Flash

BAN2

 

*L’accent est mis sur l’évaluation de la situation sécuritaire et humanitaire dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, placées sous état de siège depuis le 6 mai 2021, par une ordonnance présidentielle. Accompagné d’une forte délégation dont la composition est colorée de quelques membres du Gouvernement, le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a entamé son périple par Bunia, en Ituri, où il a été accueilli avec triomphe, dès sa descente d’avion à l’aéroport de Morongo, par la population de ce coin de la République, samedi 21 août 2021. Après y avoir passé deux jours consacrés à des réunions stratégiques où des questions sécuritaires et humanitaires ont été passées au peigne fin, des sources proches du ‘’Warrior en Chef’’ attestent son arrivée à Beni, dans le Nord-Kivu, ce lundi 23 août 2021 où, probablement, les mêmes préoccupations seront soulevées en conseil de sécurité élargi et audiences accordées aux organisations luttant pour l’instauration de la paix, la sécurité et défendant la cause des populations.

Evaluer l’Etat de siège

A peine arrivé à Bunia, ville institutionnelle de la province de l’Ituri, le Premier Ministre et Chef du Gouvernement a présidé une réunion du Conseil de sécurité élargi à laquelle ont pris par les Conseillers du Premier Ministre, le Directeur de Cabinet adjoint du Premier Ministre, les Maires des Villes, les Gouverneurs militaires de l’Ituri, les Généraux militaires et policiers, les commandants et les membres du Gouvernement de la République. Respectivement, les Ministres d’Etat à la Justice et au Budget ; les Ministres du Genre, Famille et Enfant, Enseignement Supérieur et Universitaire, Communication et Médias ainsi que les Vice-ministres des Affaires Etrangères et celui de l’Intérieur et Sécurité.

Au chevet des sinistrés

Poursuivant ses audiences, Sama Lukonde a reçu les représentants des agences humanitaires œuvrant en Ituri. Une rencontre qui lui a permis de procéder à l’état des lieux de leurs activités ainsi que des différentes contraintes auxquelles ils sont butés dans l’exécution de leur mission au pays.

Parlant de ce qui a été au centre de leurs discussions avec le Chef du Gouvernement, Gloria Lazic, Cheffe d’antenne OCHA, se dit reconnaissante de l’oreille attentive leur prêtée car, dit-elle, des solutions et réponses ont été accordées à leurs préoccupations. Par ailleurs, elle a affirmé que «dans la province de l’Ituri, il y a 2,8 millions des personnes qui sont dans le besoin et 1,7 million des personnes qui sont déplacées. La moitié de la population de l’Ituri, même plus de la moitié, est affectée d’une façon ou d’une autre par la situation d’insécurité». Avant de rajouter «qu’il y a quelques jours, on était en train de célébrer la journée de l’aide humanitaire, qui était l’occasion de rendre hommage aux travailleurs humanitaires, mais tout d’abord à tous les congolais qui sont en train de soutenir leurs compatriotes notamment, leurs compatriotes déplacés en partageant avec eux, que ce soit leurs nourritures, leurs toits, ou tous les services auxquels ils ont accès et d’autres».

Soutien de la Monusco

Reçu à leur tour par Sama Lukonde, Kassimi Bamba, Chef de section des Affaires politiques de la base Monusco/Bunia, a garanti leur disposition à soutenir les efforts des autorités nationales dans le processus de sécurisation à travers leur mandat qui repose sur deux aspects, entre autres : la protection des civils et la consolidation de la paix et la restauration de l’autorité de l’Etat.

La Pros.

Pin It

Statistiques

18551293
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9402
15973
131271
18323016
286350
491245
18551293

Your IP: 3.238.95.208
2021-09-19 13:27

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg