Flash

BAN2

 

Cécile Manya est la brillante écrivaine suisse afrocentrée qui restaure avec brio l’honneur du grand Premier Ministre Patrice Lumumba. Au travers des lignes de l’écrivaine, l’on apprend qui a tué Patrice Lumumba et les personnes qui restituaient la vérité pour que l’image de l’éminent Ministre soit respectée.

Louise Lunguna, veuve de 65 ans, est à la tête d’un réseau incroyable ayant suscité la mort du brillant Docteur Manya K’Omalowete a Djonga, le père de l’écrivaine Cécile Manya. Cette Louise, véritable génie du mal, grâce à ses alliances et ses prostitutions avec les occidentaux haut placés désaxés par un racisme incontrôlable, vit en Suisse, et est en contact avec le gouvernement de ce pays par le biais de Jean Ziegler qui a très bien connu l’éminent Docteur Manya K’Omalowete a Djonga. Ce grand chercheur et écrivain politique, père de l’écrivaine s’est battu toute sa vie contre l’oppression de la Belgique, de la Suisse et de la France à l’encontre de ses travaux de haute qualité qui mettaient en avant l’excellence de l’Afrique et de sa culture.

Après la disparition de son père, dont Louise Lunguna est coupable, Cécile Manya a repris le flambeau du combat paternel. Le 5 août 2021, elle publie, aux Editions du Lys Bleu, le livre “Patrice Lumumba – le Sankuru et l’Afrique”.

L’écrivaine est une survivante à la force herculéenne. Elle raconte ses combats contre l’ignominie blanche et ses manipulations dans ces sept premiers livres qu’elle a écrits  en deux ans, de juillet 2019 à avril 2021 !

Son génie littéraire exprime la présence “ressuscitée” de son père en elle. Elle réclame maintenant, à juste titre, et plus précisément EXIGE des autorité suisses, belges et françaises, LA RESTITUTION physique et morale de tous les travaux que ces gouvernements ont extorqués à son père, le Docteur Manya, pour faire taire la parole de l’excellence Noire.

Interview

Vous parlez de la restitution des travaux du Docteur Manya  qui, selon vous, serait, à la fois,  physique et morale. Au fond, que voulez-vous dire concrètement?

Je ne demande rien du tout, J’EXIGE. Au fond, il faut que vous sachiez que je suis parfaitement consciente du fait que dans mon exigence de restitution je m’adresse à des personnes qui n’ont ni morale, ni honneur, ni intelligence,   ni  encore moins quoi que ce soit d’autre qui puisse me rapprocher d’eux et faire en sorte que l’on parle le même langage. Je m’adresse à des personnes, et elles savent qui elles sont, qui ont menti, pillé, se sont servies honteusement sur la sueur d’un homme qui n’a jamais imaginé qu’une telle perversité puisse exister dans le monde.

Mes paroles sont une déclaration de guerre. C’est sous cet aspect que ces immondices doivent intégrer la chose.

La restitution physique signifie les biens matériels visibles et palpables.

La restitution morale signifie : mentionner le nom de mon père comme étant l’auteur des œuvres que ces rapaces ont pillé.

A qui demandez-vous cette restitution?

J’EXIGE cette restitution de la part des gouvernements suisses, français et belges.

Toute personne honnête interpellée par ce message doit se sentir invitée à me fournir des éléments permettant de faire avancer mon combat et de mettre le groupe de vermines dont il est question au pied du mur.

A quel titre vous vous exprimez à ce sujet?

“De son vivant”, si l’on peut parler ainsi, car il n’est pas vraiment mort... mon père m’a fait comprendre que j’avais une mission à accomplir pour lui. Il a toujours été très présent et très attentif envers moi, soignant au millimètre près mon éducation, m’exprimant son admiration, son amour infini et révélant à quel point nous étions liés, en connexion, lui et moi.

Cela a suscité énormément de jalousies dans ma fratrie et ce jusqu’aujourd’hui.

Cette jalousie qui venait également de personnes extérieures a été entretenue et exacerbée par la personne qui a porté le coup fatal à mon père. Son nom est Louise Lunguna, il faut le savoir. Elle est à la tête d’un réseau international très actif dans la destruction envers ses semblables. Des “élites” occidentales l’utilisent, contre rémunération, pour anéantir et démolir des acteurs de l’expression de la culture africaine et de son excellence.

Quelle est  la genèse  et la portée historique  de ces travaux et à qui étaient-ils destinés?

Monsieur, je suis en train de décanter une situation abjecte dans laquelle l’Occident a tous les torts. J’ai des informations et en attend d’autres. L’expression de ma position est un point central dans cette affaire où des personnes ont voulu volontairement m’éteindre, comprenez par-là  me tuer. Donc le simple fait de m’exprimer à ce sujet est déjà une victoire. La seconde réussite et de leur avoir montré que je suis bien vivante et que j’ai compris leur jeu. La suite se fera naturellement avec le temps, ma persévérance, l’apport des personnes bien disposées, la couverture médiatique, ainsi que mes travaux littéraires qui se poursuivent dans ce sens.

J’ai vécu presque toute ma vie une situation que je ne comprenais pas. Beaucoup ont profité de mon honnêteté, héritée de mon père, de ma méconnaissance de la situation et de bien d’autres choses encore pour me faire arriver à des situations familiales, judiciaires et sociales d’une extrême gravité dans le seul but que je me taise.

Donc, en levant la tête, j’ai déjà gagné.

Ce sont mes anciens bourreaux qui tremblent à présent. Le pouvoir a changé de camp.

N'êtes-vous pas en train de mener un combat d'arrière-garde en plaidant la cause des travaux d'un homme qui, visiblement, n'est plus de ce monde?

Monsieur, vous êtes Africain, tout comme moi. Dans nos traditions un être méritant ne meure jamais. Je sens la présence de mon père, plus forte que jamais. Nous avons toujours été en connexion même lorsqu’il était de ce monde. Ce que je vis aujourd’hui, c’est un bonheur absolu une sensation d’extrême bien-être au quotidien due au fait que je me trouve dans ma destinée. Je n’ai pas fait un calcul d’intérêts ou une réflexion matérialiste pour arriver à la position dans laquelle je suis aujourd’hui. Je suis le cours naturel de ma vie où  l’ordre et la justice ont une place de choix, tout simplement. J’aime l’ordre, l’organisation, la clarté. Je ne fais donc que marcher, tout simplement, avancer.

Pourquoi ne pas assurer la continuité autrement au lieu que vous puissiez vous y attarder?

Monsieur, je suis une personne aux mille ressources. Ce n’est pas parce que j’annonce mes exigences concernant mon héritage au monde entier que cela signifie que je m’arrête de vivre. Sachez qu’en parallèle de mes revendications,  je travaille sur un projet très particulier qui suscite en moi beaucoup d’enthousiasme et de fierté. Je continue aussi, avec mon éditeur, à assurer la promotion de mon livre le plus récent “Patrice Lumumba – le Sankuru et l’Afrique”. Etant très productive j’ai également ma propre librairie en ligne. Au niveau familial, je parle ici de mes enfants, les choses se sont décantées aussi, car ils ont été utilisés, par la main citée plus haut, pour m’empêcher de poursuivre sereinement mon combat. Mes enfants ont été utilisés, par l’ignominie blanche, en tant que liens vers moi pour me soumettre à toutes sortes de limitations et me contrôler. L’issue aurait été mon décès si je n’avais pas, dans ce domaine également, mis vigoureusement le holà au nom de l’ordre et de la justice.

Avez-vous déjà saisi un jour les instances judiciaires à propos de ces mêmes travaux et qu'elle en avait été la sentence?

Monsieur, sans vouloir entrer dans les détails, sachez que je me suis mise à la disposition de la justice et aussi pris une position dominante dans diverses affaires liées aux machinations blanches dans ma vie. J’ai donc acquis une connaissance aigüe de ce terrain. Etant une combattante acharnée, j’utilise ainsi toutes mes ressources et mes expériences pour avancer.

Vous venez, vous-même, d'écrire un nouveau livre. Sur quoi porte-t-il et qu'elle peut en être l'intérêt en cette période l'histoire des indépendances et supplantée par la lutte pour la démocratie pluraliste,  contre le marasme économique et la misère sociale, contre la pandémie à Covid-19 aussi bien dans le monde qu'en Afrique noire?

Monsieur, la relation que j’ai avec mon père est si précieuse que mes priorités se posent dessus et non ailleurs. Mon livre était une déclaration de guerre à la face de toutes les personnes qui avaient voulu éteindre le nom de mon géniteur. Nous passons aux étapes suivantes. J’ai énormément de projets. Le livre est très bien diffusé et suscite beaucoup de réactions. Je suis contente de mon travail et poursuis dans ma lancée : l’héritage de la pensée politique de mon père.

Je trouve vos raisonnements bien défaitistes. Il faut faire très attention aux pensées que l’on entretient. Elles façonnent nos journées, initient nos actes. Ce que l’on voit n’en est que la finalité. Pensez-vous qu’avec des pensées si limitées un Patrice Lumumba aurait pu se lever ? Absolument pas. J’ai du sang de héros, c’est dans ma nature, je ne raisonne donc pas comme le commun des mortels. Si cela  avait été le cas on aurait déjà réussi à m’abattre.

Lumumba et le Sankuru. Pourquoi mêler les deux?

Votre question est amusante. Le Premier Ministre Patrice Lumumba est né au Sankuru, mon admirable père aussi. Je suis en train de travailler sur des textes de mon père qui dévoilent bien des choses sur son histoire et celle de Patrice Lumumba, des choses qui sont liées entre elles... Nous avons une culture, une pensée commune. Nous vibrons du même sang et des mêmes idées. Tout comme l’on ne peut pas limiter un livre à quelques lignes, je ne peux pas non plus répondre à votre question en quelques phrases, ce serait réduire la valeur de ce livre, sorti pour la première fois en 1985 et qui fut le premier livre, écrite par un Africain, à traiter le sujet de la vie de Patrice Lumumba avec autant de rigueur. La pensée de mon père, en évoluant, n’a fait que confirmer la nécessité, lorsque l’on parle de Patrice Lumumba, de traiter le sujet du Sankuru, de notre culture, notre héritage ancestral et nos traditions les plus anciennes.

Beaucoup d’Africains se sont laissés berner par le néo-colonialisme instaurant l’idée que l’évolution c’est de s’identifier à l’Occident.

Or l’Occident n’a rien créé valablement. Son histoire est celle de peuples qui n’ont cessé de piller, d’envahir... et de tromper.

Mon histoire personnelle en est une illustration étincelante.

Origines, fondamentaux d'une nouvelle idéologique tribalisme ou ethniciste, combat de revendication identitaire ou nouvelle vision de société pour l'émancipation du peuple congolais?

Monsieur, vous êtes un homme très intelligent. Je constate que vous vous posez des questions très élaborées, mais parfois la simplicité aide plus que les grands raisonnements. L’être Africain est réputé pour sa sensibilité. Pour moi cela est un don précieux, car c’est le moteur qui mène aux plus grandes conquêtes. Notre héros national s’est construit lui-même. Ses discours étaient simples. Lorsque le cœur est affermi dans un désir ardent, les raisonnements foisonnants deviennent presque parasitaires. A  trop se poser de questions on finit par ne plus rien faire. Même si je sais apprécier les échanges intellectuels, je ne me torture pas le cerveau avant de poser une action. Lorsque JE SENS qu’une action est à poser, je la pose. Point. Et cela m’a plus qu’aidée dans la vie.

Je vais même vous confier un secret : étant parfaitement alignée avec les composantes de ma destinée, et en tant que femme d’action c’est généralement APRÈS une action inspirée que j’en comprends tout le sens et toute la portée. Et cette prise de conscience me démontre à quel point ma décision avait été juste. Je continuerai donc sur cette voie. Mon guide est excellent...

Qu'est-ce qui a motivé le choix d'un tel sujet alors que, normalement, vous-même, vous vivez en Europe, depuis de nombreuses années et donc, vous êtes coupées du reste de réalités de la RD. Congo, votre pays natal?

Non,  Monsieur, vous vous trompez sur mon compte. Je suis une Africaine. L’Africain s’est étendu (par ses travaux, sa présence) DANS LE MONDE ENTIER. Je suis Africaine en Suisse. Lorsque je dis que je suis Suissesse c’est dans l’idée que la Suisse, comme toutes les régions du globe, appartient aussi à l’Africain ! Il faut connaître notre histoire, sinon l’on va se tromper et donner toute la gloire à l’Occident qui ne le mérite pas.

S'il vous était donné d'énumérer vos livres et d'en une économie de l'esprit en termes de résumé de chacun et de sa contribution spécifique, que diriez-vous à tous ceux qui, de près ou de loin, vous lisent ou sont intéressés?

“Pas avant 24 ans”, sorti le 19 juillet 2019

Le message central de ce livre est une expérience longue et marquante qui me fait prendre conscience de la présence de mon père en moi.

“Le journal de Dieu”, sorti le 31 décembre 2019

Mon père me révèle qu’il est en colère contre l’Occident. Je comprends alors que ses dernières pensées étaient très virulentes contre cette pseudo civilisation.

“La Vierge Marie des stars”, sorti le 23 mars 2020

Le maternisme est propre à l’Afrique. C’est d’ailleurs elle la mère de l’humanité. Les Occidentales avortent, sont distantes avec leurs enfants, etc. Les fondements d’une idée de maternité divine viennent de l’Afrique.

Monsieur, l’Occidental a tant usurpé et pillé que cela en donne mal à la tête. Des tomes ne suffiraient pas à exprimer le nombre et la nature des falsifications et des pillages intellectuels, spirituels et culturels opérés par l’Occident contre l’Afrique.

“LA BIBLE II : Jésus n’existe pas et “Dieu” est une Déesse”, sorti le 25 juin 2020

Ce livre est très riche en informations et en idées. Dans ma vie personnelle il marque la coupure physique avec mes bourreaux, qui se faisaient passer pour des bienfaiteurs.

Lorsque j’utilise le mot Déesse, c’est, d’une part, pour parler de mes capacités personnelles, spirituelles, intellectuelles, etc. mes ressources.

Je fais également référence à ce terme pour exposer l’idée logique que la vie commence par la femme, et ce à bien des degrés. Le patriarcat a imposé un illogisme parfait conspuant même le pouvoir de réflexion des êtres les plus avertis. C’est de la barbarie intellectuelle.

“Jésus est une femme Noire”, sorti le 24 septembre 2020

Ce livre merveilleux est un voyage extraordinaire au cœur des véritables questions spirituelles.

“Je ne suis pas ce que tu dis”, le 21 décembre 2020

Dans ce livre j’accède enfin au bon vocabulaire pour décrire, après une bonne prise de conscience, ce que j’ai vécu pendant 24 ans de la part de mes bourreaux : de la manipulation mentale, un contrôle de mes actes et de ma vie exercé par des êtres ignobles qui ont utilisé pour me soumettre :

  • Mon attachement à mon père
  • Ma dévotion à mes enfants
  • Mon honnêteté

Ces bourreaux, ce sont également des institutions, et, je peux même vous le dire, Monsieur, des représentants de “la justice”...

“Mes combats de déesse”, sorti le 27 avril 2021

J’accède,  enfin,  au bonheur que je vis maintenant en continu.

J’ai toujours été une personne très positive et gaie intérieurement, ne vous y méprenez pas. Si cela n’avait pas été le cas, je n’aurais pas survécu.

“Patrice Lumumba – le Sankuru et l’Afrique”, sorti le 5 août 2021

J’ai retapé le livre de mon père, mot après mot, avec respect, pour lui, pour Patrice Lumumba, pour la vraie justice.

J’ai volontairement ôté la préface de Jean Ziegler cet être immonde que nous voyons maintenant, mon père et moi, sous son vrai visage : un être qui a été plus qu’influent dans le processus de pillage des travaux de mon admirable père.

Après la restitution  tant réclamée, quel serait votre prochaine cible pour la suite de ce combat portant sur la revalorisation de la mémoire du Dr Manya dont vous dites, si souvent, que vous êtes une survivante héréditaire?

Vous savez, je suis guidée au jour le jour. C’est merveilleux, car chaque jour est une aventure. Depuis le lieu où il se trouve, mon père a la connaissance parfaite et illimitée de toute chose. Il me distille donc les informations que j’ai à traiter au moment opportun.

Je suis également en plein travail sur un projet que j’aurai du plaisir à vous présenter dans quelques temps.

Avez-vous déjà envisagé la possibilité de préparer une relève pour vous-même dans ce combat-là?

J’ai accueilli dans ma vie quatre être que je désigne par le terme de “titans”. Je les ai toujours considérés comme des hôtes d’honneurs. J’ai une petite idée sur qui pourra porter la suite du travail.

De toute façon, et c’est la nature qui l’a décidé ainsi, une œuvre divine ne s’éteint pas, elle est toujours reprise, tôt ou tard par un être connecté à cette divinité.

La nature a créé l’ordre. L’état juste des choses c’est l’ordre. Le désordre a été amené par une race d’énervés, qui n’est plus à présenter, et qui d’ailleurs se détruit elle-même à petit feu (manque de naissance, suicides innombrables, avortements, homosexualité qui stoppe la reproduction, etc).

Chaque être honnête, motivé par de bons desseins, comme je le suis et comme l’a été mon père et notre ancêtre Lumumba peut se reposer sur la profondeur de cette réalité : il y a un ordre et une justice. C’est sur ces piliers que le monde a été créé.

Le désordre est une anomalie et non une loi.

Je considère la race blanche comme une anomalie également. Peu de ses représentants vivent dans des schémas véritablement équilibrés, dénués de tout racisme. L’Occident a basé sa culture sur l’oppression et le profit au détriment des autres. Cette position en fait un menteur et un pilleur invétéré.

J’en sais quelque chose. Mon père l’a appris à ses dépens, et bien d’autres Africains également.

Quelles sont les modalités d'achat de vos livres et de ceux de votre père?

Mes livres sont vendus dans le monde entier. Ils peuvent être achetés sur des plateformes de ventes en ligne tels que Fnac, Amazon, etc... Ils sont également disponibles dans un très grand nombre de librairies en ligne et physiques tels que la librairie de référence suisse qui est Payot, Furet du Nord en France et bien d’autres. La Belgique n’est pas en reste, puisque, au travers notamment de la Librairie Papyrus Namur les personnes connectées peuvent acquérir mes ouvrages. Mes travaux sont également bien diffusés auprès des Canadiens. Les prix sont adaptés au marché des pays concernés.

Mes livres sont également disponibles au format numérique. Deux de mes livres sont disponibles au format gros caractères pour que les personnes âgées ou malvoyantes puissent découvrir mes écrits.

J’ai également ma propre librairie en ligne qui réunit tous mes ouvrages et propose également des dédicaces. Les clients suisses peuvent également payer par le système Twint qui est très confortable.

Où les retrouver?

Ma librairie en ligne se trouve à l’adresse suivante : https://www.cecile-manya.com/store

Voici quelques liens supplémentaires qui vous permettront d’acquérir mes ouvrages :

Cécile Manya – sélection Livres, BD, Ebooks Cécile Manya et avis | fnac.ch

Les livres de l'auteur : Cécile Manya - Decitre - 10883999

Result (payot.ch)

Amazon.fr: Cécile Manya: Livres, Biographie, écrits, livres audio, Kindle

cécile manya - exlibris.ch – trouvez ici vos livres, films, titres, jeux vidéo, logiciels, électroniques

Cecile Manya books and biography | Waterstones

Auteur - Cécile Manya - France Loisirs

Renaud-Bray.com - Ma librairie coup de coeur

Sauramps, librairie independante Montpelliercécile manya - Sauramps - Librairies

Cécile Manya : livres et ebooks de l'auteur Cécile Manya - Furet du Nord

Suche - Lehmanns.de

e-librairie E.Leclerc | Ebooks de l'auteur Cécile Manya (e-leclerc.com)

Cécile Manya - Livre numérique et audio - Québec Loisirs (quebecloisirsnumerique.com)

Cécile Manya | Barnes & Noble® (barnesandnoble.com)

Cecile Manya - Böcker | Bokus bokhandel

Cécile Manya - Papeterie BAHON RAULT RENNES

Auteur Cécile Manya - Librairie numérique (la-croix.com)

cecile manya: 2 Books available | chapters.indigo.ca

Bookshop: Buy books online. Support local bookstores.

Cécile Manya - Pavé dans la Mare - Librairie indépendante toujours en mouvement ELANCOURT (pavemare.fr)

Alle bøger af Cécile Manya - Saxo. Læs Lyt Lev

Lisez ou écoutez des livres et livres audio de Cécile Manya (scribd.com)

Chantelivre PARIScécile manya - Chantelivre Paris PARIS (chantelivre-paris.com)

Cecile Manya » Bokkilden

Cecile Manya artikelen kopen? Alle artikelen online | bol.com

Cécile Manya | Book Depository

Résultats de recherche 'Auteur: manya cecile' - ernster

Le site de mon éditeur : Catalogue - Le Lys Bleu Éditions (lysbleueditions.com)

 

A quels prix?

 

Au format broché, de 10 à 18 €

Au format numérique les prix sont un peu plus bas

Dans ma librairie en ligne, j’offre un service assuré 7 jours sur 7, un traitement rapide des commandes et une livraison sous 3 jours, des dédicaces sont également possibles ainsi qu’un paiement facilité via Twint. Il s’agit de ma librairie exclusive d’auteure. Les prix commencent à 18 CHF. Veuillez vous référer au site pour connaître les prix exacts de chaque livre : https://www.cecile-manya.com/store

Avez-vous un message précis à adresser à vos détracteurs?

Absolument pas, ils ne m’intéressent pas. Je suis focalisée sur la qualité du travail à produire. Cela demande toute ma concentration et la majeure partie de mon temps. Je remercie toutes les personnes qui ont compris la force de mon implication dans la lutte pour un retour à l’ordre, la force de mon vécu et les réalités extraordinaires que je vis avec mon père.

Chaque signe de soutien fortifie ma détermination qui est déjà en acier.

Propos recueillis par LPM

Pin It

Statistiques

18692988
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
3864
14108
34129
18541891
428045
491245
18692988

Your IP: 44.197.197.23
2021-09-28 04:41

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg