Flash

BAN2

 

Un grand coup de chapeau au Ministre de l’EPST, Tony Mwaba, qui a réussi, en si peu de temps, à faire le toilettage du fichier de paie des enseignants.

Résultat concluant : 2.483 agents fictifs, 4000 écoles fonctionnants avec des faux arrêtés et 42 écoles fictives.

Comme nous n’avons cessé de le dire : « le manque de contrôle rigoureux et de maîtrise des effectifs réels de la fonction publique congolaise est un des défis majeurs auxquels le gouvernement devrait s’atteler avec fermeté, pour assurer une gestion efficiente des ressources humaines et financières de différents ministères.

Ainsi donc, l’absence de progrès marquants dans l’effort d’éradiquer le phénomène de fonctionnaires fictifs a pour effet d’accroître la masse salariale au fil des années, qui se volatilise sous forme de détournement des deniers publics, sans que cela puisse améliorer les conditions de vie et de travail des fonctionnaires et agents publics réellement en fonction.

Avec un tel résultat dans un seul ministère, le gouvernement Sama Lukonde devra prendre à bras le corps cette problématique des fonctionnaires fictifs qui affecte l’efficacité de l’administration publique congolaise. Il devra de plus comprendre que s’il veut réellement éradiquer définitivement ce phénomène qui gangrène les services publics, il devra engager, dès maintenant, une réforme substantielle, profonde de l’administration publique, sinon, le succès de son action risque de n’être pas au rendez-vous.

Isidore KWANDJA NGEMBO,

Analyste des politiques publiques, Spécialisé en Management des organisations publiques, Gestion axées sur les résultats et Réforme des administrations publiques

 

Pin It

Statistiques

18551139
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9248
15973
131117
18323016
286196
491245
18551139

Your IP: 3.238.95.208
2021-09-19 13:12

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg