Flash

BAN2

 

*Assainir et réguler le secteur des sociétés privées de placement en RDC, respecter les droits humains, combattre la corruption dans ce secteur, améliorer les conditions de vie et de travail de leurs agents, respecter la loi congolaise et le code du  travail. Telles  sont les grandes résolutions incluses dans la Charte d’éthique  signée ce jeudi 30 septembre 2021 à l’ouverture de la 2ème édition de  Nkelo Bantu, au Pullman Grand Hôtel, à la Gombe.  En effet, résultat découlant des âpres concertations et concentrations de leurs experts et responsables attitrés, la présente Charte d’éthique est une initiative de la SODEICO Development, par son Directeur Général Djo Moupondo à laquelle  les  Sociétés Bensizwe Sarl, ITM Group, Afrik Intérim et Pay Network se sont jointes.  Cette cérémonie officielle s’est déroulée en présence de Mme Nicole Bwatshia Ntumba, Directrice de Cabinet adjointe  du Chef de l’Etat, de la Directrice Générale de l’Office National de l’Emploi, Angélique Kikudi, ainsi que de la Conseillère en charge de la Formation du Ministre Congolais de la Jeunesse, Prudence Kikuya Mukadi.

Au nom de tous les  signataires de la Charte, Djo Moupondo, de la SODEICO,  a, en effet,  épinglé l’image erronée infligée à toutes les entreprises privées de placement en RDC, pour des agissements allant dans le sens contraire des missions qu’elles devraient remplir pour le développement de la société, avec point focal,  la ressource humaine.

Après avoir réfuté l’appellation des ‘’entreprises de sous-traitance’’, leur attribuée,  depuis quelques années et qui,  pourtant, devait  être dénommée ou requalifiée comme des  ‘’entreprises privées de placement’’,  d’après la Convention 181 de l’Organisation Internationale du Travail, le DG de la SODEICO a reconnu  l’immensité du  travail à abattre pour matérialiser toutes les résolutions prises conjointement avec tous les signataires de la Charte d’éthique.

Pourquoi une Charte d’éthique ?
C’est dans l’objectif premier de poser des actes concrets qui permettront d’en venir à bout de ces pratiques immondes appliquées par des entreprises privées de placement irrégulières, non soumises aux principes et règles du secteur.

Mais, également, a-t-il enchaîné au cours d’une conférence de presse, intervenue juste après l’ouverture officielle du Sommet Nkelo Bantu, le deuxième objectif et non le moindre est de mobiliser toutes les entreprises privées de placement congolaises derrière cette Charte d’éthique à leur grand bénéfice et celui de leurs agents respectifs.

Ce qui va s’en suivre…

A la suite des propos du DG de la SODEICO, deux autres signataires ont apporté leur contribution sur la question des grandes projections que les entreprises signataires se sont fixées pour les prochaines années. Prenant en première la parole, Carole Batubeka, Head of Sales et Costumer Care de la société Pay Network, est revenue  tout d’abord sur l’importance de la Charte d’éthique.

Une importance qui découle d’une frustration, d’un constat sombre de ce que représente les entreprises privées de placement en République Démocratique du Congo.

De ce fait, les actions prioritaires seront maximisées et orientées vers l’assainissement et la régulation du secteur au moyen des plaidoyers à diligenter auprès des autorités congolaises, des autres entreprises privées de placement pour leur adhésion et une vulgarisation de qualité des résolutions de la Charte d’éthique.

A son tour, le Professeur David Pata, Directeur Général a.i de la SODEICO, a renchéri  l’ordre des projections par l’uniformisation des politiques en matière des ressources humaines.

Regard  de la Nation Congolaise

Représentante Spéciale du Président Félix Tshisekedi et témoin oculaire de la signature officielle de cette  Charte, la Dircaba Nicole Ntumba Bwatshia  a salué l’initiative prise par les Directeurs Généraux et Cadres des entreprises concernées  qui ont fait preuve d’unité pour promouvoir une cause collective et à grand impact sur la population congolaise.

Cependant, insiste-t-elle,  les actions que poseront les entreprises signataires seront placées sous le regard de l’Etat Congolais. Ceci afin d’encadrer, de surveiller et de prévenir des risques susceptibles de  compromettre  les résolutions dûment validées.

De même, elle a été rejointe par la Conseillère Prudence Kikuya qui a aussi placé les signataires devant l’œil de la jeunesse congolaise, tout en espérant trouver ainsi  son compte dans tous les programmes et actions à venir.

Come-back sur l’ouverture

Avant la cérémonie de signature de la Charte d’éthique, il y a eu toute  une série de  discours prononcés par différents intervenants, acteurs clés dans l’organisation de la 2ème édition du Sommet Nkelo Bantu, lancé par la SODEICO Academy,  en partenariat avec le Conseil International des Industries Suédoises.

Il y a eu notamment, les interventions du DG Djo Moupondo, de Madame Allessandra Cornale, Représentante du Conseil International des Industries Suédoises, la Directrice Générale de l’ONEM, Mme  Angélique Kikudi, la Conseillère Prudence Kikuya et la Dircaba Nicole Ntumba Bwatshia  pour le lancement officiel.

Placé sous le thème : «le capital humain, l’emploi et le renforcement des capacités», ce Sommet se poursuivra jusqu’à ce samedi 2 octobre avec la tenue des ateliers.

John Ngoyi

Pin It

Statistiques

19145363
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
1290
15776
60152
18982833
410007
470413
19145363

Your IP: 3.235.179.111
2021-10-28 01:55

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg