Flash

BAN2

 

*Doléances. Dénonciation. Protestation. Tel est l’objet  de la lettre des Avocats de M. Kalev Mutondo adressée au Procureur près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe au sujet de dernières perquisitions opérées notamment,  le 10 mars 2021, le 18 mars 2021 et le  10 août 2021  dans les différentes résidences de leur client à Kinshasa. Ils réclament, par contre, un procès équitable et public auquel leur client serait, à les en croire,  prêt à comparaître en homme libre, conformément à la Constitution, aux procédures édictées par les  lois de la République  et en vertu de son statut d’un Ancien  Administrateur Général  de l’ANR dont le TGI/Gombe, statuant sur le même  cas, s’était, d’ailleurs,     déclaré dernièrement  incompétent. 

Ils y relèvent, en effet, des arrestations qui, à leur avis, seraient  intervenues en marge  des procédures légales,  aux heures insoupçonnées et en violation des dispositions pertinentes  de la Constitution et des lois de la République. 

Bien  plus, les Avocats de M. Kalev, dans cette même lettre datée de ce mercredi  11 août 2021 et dont une copie volante a été interceptée sur la toile, dénoncent l’arrestation de sept personnes qu’ils considèrent comme étant  innocentes, la fouille systématique des maisons de ses locataires ainsi que la fermeture d’une des résidences dont les clés auraient été emportées.

Tout en plaidant, en outre,  pour un procès juste  pour lequel leur client serait disposé  à se présenter devant les juges et  dans les conditions clairement  définies   dans leurs  requêtes précédentes,  ces mêmes  Avocats déplorent, cependant, que certains éléments aux lourds équipements identifiables à l’armée   dont ils invitent, d’ailleurs, l’Auditeur Général des  FARDC à jouer sa partition pour faire respecter les lois, les réglements et la discipline, aient été associés à ces   perquisitions jugées ‘’irrégulières’’.

Et, dans le cas d’espèce, au nom du Collectif des Avocats de M. Kalev, le Bâtonnier Mbere Moba Cyprien, principal signataire de cette lettre, s’en remet à la compétence du Procureur près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe afin que justice soit faite notamment, en épargnant les membres de la famille de leur client ainsi que leurs dépendants,  de tous ces  actes de traumatisme.

Procès équitable, juste et public

En principe, l’affaire étant pendante devant leurs Cours et Tribunaux, les Avocats plaident pour le respect des procédures et, surtout, pour  un  procès équitable et juste.

Même si la plupart des plaignants sont devenus invisibles lors de dernières  audiences, les Avocats de M. Kalev ont, à maintes reprises,  réclamé le retrait du mandat d’amener ainsi que  de l’avis de recherche lancés, il y a quelques mois, pour permettre à leur client de comparaître devant les juges  en homme libre et pour un procès public.  L’Etat de droit oblige ! Et, ils  y croient, mordicus. 

La Pros.

Pin It

Statistiques

18552516
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10625
15973
132494
18323016
287573
491245
18552516

Your IP: 2a03:2880:12ff:77::face:b00c
2021-09-19 15:01

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg