la situation socioéconomique, à restaurer l’autorité de l’Etat, à renforcer l’efficacité des services publics de l’Etat, à moderniser et rationaliser l’utilisation de l’espace du territoire national et l’Administration publique. C’est depuis juin 2015, dans la Ville Historique de Kisangani, qu’ont été lancés les «Etats généraux de l’Aménagement du Territoire».

C’est dans ce cadre que le Gouvernement de la République, à travers le Ministère de l’Aménagement du Territoire, avait lancé en juin 2017, le processus de la Réforme de l’Aménagement du Territoire. Ce dernier avait pour objectif de doter le pays notamment :

-d’une Politique Nationale d’Aménagement du Territoire,

-d’une Loi relative à l’Aménagement du Territoire,

-d’un Schéma National d’Aménagement du Territoire,

-et des Guides Méthodologiques pour l’élaboration des Plans Provinciaux et Locaux d’Aménagement du Territoire.

Cette réforme devra aboutir à l’instauration d’un cadre institutionnel capable de mener à bon escient les différentes activités liées à la planification, à l’affectation, à l’utilisation et à l’occupation de l’espace du territoire national.

A ce jour, deux instruments importants ont été produits, il s’agit de :

-la Politique Nationale d’Aménagement du Territoire, adoptée en Conseil des Ministres ;

-le Projet de Loi relatif à l’Aménagement du Territoire adopté également en Conseil des Ministres et transmis à l’Assemblée Nationale pour examen et adoption.

Quant à la Politique sus visée et dont la vulgarisation et la mise en œuvre sont en cours, elle est l’instrument capital pour le développement durable et harmonieux de notre pays et se résume en sept (07) axes stratégiques ci-après :

  1. La promotion des grandes infrastructures structurantes et intégratrices du territoire ;
  2. La recherche d’une redistribution rationnelle et équitable sur le territoire national des équipements et des services sociaux de base ;
  3. Le renforcement de l’armature urbaine et des pôles de compétitivité et d’intégration économique ;
  4. Le développement et aménagement agro-rural et renforcement des complémentarités villes-campagnes ;
  5. La durabilité environnementale et résilience face aux changements climatiques ;
  6. La planification, optimisation des affectations et arbitrage des usages des terres ;
  7. L’amélioration des cadres juridique et institutionnel de l’aménagement du territoire.

La Politique Nationale d’Aménagement du Territoire s’articule autour des principes fondamentaux dans lesquels tous les acteurs du développement territorial trouveront leur place. Il s’agit de principes suivants:

  • la cohérence et la subsidiarité ;
  • l’équilibre et la complémentarité ;
  • la justice territoriale ;
  • la responsabilité sociale et environnementale ;
  • l’unité et la cohésion nationale ;
  • la globalité de l’aménagement du territoire ;
  • l’anticipation ;
  • la consultation et la participation.

Concernant les autres outils restants notamment le Schéma National de l’Aménagement du Territoire et les Guides Méthodologiques, une évaluation de la première phase du processus est en cours, à l’issue de laquelle la deuxième tranche des fonds prévus pour cette Réforme pourra être débloquée.

En attendant, j’ai le réel plaisir d’annoncer que, sur instruction de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, le Gouvernement de la République, dans le cadre des fonds de contrepartie a débloqué un acompte pour permettre au Ministère de l’Aménagement du Territoire de poursuivre les activités de la Réforme de son secteur.

Pour ce faire et au nom des cadres et agents de mon Ministère, je tiens à remercier sincèrement Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement pour cette appui financier combien important et tant attendu, car le processus de la Réforme était à l’arrêt depuis plusieurs mois par manque de financement.

Ce financement sur fonds propres du Gouvernement nous permet de se déployer à travers le pays non seulement pour la vulgarisation mais aussi pour parachever ce processus par la production des livrables restants.

Il sied de rappeler que la réforme en cours découle des recommandations du Plan National Stratégique du Développement, PNSD 2019-2023 dont l’Aménagement du Territoire constitue le 4ème pilier majeur, mais aussi un des piliers les plus importants du Programme de notre Gouvernement.

C’est dans le cadre de la mise en œuvre desdites recommandations dont la création des Agences publiques et technique d’exécution que le Conseil des Ministres, sous la direction de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, avec la Supervision de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a adopté le projet de Décret portant création d’un Etablissement Public dénommé Fonds National de l’Aménagement du Territoire, FONAT en sigle.

Le FONAT a pour objet la mobilisation des ressources financières pour :

  • Le financement de l’élaboration des documents de stratégies, des outils techniques, des plans d’aménagement du Territoire et la mise en œuvre de la politique Nationale de l’Aménagement du Territoire ;
  • Le financement des projets d’aménagement du territoire ainsi que le suivi de leur exécution financière ;
  • L’appui financier aux acteurs qui participent à la mise en œuvre de la politique nationale de l’aménagement du territoire.

Un autre Etablissement public dénommé Agence Nationale de l’Aménagement du Territoire, ANAT en sigle, dont texte créateur est en cours d’adoption au Conseil des Ministres, a pour objet la planification de la conception des nouvelles villes, de la rénovation de villes existantes ainsi que du développement des territoires à travers la République Démocratique du Congo, et ce en collaboration avec les Ministères sectoriels concernés et les provinces.

Je profite de cette occasion pour remercier le Chef de l’Etat, le Premier Ministre et tous mes collègues Warriors pour le soutien dans l’élaboration et adoption de ces Etablissements publics.

Mesdames et Messieurs, distingués invités,

En vue de matérialiser les orientations de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge en vue de la réussite des actions du Gouvernement, j’ai lancé la campagne de vulgarisation, sensibilisation et mise en œuvre de la Politique Nationale de l’Aménagement du Territoire dans la Ville Historique de Kisangani qui avait accueilli les «Etats Généraux de l’Aménagement du Territoire» en juin 2015. Cette campagne s’était poursuivie à Buta dans la province de Bas-Uélé et à Gbadolite dans la Province du Nord-Ubangi.

Mesdames et messieurs, distingués invités,

La campagne de vulgarisation qui s’ouvre en ce jour, a comme objectif principal, de permettre à la Province de Kinshasa :

-De s’approprier les résultats de la réforme de l’Aménagement du Territoire, surtout de mettre en œuvre la Politique Nationale d’Aménagement du Territoire,

-De répondre aux attentes du Gouvernement et de la population en rapport avec l’affectation, l’occupation et l’utilisation des espaces, des ressources naturelles du sol et sous-sol ainsi que le développement durable de la Ville de Kinshasa et sa périphérie.

Dans cette optique, un accent particulier sera mis sur la rénovation ou modernisation de la partie Ouest de Kinshasa qui est saturée ainsi que l’extension du côté Est de la Capitale avec le Projet KITOKO, Nouvelle Ville Globale et Intelligente. Ceci aura comme finalité l’aménagement planifié, le développement durable, harmonieux et équilibré de nos entités tant urbaines que décentralisées en particulier et la République Démocratique du Congo en général.

C’est dans cette optique que j’ai mis sur pied le Programme REVITE (Repensons à nos Villages, Villes et Territoires) qui découle de quatre premiers «Axes Principaux» de la Politique Nationale de l’Aménagement du Territoire.

Ce vaste et ambitieux Programme REVITE a pour objectif d’inviter et encourager les citoyens congolais, résidants au pays et à l’étranger de construire ou investir dans leur milieu d’origine afin d’apporter un développement durable.

L’Etat Congolais, à travers mon Ministère et d’autres sectoriels, apportera aussi sa contribution dans la réalisation des projets d’aménagement ou viabilisation des espaces, des projets sociocommunautaires et d’infrastructures de base. Les Objectifs de Développement Durable (ODD) doivent être pris en compte car plusieurs d’entre-deux concourent au développement durable des villes et bien être des populations, spécialement l’Objectif 11.

C’est dans ce cadre que j’ai accompagné Son Excellence Monsieur le Premier Ministre et Chef du Gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge à Kenge, dans la Province de Kwango, pour le lancement officiel du «Programme d’urgence de développement communautaire de 145 territoires» car ce programme cadre avec la mise en œuvre de la Politique Nationale d’Aménagement du Territoire à travers Programme REVITE ci-haut cité pour le développement durable et harmonieux de l’espace territoire national.

Les Agences du Ministère susvisée seront également mises en contribution pour la réalisation de ce vaste et ambitieux programme du Gouvernement de développement à la base afin de réduire sensiblement le coût de mise en œuvre.

Dans ce même cadre, je compte mettre à contribution les agences de mon Ministère dans la réalisation du projet ‘’Village Modèle’’ qui sera érigé dans la Cité de Mubambiro/Kizimba, dans Groupement de Kamuronza, Cité de Sake, Territoire de Masisi, sur une superficie 32 Hectares. Ce projet fait suite à la rencontre entre les Chefs d’Etat du Rwanda et de la RDC, leurs Excellences Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et Paul Kagame, et le Chef de l’Etat Rwandais avait promis d’offrir à Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo un «village modèle» au bénéfice des sinistrés de la province du Nord Kivu, du type du «Village modèle» de Kinigi inauguré le 04 juillet 2021 au Rwanda.

Ce projet de Village modèle s’approche aussi de la mise en œuvre de la Politique National d’Aménagement du Territoire à travers le Programme REVTE et mon Ministère veut jouer et joue son rôle d’aménageur national dans la suite de la vision du Chef de l’Etat de développer toute la RDC sous la supervision du Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Mesdames et messieurs, distingués invités,

Je ne peux terminer mon adresse sans rendre un Hommage vibrant à Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour sa ferme volonté de  moderniser la Capitale Kinshasa par la réalisation des plusieurs travaux d’aménagement, d’infrastructures et d’équipements structurants sous la conduite de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre et Chef du Gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge avec les instructions fermes aux autorités urbaines de Kinshasa.

Mes remerciements s’adressent aussi à leurs Excellences qui sont présents et qui m’accompagnent dans cette réforme depuis mais aussi pour les décaissements des fonds importants malgré les contraintes budgétaires en cours.

Pour ce faire, je sollicite l’adhésion et l’implication de tout un chacun de nous afin de contribuer à l’atteinte des objectifs assignés à la Réforme du secteur de l’Aménagement du Territoire.

Etant donné que la Ville de Kinshasa est la capitale du pays et tenant compte de sa densité démographique, une forte vulgarisation s’avère importante afin de booster la transformation de la Ville de Kinshasa et ce, dans le respect des normes et standards modernes d’aménagement et développement des villes durables et résilientes.

Ces travaux seront aussi l’occasion de collecter certaines données de terrain afin de mieux planifier les actions à mener dans le cadre du Programme REVITE pour la Ville de Kinshasa qui, à en a point douter, a droit à un l’accompagnement spécial de notre Ministère en particulier et le Gouvernement Central en Général.

Sur ce, tout en vous souhaitant un bon travail, je déclare ouvert l’Atelier sur «la Vulgarisation et mise en œuvre de la Politique Nationale d’Aménagement du Territoire dans la Ville Province de Kinshasa».

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo !

Que Dieu bénisse le Ministère de l’Aménagement du Territoire et la Province de Kinshasa !

Je vous remercie.

 

Pin It

Statistiques

19698834
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
576
11672
12248
19596772
61627
417380
19698834

Your IP: 3.81.89.248
2021-12-06 00:13

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg