Flash

BAN2

 

Au cours de la séance plénière du lundi 11 janvier 2021, un autre incident, mineur soit-il, s’est déroulé dans la salle du Congrès du Palais du peuple, entre les Députés fidèles à Joseph Kabila et le Bureau d’âge que chapeaute le doyen Mboso N’kodia, autour des matières à examiner en marge de la session extraordinaire en cours.

A en croire les élus FCC, le Bureau d’âge ne peut, aucunement, aligner les matières à examiner seul, si ce n’est de se référer aussi à la conférence des présidents de l’Assemblée nationale. A ce sujet, le Député national Nsingi Pululu ne l’entend pas de cette oreille. Tenez !

A en croire cet élu de la Funa, « La loi est claire. Quand on parle d’une session extraordinaire, la matière est préalablement définie. Le plus grand problème est que la loi ne libère pas l’homme du péché. Toutes les bévues que vous allez commettre un jour cela pourraient vous rattrapez. Il n’y a rien d’autre que la peur. La loi est claire, pendant la session extraordinaire toutes les matières sont définies…Tu viendras donner quelle motion incidentielle pour quelle raison ?», s’est-il interrogé ironiquement. Par contre, cet élu national estime que la peur existe dans le chef des Députés nationaux du FCC pour une probable motion contre le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. «La peur c’est le contrôle parlementaire. Ils (Députés FCC) pensent que nous (Députés de l’Union sacrée) allons faire une motion contre le Premier ministre, ce qui est un exercice normal même pendant la session extraordinaire, c’est constitutionnel», a-t-il déclaré. Ce, avant de renchérir : ‘’…Aujourd’hui il y a des morts en Ituri, vous allez laisser le Ministre de défense comme ça ?...

Portrait du futur Premier ministre
Face au nouveau vent qui souffle à l’Union sacrée, au regard des adhésions massives des politiciens congolais à cette vision du Chef de l’Etat après la rupture de la coalition FCC-CACH, c’est fort probable que le Premier ministre actuel qui sort des entrailles du FCC, soit remplacé incessamment par celui de l’Union sacrée. De ce fait, le Député national Nsingi Pululu a dressé un portrait de celui qu’il estime capable de mener à bout la vision du Chef de l’Etat. Pour ce faire, il demande au peuple congolais de considérer le Premier ministre comme le PDG de la RDC, car ce poste est une entrevue d'emploi à grande échelle. « Raison pour laquelle cette personne doit répondre aux critères suivants : Être congolais de père et de la mère membre d'une tribu en RDC; Ayant fait une grande partie ou la totalité des études en RDC; Être parmi les dix premiers de classe depuis l'école primaire jusqu'en sixième des humanités. Dans ses bulletins, la rubrique Conduite doit avoir que des mentions B et TB; Avoir au minimum un diplôme universitaire de licence ; Avoir la vision claire, bien définit et du leadership ; Avoir la capacité de juger avec équité ; Avoir la capacité de gérer les relations humaines avec empathie ; Avoir une expérience politique et dans le secteur public; Être excellent communicateur et un solide modèle de rôle ; Être celui qui met toujours l'accent sur les résultats, qui affiche une feuille de route avec chronogramme couronnée de succès ; Avoir du flair politique ; Être un bienfaiteur pour l'amour du bien », décrit l’élu de la Funa.

D’emblée, il sied de noter que la plénière du lundi a connu la démission de celui qui était considéré jusqu’ici, comme le rescapé du Bureau Mabunda. Le Questeur adjoint Unyon Vakpa a présenté sa démission, pour raisons de santé.

Merdi Bosengele

Pin It

Statistiques

19105207
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7472
12524
19996
18982833
369851
470413
19105207

Your IP: 3.236.218.88
2021-10-25 12:39

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg