Flash

BAN2

 

*Catastrophe démocratique et sociale annoncée. Risque évident d’embraser l’ensemble du pays. Forme inédite et variée d’échancrures aux germes des guerres des religions, d’étincelles aux élans fratricides et tribaux ainsi que les violences politiques dues à la montée exponentielle de l’intolérance. André-Alain Atundu, revêtu de   sa triple qualité d’Homme d’Etat, de croyant catholique et de Notable du Grand Equateur, exprime sa profonde désolation à la suite de l’escalade de la violence, de la résurgence des  actes dégradants et de l’explosion d’une nouvelle crise d’une si rare  cruauté.

  Il  voit, en effet,  dans ces attaques barbares et  inconsidérées  survenus ce dimanche 1er août 2021 contre l’Archevêché et la résidence du Cardinal au Centre Lindonge, le fond de  l’abime de l’affaissement moral de certains acteurs politiques. Dans un communiqué, il considère, par ailleurs,  que  de tels actes ignobles doivent, en fait comme en droit,  interpeller la conscience et pousser chaque congolais à tout faire pour étouffer dans l’œuf ce dérapage démocratique fatal. D’où, il est temps aujourd’hui, à son avis,  que  le  Chef  de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, les deux Présidents de grandes entités, à savoir : les grands Bandundu, Equateur, Kasaï, Kivu, Katanga, l’Orientale et le Kongo Central, ainsi que les Chefs Coutumiers fassent barrage, par une déclaration sans équivoque,   à ce déglinguage  politique aux conséquences inéluctables. ‘’Seule, une cohésion nationale de tous les congolais, sans distinction de couleur, de tribu, de religion et de parti politique peut sauver le pays de ce naufrage inutile’’, lance-t-il en guise d’appel au  ressaisissement aussi bien individuel que collectif. L’avenir du processus électoral en dépend étroitement.   

COMMUNIQUE DE PRESSE

En ma triple qualité d’Homme d’Etat, de croyant catholique et de Notable du Grand Equateur, je tiens à exprimer ma profonde désolation à la suite des propos dégradants contre l’Archevêque métropolitain de Kinshasa, des menaces contre les lieux aussi sacrés que le Centre LINDONGE ou la résidence du Cardinal Ambongo auxquelles il faut ajouter la profanation des églises et des objets de culte.

Cet irrespect du religieux, pour un peuple aussi pieux que le Peuple Congolais, traduit l’abime de l’affaissement moral de certains acteurs politiques.

Il est important que le Chef de l’Etat, les Présidents de nos grandes entités, à savoir les grands BANDUNDU, EQUATEUR, KASAÏ, KIVU, KATANGA, L’ORIENTALE et le KONGO CENTRAL, ainsi que nos Chefs coutumiers fassent barrage, par une déclaration, sans équivoque, à une catastrophe démocratique et sociale annoncée, qui risque de toucher tout le pays dans une forme inédite et variée comme la guerre des religions, les guerres tribales et les violences politiques dues à l’intolérance.

Chaque citoyen congolais a l’obligation de tout faire pour étouffer dans l’œuf ce dérapage démocratique fatal.

Seule la cohésion nationale de tous les Congolais, sans distinction de couleur, de tribu, de religion et de parti politique peut sauver le pays du naufrage.

Fait à Kinshasa, le 2 août 2021

Ambassadeur André-Alain ATUNDU LIONGO

Pin It

Statistiques

18551018
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9127
15973
130996
18323016
286075
491245
18551018

Your IP: 2a03:2880:22ff:c::face:b00c
2021-09-19 12:57

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg