Flash

BAN2

 

Un atelier a été organisé dans la salle Yvonne Compère à Kinshasa du lundi 30 au mardi 31 août 2021 par le Coordination nationale de l'Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE).
Prenant la parole, Jean Jacques Kayembe Mufwankolo a demandé au groupe multipartite de produire le bref rapport des grilles de dissémination du rapport assoupli ITIE-RDC, un rapport qui doit contenir une analyse claire et équilibrée des informations contenues dans les rapports ITIE en se rassurant que les activités de communication et dissémination ont tenu compte de la diversité de la population en terme d'âge, de genre, d'origine ethnique de langue d'origine sociale ainsi que de niveau formation.
«C'est pourquoi, en adoptant le plan de travail triennal 2018-2021, le comité exécutif s'est fixé comme un des axes généraux,  promouvoir le débat public sur la gouvernance du secteur extractif pour un impact de la mise en œuvre de cette institution en RDC, afin d'atteindre les résultats attendus », a déclaré Jacques Kayembe.
Il a souligné en effet que la norme de l'Initiative pour la Transparence des Industries Extractives est d’encourager à élaborer un bref rapport contenant une analyse claire et précise sur certaines informations contenues dans le rapport de ladite institution et qu'elles soient largement accessibles. Ensuite, le Groupe Multipartite doit s'assurer que les activités de communication et de dissémination doivent tenir compte de la diversité de la population sans discrimination.
Soulignons qu’au nombre d'activités à mener pour parvenir à ce résultat, il se trouve la synthétisation du rapport ITIE-RDC assoupli et les activités de communication et de dissémination de ce rapport. C’est dans ce cadre que les présents termes de différence sont élaborés en vue de tenir un atelier des PP à ITIE pour l'élaboration des grilles de dissémination ou encore du contenu de la synthèse du rapport ITIE-RDC assoupli 2018, 2019 et 1er semestre 2021.
Cependant, cet atelier s'est fondé sur plusieurs objectifs. D’abord un objectif global  qui est celui de chercher à préparer et à assurer la réussite de la deuxième validation de la RDC qui démarrera le 1er janvier 2022. Et ensuite, comme objectif spécifique qui concerne les rapports synthèses spécifiques à chaque province, à disséminer le contenu des rapports synthèses auprès des parties prenantes pour susciter le débat public, à renforcer les capacités, en particulier au niveau de la société civile et par le biais de ses organisations, afin d'améliorer la compréhension des informations et des données contenues dans les rapports. En outre, les objectifs de cet atelier est d'atteindre les résultats attendus.

Jules Ntambwe

Pin It

Statistiques

18551589
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9698
15973
131567
18323016
286646
491245
18551589

Your IP: 66.249.66.73
2021-09-19 13:59

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg