Flash

BAN2

 

Grand Laïc de l'Eglise Orthodoxe, le Prof. Fumunzanza est très consterné par la disparition de Monseigneur l’Archevêque Nikiforos Micragiannanitis. Ayant été longtemps sur la trajectoire ministérielle ecclésiastique de celui qu’il considère comme son père spirituel et ce, depuis la Grèce jusqu'au Congo Kinshasa, Prof. Fumunzanza livre, dans les lignes qui suivent, un témoignage impressionnant sur cet homme d’exception qui a pratiqué  l'exercice maximum de l'amour et de la Compassion envers tout homme comme Vertus caractéristiques de son œuvre  en tant que l'homme de Dieu,  grand  Berger des enfants de Dieu. Pour lui, Monseigneur Archevêque Nikiforos a prodigué ces deux vertus spirituelles durant  son parcours en RDC, à travers plusieurs contrées du Territoire national. Mgr Nikiforos Micragiannanitis, souligne le Prof. Fumunzanza,  avait en lui un grand amour pour tous, mais avec une particularité qu’en dehors de Dieu qu’il servait avec un grand amour et dévouement ; il encadrait et entourait les jeunes et les prêtres d’un amour infini. Découvrez, plutôt, le témoignage, mieux les hommages du Prof. Fumunzanza, Vice-Recteur de l’Université Orthodoxe du Congo RD, à Métropolite Monseigneur Nikiforos Micragiannanitis.

 

Hommage à Monseigneur l’Archevêque Nikiforos Micragiannanitis

 

Hommage à notre Père spirituel, Monseigneur l’Archevêque Nikiforos Micragiannanitis  que Dieu a appelé auprès de lui.

J’ai connu le Feu Archevêque alors que j’étais aux études à l’Université Aristotelio de Thessalonique en Grèce. La Faculté de Théologie du Bienheureux  Archevêque et celle des Sciences Economiques sont côte à côte.

Quelques années plus tard, alors que je préparais ma Thèse de Doctorat, je me rendais régulièrement au Monastère d’Iviron à la Montagne Sainte « Mont Athos ». L’occasion m’était donné de rencontrer à plusieurs reprises Monseigneur l’Archevêque NIKIFOROS MICRAGIANNANITIS à l’époque où il s’appelait NIKIFOROS GIORGIOS CONSTANTINOU.  Il dirigeait l’Ecole « ATHONIADE » du Mont Athos. Ensuite, comme si cela ne suffisait pas, je vais terminer la rédaction de ma Thèse de Doctorat à MICRA AGIA ANNA chez les Thomades à plus ou moins 50 mètres de la cabane où Mgr Nikiforos partageait avec les autres la vie monastique.

Mgr Nikiforos Micragiannanitis avait en lui un grand amour pour tous mais avec une particularité qu’en dehors de Dieu qu’il servait avec un grand amour et dévouement ; il encadrait et entourait les jeunes et les prêtres d’un amour infini. Aujourd’hui, il faut voir comment  les étudiants de la Faculté de Théologie continuent à le pleurer. Il leur témoignait sa sympathie tantôt avec des conseils, tantôt avec la satisfaction de leurs besoins matériels selon ses possibilités.

Il punissait difficilement les jeunes et les prêtres. Il savait pardonner et son pardon restait un grand enseignement pour le fautif qui en bénéficiait et de cette façon, il récupérait les âmes de ceux qui allaient se perdre. Donc, son amour infini avait un grand impact très positif.

En effet, le Métropolite Monseigneur Nikiforos Micragiannanitis a succédé le feu Archevêque Ignatios Madenlidis le 7 octobre 2010 comme Métropolite d’Afrique Centrale élu  par le Saint Synode du Patriarcat  d’Alexandrie et de toute l’Afrique avec la bénédiction de Sa Béatitude, le Pape et Patriarche d’Alexandrie et de toute l’Afrique THEODORE II.

Avec la nouvelle configuration de l’Eglise Orthodoxe au Congo RD, il devient en 2016 l’Archevêque de Kinshasa et Exarque d’Afrique Centrale.

C’est ici que le grand travail missionnaire qui exigeait beaucoup des moyens financiers, commence pour l’Archevêque Nikiforos car il a hérité d’un Archevêché qui n’a des infrastructures  que dans la Ville de Kinshasa, un Temple et une école respectivement à Mbanza-Ngungu, Kasangulu et à Nkanka dans la Province de Kongo-Central.

Ainsi, sa première œuvre missionnaire, il va la réaliser dans la Province de Bandundu, territoire de Gungu où il arrive pour la première fois le 27 avril 2011.

Décidé de l’avancement spirituel des fidèles orthodoxes de son Archevêché, il va entreprendre de nouveau le 7 juin 2011 un autre déplacement pour Gungu ; cette fois-ci pour poser la première pierre pour la construction d’un Temple : « l’Annonciation de la Mère de Dieu » et d’une école. C’est le tout premier Temple qu’il a construit en République Démocratique du Congo.

En suite, ce fut successivement la construction des Temples et écoles à Kikwit-Bundji : « le Temple des Saints Eleuthère et Athanase » à Kinkole dans la Commune de N’sele : « le Temple des Saints Archanges » dont la première pierre a été posée par Sa Béatitude  le Pape et Patriarche d’Alexandrie et toute l’Afrique THEODORE II en octobre 2012. Ce n’était qu’un départ car le Bienheureux Métropolite Nikiforos va ouvrir et finaliser plusieurs autres chantiers comme soubassement pour soutenir les œuvres missionnaires en construction dans notre Eglise Orthodoxe au Congo, l’Archevêché de Kinshasa. D’où en dehors du Centre médical de Mont-Ngafula et autre Temples et écoles en construction et/ou en voie d’être équipés, les dernières œuvres en date, sont le Temple  d’Idiofa « Sainte Paraskevi »  et le forage de puits d’eau à Kikwit-Bundji qui alimente les villages environnants cette Paroisse. Oh! Quelle joie pour les villageois qui effectuaient d’énormes distances à la recherche d’eau.

Hélas, Monseigneur  Nikiforos brillait par son humilité, cette grande vertu recherchée par  des hommes saints. Dans toutes ses tournées pastorales, il mettait tous les membres de la délégation qui l’accompagné dans les mêmes conditions que lui-même, partant des prêtres  jusqu’aux chauffeurs.              

Une grande leçon pour nous ses enfants spirituels. Par ailleurs, pouvons-nous atteindre ces dispositions d’âme qu’il avait développées ?  Il est certainement difficile d’y arriver sans intervention du Saint-Esprit. Recherchons alors son exemple pour arriver à ces marques de bienveillance qui du reste demeure un héritage à mettre à profit pour l’église.

Que Dieu de bonté qui a repris le Métropolite Monseigneur Nikiforos auprès de lui nous trouve un autre remplaçant qui va parfaire l’œuvre commencée par le Bienheureux Métropolite de Kinshasa  et l’encadrement de nous tous.

Professeur Théodore FUMUNZANZA GIMUANGA

Vice-Recteur de l’Université Orthodoxe du Congo RD.

Pin It

Statistiques

18552168
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10277
15973
132146
18323016
287225
491245
18552168

Your IP: 3.238.95.208
2021-09-19 14:45

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg