Flash

BAN2

 

Les enfants vulnérables de Kavumu ont été honorés par le Docteur Dénis Mukwege, à l’occasion de ses 66 ans d’âge célébrés le 1er mars 2021. ‘’Loin des yeux, mais près du cœur’’, c’est de cette manière que le Prix Nobel de la Paix a préféré passer la journée de son anniversaire en mandatant son épouse, Madeleine Mukwege et sa collaboratrice, Madame Christine Amisi pour le représenter à un dîner spécial avec ces enfants.


Situé dans le territoire de Kabare au Sud-Kivu, l’orphelinat de Kavumu héberge plusieurs enfants, en grande partie malnutris, a bénéficié de la grâce de cet homme au grand cœur qui, contraint par une situation inattendue, n’a pas pu effectuer le déplacement physique. «Je voulais juste partager avec vous mon anniversaire de 66 ans. Je voulais fêter avec vous, malheureusement je ne peux pas venir pour des raisons tout à fait claires. Mais, je suis de cœur avec vous. Je vous envoie ma moitié, mon épouse avec ma collaboratrice, ma main droite pour exprimer le sentiment qui nous anime. Cette volonté de vous voir reprendre la santé assez rapidement. Que Dieu vous bénisse et que vous vous rétablissiez rapidement», a dit le Dr Mukwege dans un message enregistré.
Sur place à Kavumu, c’est une foule en liesse qui reçoit la délégation du prix Nobel. Des enfants scandant des cantiques de joie ont accueilli avec enthousiasme l’équipe de Panzi. «Les mots me manquent pour parler. Je tremble. Nous avons un centre nutritionnel où nous recevons les enfants qui viennent du quartier chaque jour, du lundi au samedi. Nous avons une maison d’encadrement pour un orphelinat avec 48 enfants sans parents que nous aidons à redonner la vie », a dit la sœur Clotilde, émue par le geste du prix Nobel. « Les misères de mes frères et de mes sœurs sont aussi les miennes. Mon souhait est que ces enfants reprennent la vie et puissent grandir pour devenir des présidents, des députés ou des médecins », a-t-elle renchéri.
La sœur Clotilde, originaire de Bunyakiri est membre de la Congrégation des sœurs Dorothée de Chema et travaille avec la Fondation Simon. Ces sœurs ont un centre de récupération scolaire pour aider les filles-mères qui n’ont pas été à l’école.
A en croire la sœur Clotilde, c’est par manque de moyens qu’elle a fini par frapper à la porte du prix Nobel et ses cris ont été entendus. Ainsi, 110 enfants ont reçu un appui en nutrition dont, 35 pour la scolarisation. Bien avant cet appui, la fondation Panzi a donné des micros crédits à leurs parents afin d’assurer la réinsertion socio-économique de ces enfants.
La sœur Clotilde reste reconnaissante pour cette charité exemplaire du prix Nobel de la paix. «Que Dr Mukwege décide de célébrer son anniversaire dans un milieu très pauvre et reculé où les mamans sont démunies et les enfants en bwaki (kwashiorkor en swahili). Moi, comme une pauvre petite fillette dans le milieu. Ce choix est comparable à celle de la vierge Marie de Nazareth. Festoyer avec des enfants remplis des chics et des plaies avec leurs mamans, les mots me manquent », a-t-elle chuté sous une forte émotion.
Il faut noter que 2 tonnes de vivres et non vivres ont été remis à cet orphelinat. Il s’agit de sacs de riz, bidons d’huile végétale, haricots, sacs de semoule, cartons de biscuits, sacs de sel, sacs de sucre, ballons de vêtements enfants, cartons de savons, sacs de lait entier en poudre, carton d’eau minérale ainsi que de carton de jus.

Jules Ntambwe

Pin It

Statistiques

17742963
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
10441
10611
48444
17561587
638769
816200
17742963

Your IP: 185.191.171.10
2021-07-28 23:49

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg