Flash

BAN2

 

Une délégation du Group Navodaya a été reçue par la Ministre des Mines, Antoinette N'samba au cours d'une audience lui accordée dans son cabinet de travail. La patronne des Mines a été très réceptive aux propositions qui lui ont été soumises étant donné qu'elle est préoccupée par les nombreux défis qui ne permettent pas à Kisenge-Manganèse de décoller et contribuer à l'émergence du secteur de l'économie minière en RDC.

Pourtant, le manganèse est un élément chimique qui entre dans la fabrication des piles, des objets métalliques, en acier et bien d'autres, bref, une matière précieuse et recherchée. Elle est extraite dans la mine à ciel ouvert de Kisenge Manganèse, dans la province du Lualaba, dont l'usine de transformation ne tourne pas normalement. Dans ses installations, des remblais de réserves datant de l'époque coloniale belge sont toujours visibles. La société minière Kisenge-Manganèse présente à ces jours l'image d'une entreprise étatique abandonnée à son triste sort, Tout tourne au ralenti par manque de moyens de bord ou d'accompagnement.

Group Navodaya, qui est la bienvenue en RDC, compte ainsi intensifier ses actions, à travers l'entreprise Kisenge-Manganèse. Elle a, à son actif, déjà réalisé plusieurs activités en Afrique, notamment en Côte-d'Ivoire, et au Gabon.

Selon             Me Taty Miessi Nkweyi, avocat d'affaires de cette société, l'objectif de ce projet est de pouvoir financer, sur tous les plans, l'entreprise étatique Kisenge-Manganèse, afin de la relancer de manière à booster significativement l'économie minière de la RDC. Kisenge Manganèse, qui se trouve en cessation d'activité depuis plusieurs d'années, constitue, selon lui, un manque à gagner non seulement pour l'entreprise mais également pour le pays.

A travers ses capacités financières, techniques et son expertise, Group Navodaya a assuré la ministre des Mines qu'elle est en mesure d'apporter des fonds nécessaires, mais aussi un appui en équipements, afin de relancer le groupe  en suivant un contrat de partenariat gagnant-gagnant. Attaché au respect des textes dans le secteur des mines, Antoinette N'Samba, leur a instruit de se référer au Code et règlement qui régissent le secteur minier afin de ne pas s'écarter de la règlementation du pays en la matière. Satisfait des directives émises par la ministre à leur égard, le speaker de Navodaya s'est résolu à respecter les engagements pris.

« La ministre a été assez claire sur le sujet en insistant sur le respect du Code minier. Group Navodaya doit soumettre à l'autorité un dossier complet, exhaustif et assez clair, qui atteste de ses capacités à pouvoir travailler dans le domaine, de manière à éviter de se comporter comme tous ceux qui viennent comme des charlatans, en négociant des marchés, et disparaissent sans laisser des traces», a déclaré le porte-parole de la délégation.

Me Taty Miessi Nkweyi a aussi précisé que ce partenariat ‘’Navodaya-Kisenge Manganèse’’ pourra prendre plusieurs formes. Pour l'instant, ce n'était qu'une prise de contact. Cet avocat a indiqué, par ailleurs, que les discussions vont évoluer de manière à ce que les deux parties conviennent d'un partenariat qui sera gagnant-gagnant.

‘’ Group Navodaya’’, une entreprise œuvrant également dans le secteur des mines et basée à Dubaï. Celle-ci compte investir en RDC en intensifiant ses actions dans la relance de Kisenge-Manganèse.

La Pros.

Pin It

Statistiques

18692610
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
3486
14108
33751
18541891
427667
491245
18692610

Your IP: 44.197.197.23
2021-09-28 04:26

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg