Flash

BAN2

 

Déclaration

«J’ai quitté le pays. J’ai décidé d’aller en exil. Je ne l’ai pas fait de mon propre gré. J’ai été contraint de vivre en clandestinité pour éviter une justice aux ordres, un appareil judiciaire utilisé pour régler les comptes aux adversaires politiques. J’ai eu des intimidations, des appels anonymes, des dossiers montés.   Ma proximité avec l’ancien Chef de l’Etat et mes analyses critiques de la nouvelle gouvernance du président Félix Tshisekedi ne plaisent pas au pouvoir actuel. C’est la raison pour laquelle ils ont essayé de me réduire au silence en inventant des dossiers qui n’ont ni tête,  ni queue ».

Ancien ambassadeur en Grande Bretagne, Barnabé Kikaya Bin Karubi était également le dernier conseiller diplomatique de Joseph Kabila. Il a été cité dans une affaire d’utilisation des cartes bancaires reliées au compte général du trésor public. Dossier pour lequel il avait été convoqué par le parquet avant son exil. Je suis le seul sur la centaine des  personnes citées dans cette affaire à être convoqué au parquet. Pourtant, c’est moi le plaignant contre un journaliste pour imputation dommageable. J’ai été transformé en accusé. Il y a anguille sous roche. Je n’ai jamais entrepris une démarche quelconque pour me voir octroyer cet avantage de fonction de manière régulière par l’Etat. C’est l’Etat qui a désactivé cette carte aussitôt la cessation de fonction. Il n’y avait aucune volonté ou démarche maffieuse de ma part dans l’accès à la fameuse carte aujourd’hui incriminée par le nouveau pouvoir. Ce pouvoir tolère la même pratique pour près de 70 conseillers à la Présidence de la République et ailleurs », a-t-il déclaré ce week-end par des médias interposés,  quelques jours seulement après qu’il ait quitté le sol congolais.

Vif débat 

Dans l’opinion, ce coup de gueule est diversement interprété. Pour les uns, il s’agit d’une fuite en avant, une façon, pour lui, d’échapper aux filets de la justice congolaise.  Et, pour les autres, ce bras droit    de Joseph Kabila aurait choisi, de lui-même, d’aller en exil politique. 

Le débat reste encore vif  à ce sujet. Et, les commentaires alimentent des discussions dans les tous les sens, depuis que Kikaya bin Karubi a quitté son pays, la RD. Congo, sur la pointe des pieds.

A qui le prochain tour ?

Mais, puisque la traque judiciaire  se poursuivra autour de cette affaire des cartes bancaires, à qui le prochain tour ?  Fermez les frontières, svp !

Les autorités congolaises vont-elles décréter un cessez-le-feu unilatéral pour arrêter les enquêtes ouvertes  sur ce dossier des sommes d’argent sorties indûment du Trésor Public sous l’ancien régime par le biais des cartes bancaires ?

Apparemment, non. Car, la détermination du Président Félix Tshisekedi qui ne veut même pas s’y mêler est telle qu’il faut que la justice aille   jusqu’au bout et  en toute indépendance, sans la moindre interférence externe. 

Ce qui signifie qu’en tout état de cause,  la brèche ouverte par cette escapade imprévisible de l’ancien Conseiller Diplomatique et ex-Secrétaire Particulier  de Kabila, risque de faire des émules dans les rangs d’autres bénéficiaires des mêmes largesses plantureuses sur le dos des contribuables congolais.

Si l’on n’y prend garde et pour éviter de jouer aux victimes expiatoires des péchés de tout un système, tous les autres bénéficiaires-là ne  seraient-ils pas  tentés de le  pasticher, de suivre son mauvais exemple, celui de prendre la poudre d’escampette ?

Voilà pourquoi, de plus en plus, des voix s’élèvent pour exiger que Félix Tshisekedi ordonne la fermeture des frontières ou, à tout le moins, d’y déployer des  renforts adaptés à la situation afin d’assurer un vrai contrôle des mouvements des citoyens à tous les postes d’entrée et de sortie du territoire national. 

LPM

Pin It

Statistiques

18551293
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9402
15973
131271
18323016
286350
491245
18551293

Your IP: 3.238.95.208
2021-09-19 13:27

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg