Flash

BAN2

 

  Les politiciens congolais n’ont jamais cessé de surprendre quand il s’agit du pouvoir. Fragiliser ce qui était déjà en forme, voilà le jeu auquel le peuple s’set déjà habitué. Réunis en frères à Genève pour le salut de la Nation, les leaders de la coalition Lamuka tentent, chacun, de jouer au caïd en essayant de se séparer comme des ennemis.

Après ses six mois à la tête de la coordination de Lamuka, Martin Fayulu a refusé de passer le bâton des commandes à Moïse Katumbi, conformément aux dispositions légales régissant l’accord de Genève. Perturbant l’ordre, le chef de fil de la vérité des urnes a passé le pouvoir à Adolphe Muzito, samedi 10 avril 2021  à Kinshasa.

De son côté, dans un communiqué de presse rendu public samedi 10 avril 2021, Moïse Katumbi indique en tant que coordonnateur en exercice de la plateforme Lamuka que la coordination du présidium de leur coalition  est tournante tous les six mois. Il précise qu’à la fin du mandat du coordonnateur en exercice, la passation du pouvoir est automatique et n’exige aucune cérémonie officielle quant à ce. « Et conformément au calendrier de rotation pour la coordination tournante fixé par le communiqué du présidium de Lamuka le 11 octobre 2020, Monsieur Moïse Katumbi exerce la coordination de la plateforme à partir de ce samedi 10 avril 2021 », peut-on lire dans ce document signé par  Moïse Katumbi depuis Lubumbashi.

Muzito coordonnateur, Katumbi a-t-il quitté Lamuka ?

Officiellement, la coordination tournante du présidium de Lamuka revient à Moïse Katumbi, mais de manière officieuse, Martin Fayulu l’a passée à l’ancien premier ministre Adolphe Muzito. Selon Fayulu et Muzito, le duo Katumbi-Bemba ne fait plus partie de Lamuka. Le fait pour le couple d’avoir soutenu l’Union Sacrée de la Nation de Félix Tshisekedi, est un forfait consommé et une auto exclusion des signataires de l’accord de Genève. Jusqu’à présent, Katumbi et Bemba reconnaissent n’avoir jamais quitté Lamuka.

Moïse Katumbi signe déjà des documents en tant que président du présidium de Lamuka et a annoncé sa prise des fonctions le 10 avril dernier.  Se reconnaissant encore de Lamuka, Jean-Pierre Bemba a envoyé le message de félicitations à son complice de l’Union Sacrée de la Nation. Ils sont tous les deux désavoués par le duo Muzito-Fayulu pour leur prise de position vis-à-vis de l’USN.

Deux coordonnateurs succèdent à Fayulu, à qui appartient Lamuka ?

Katumbi-Bemba contre Muzito-Fayulu, n’est-ce pas là le début de l’échec de l’opposition ? Bemba reconnait Katumbi comme le nouveau coordonnateur alors que Fayulu reconnait Muzito. Un royaume divisé contre lui-même peut-il subsister ?  Quelle opposition pourrait-elle porter l’espoir du peuple face à l’actuel régime qui semble tomber sous la clameur publique ? L’avenir de l’opposition est en danger.

Gilbert Mulumba

 

Pin It

Statistiques

15904008
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
16452
32039
78888
15644506
474416
736710
15904008

Your IP: 2a01:111:f400:7eab::100
2021-05-18 11:58

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg