Flash

BAN2

 

 

*L’Assemblée nationale a approuvé les deux rapports de la Commission Electorale Nationale et Indépendante, CENI en sigle, après l’intervention luminaire de Corneille Nangaa ce mardi 13 avril 2021. Il avait sollicité 48 heures pour mieux cerner les préoccupations des élus du peuple soulevées lors de la présentation du Rapport général du processus électoral 2012-2019 et du rapport annuel  2019-2020. Accompagné de quelques membres de la CENI, il a apporté les éléments des réponses afin d’éclairer davantage la représentation nationale. Dans son élan, le Président de la CENI a regroupé en dix points les réponses relatives aux préoccupations sur le rapport général du processus électoral 2012-2019 et 2019 et 2020. Le rapport a finalement été adopté à la majorité  des députés présents dans l’hémicycle au moment du vote.

Au terme de cet exercice, Corneille Nangaa se dit satisfait d’avoir bouclé en beauté un cycle électoral pour ouvrir la voie à un nouveau cycle qui commence par des réformes électorales.

«Nous nous sommes prêtés à cet exercice conformément à la loi. Nous avons clôturé un processus électoral, il a fallu qu’un rapport y afférent soit présenté à la représentation nationale. C’est ce que nous avons fait », a déclaré le numéro un de la CENI.

L’occasion faisant le larron, le Président de la CENI a aussi profité de la circonstance pour remercier les Députés qui ont formulé des avis, conseils et recommandations pertinents lors du débat général sur le rapport. En tant qu’organe technique dont la mission est la conduite de tout processus électoral dans le pays, s’est réjoui par ailleurs Corneille Nangaa, la CENI a apporté plus ou moins d’éclairage sur la question du processus électoral. «C’est donc avec satisfaction que mes collègues et moi-même constatons que le draft de deux rapports ont été adoptés à la Chambre basse du Parlement», a-t-il placé d’autre part.

La CENI reste disponible, conformément à la loi organique à apporter ses éclairages techniques pour appuyer les députés nationaux et sénateurs qui vont entamer le débat autour de ces réformes. Après avoir  loué les bénéfices de la machine à voter, l’équipe Nangaa, arrivée fin mandat, a sollicité de l’Assemblée nationale d’entériner les nouveaux membres de la CENI.

D’emblée, il sied de noter que les deux rapports ont été approuvés. Au cours de la plénière du mardi 13 avril 2021 présidée par Christophe Mboso N’Kodia Pwanga, speaker de la Chambre basse du Parlement, les députés nationaux ont reçu  la proposition de loi organique Lutundula modifiant et complétant la loi organique n°10/013 du 28 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante, CENI, telle que modifiée et complétée par la loi organique n°13/012 du 19 avril 2013. Sur proposition du bureau, cette proposition de loi sera soumise prochainement au débat. L’auteur de la proposition de loi, l’honorable Christophe Lutundula, désigné Vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, tient sur l’impartialité de la CENI. Pour lui, la centrale électorale ne peut être la reproduction de la majorité et opposition ; les délégués des organisations de la Société civile proviendraient uniquement de ces OSC ayant la personnalité juridique et des organisations ayant rapport avec les élections.

La Pros.

Pin It

Statistiques

15900124
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
12568
32039
75004
15644506
470532
736710
15900124

Your IP: 66.249.76.125
2021-05-18 09:49

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg