Flash

BAN2

 

C’est le lundi 05 Avril 2021 que les organisations de la Société Civile de la province diamantifère ont exprimé leur regret dû au refus d’obtempér de Jean Maweja face à sa déchéance survenu depuis le 1er Avril 2021 par le bureau de l’Assemblée Provinciale.

Déçues par ce comportement du Gouverneur déchu à vouloir mettre de la poudre au feu, ces organisations lancent un appel au Président de la République, de remplir assidûment sa fonction de garant de la Constitution et convient tous les acteurs impliqués de près ou de loin au respect de la loi fondamentale.
En effet, Jean Maweja devrait déposer sa démission auprès du Chef de l’Etat, conformément aux dispositions Constitutionnelles et à l’article 192 du règlement intérieur de l’Assemblée Provinciale, signalent ces membres de la Société Civile. Ces dernières appellent par la même occasion le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi en sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions, de prendre acte de la déchéance de Jean Maweja.

Restant aux rênes de l’administration de la province du Kasaï-Oriental malgré sa déchéance, ces organisations de la société civile trouvent en cette attitude du Gouverneur, une violation des dispositions de l’article 42 de la Loi n°08/012, portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces et aussi une forme d’opposition aux efforts du Chef de l’Etat, qui prône les pratiques d’un Etat de droit et les principes démocratiques.
Par ailleurs, les organisations citoyennes stigmatisent ce bras de fer avec, les textes légaux engagés par Jean Maweja et affirment que cette attitude emmènerait une tension sociale inutile dans la province, ce qui troublerait ainsi l’ordre publique avec risque de dégénérer vers des affrontements entre quelques jeunes instrumentalisés et la grande partie de la population qui du reste, trouve en cette déchéance une lueur d’espoir pour le développement de leur province.

D’un autre côté, la société civile Kasaïenne a dû demander au gouverneur déchu puisqu’estimant la procédure de sa déchéance irrégulière, de bien vouloir saisir les instances judiciaires s’il le veut, mais avant tout, qu’il dépose d’abord sa démission, et ce, pour éviter à la province des actes des troubles et des vandalismes. Dans cette même optique, les organisations de la société civile ont demandé à Jean Maweja d’instruire ses proches qui utilisent les médias pour appeler la population à la violence, d’envisager les voies pacifiques et démocratiques connues pour faire entendre leur voix.
Concluant, la société civile de la province du Kasaï-Oriental a appelé la population Kasaïenne à rester mobilisé, afin de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui voudrait prendre le pouvoir par la force ou l’exercer en violation des dispositions constitutionnelles et légales.

Joseph Mutshinayi

Pin It

Statistiques

17742963
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10441
10611
48444
17561587
638769
816200
17742963

Your IP: 185.191.171.10
2021-07-28 23:49

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg