Dernières publications

Flash

Intervenant sur la problématique liée à la cacophonie des pouvoirs du Président de la République et ceux du 1er ministre, Me Jipson Okundji, avocat près la Cour d’Appel de Lubumbashi, a apporté sa lumière en la matière. Il estime que celui qui nomme est toujours au-dessus de celui qui est nommé.


«J'ai attendu dire qu’en RDC, le Premier ministre a plus de pouvoir que le Président de la République. Réfléchir dans ce sens, c'est un fourvoiement. L'existence du Président de la République est la volonté de milliers de congolais (art 70 const). Mais, celle du Premier ministre est la volonté d'une seule personne, qui est le Chef de l'Etat ; il est nommé par ce dernier, d’après l’article 78 de la constitution», a évoqué Me Jipson Okundji. Ce, avant d’ajouter : «Le Président de la République a préséance sur le 1er Ministre et tous les membres du gouvernement. Il a le pouvoir de convoquer et présider le conseil des ministres, dans lequel le 1er ministre doit prendre part», a-t-il déclaré.
Dans cette même ligne droite, l’esclave du peuple souligne que ‘’le Président de la République a le pouvoir de prendre quelques ordonnances sans délibération du Conseil des ministres, et sans contreseing de qui que ce soit. (Art 78, 80, 84, 143 de la constitution)’’, a indiqué Jipson Okundji.
Par ailleurs, poursuit-il, tout arrêté engageant le 1er ministre, Chef du Gouvernement, doit être délibéré en conseil des ministres et contresigné par les ministres chargés de leur exécution.

Notons que la personne du Premier ministre n'a qu'un pouvoir réglementaire, sous réserve des prérogatives dévolues au Président de la République qui est la première institution de la République, souligne l’article 92 de la Constitution.
Dans le même ordre d’idées, Me Okundji rappelle que «c'est le Président de la République qui octroie l'ordre de mission au 1er ministre. Celui-ci ne peut se déplacer même en province moyennant une note d’autorisation de mission délivrée par ce dernier», a précisé l’auxiliaire de la justice.

Le Régime semi-présidentiel fait d’un Chef de l’Etat «un demi Dieu»
Pour Me Jipson Okundji, dire que la RDC est sous le régime parlementaire primo-ministériel, ‘’c'est rêver préparer le fufu sans l'eau’’. Et pourtant, le régime semi-présidentiel adopté dans le système politique de la RDC, « fait d'un Chef de l'Etat un demi Dieu, en lui conférant plus de pouvoirs que n'importe quelle autre institution ou personnalité, selon les articles : 69, 74 de la Constitution», martèle-t-il.

Glody Luedi

Pin It

Statistiques

13004017
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
18728
22084
146884
12643498
588539
776676
13004017

Your IP: 18.204.42.98
2021-01-22 18:27

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg