Flash

BAN2

 

Le monde de la culture a célébré mercredi 25 novembre 2020, la présentation du livre autobiographique intitulé ‘’Ma Vie’’ de Germain M’beku Ikanga Kambala, natif de Kama dans la province de Maniema et ancien Directeur à la Sominki.

C’est à l’issue de la cérémonie de vernissage qu’a eu le privilège de modérer, la Professeure Arlette Masamuna, au Musée National de la République Démocratique du Congo, que cet ouvrage a été porté sur les fonts baptismaux par le professeur Mabi Mulumba en présence des plusieurs autorités politiques et législatives du pays notamment, le ministre de la Culture et des Arts, le vice-ministre de la Justice ainsi que les honorables députés et sénateurs. Dans cette foulée, il faudrait signaler également la présence très remarquée des membres de la famille, amis et connaissances de l’auteur du manuel ici baptisé.

Touché par la forte mobilisation concernant l’organisation de cette cérémonie, Germain M’beku Ikanga Kamabala, auteur du livre autobiographique « Ma Vie » a tenu à remercier tout un chacun pour l’indulgence et l’apport tant matériel, moral que financier pour la réalisation de cet évènement ci historique de sa vie. Mais, il a également salué l’apport scientifique des éminents professeurs pour la réalisation de ce chef d’œuvre.

Présentation de l’ouvrage
Le professeur Ndundu Kivuila qui est intervenu pour une présentation critique de l’ouvrage, a indiqué que ce livre raconte des anecdotes qui ne rappellent pas forcement la vie de son auteur mais également celle de beaucoup d’enfants de son époque, soit de l’époque coloniale et post coloniale.
En effet, ce livre autobiographique intitulé ‘’Ma Vie’’ est l’œuvre de Monsieur Germain M’beku Ikanga Kambala. Cet ouvrage a été édité au Royaume de la Belgique dans les Editions du Pangolin à Enghien. Avec ses 320 pages, le livre ‘’Ma Vie’’ contient 15 chapitres qui sont repartis en trois parties.
Notons de manière assez globale que dans ce livre l’auteur raconte sa vie mais de façon un peu plus critique. Pire, l’auteur s’efface dans son propre histoire et met en exergue d’autres personnes ayant impacté l’histoire de sa vie d’une manière ou d’une autre. Et dans tout ça, il faudrait aussi marteler sur un aspect très important de la vie de Germain M’beku, c’est en fait, ‘’l’amour d’une mère à son fils’’.

En complément de son prédécesseur le prof Ndundu Kivuila, le professeur François Kabemba, Secrétaire général académique à l’Institut Supérieur Pédagogique de la Gombe (ISP/Gombe) et ami intime à Monsieur Germain M’beku, qui a préfacé cet ouvrage autobiographique, n’a pas manqué l’occasion de vanter le génie qu’il a toujours retrouvé en la personne de son ami Germain M’beku, à qui il a une fois de plus adressé des sincères félicitations pour un travail aussi titanesque.

Ayant tracé de façon succincte leur itinéraire, le professeur François Kabemba a laissé entendre que cet ouvrage de Germain M’beku était une expression par excellente de sa personne. Et que son ami était, en fait, cet homme-là qui s’oublié pour les autres.
Directement concerné par cet événement, le ministre de la Culture et des Arts a remercié de tout cœur M. Germain M’beku, car, a-t-il dit, cet ouvrage vient enrichir le patrimoine culturel de la République Démocratique du Congo. A l’en croire, l’ouvrage « Ma Vie » devient désormais une source d’inspiration à laquelle les générations montantes liront pour une rétrospection de leur propre vie.

Cette manière de relater sa propre vie avant de traverser l’ombre de l’au-delà a été non seulement applaudit par le ministre de la Culture et des Arts, mais également par le savant professeur Mabi Mulumba lors de son mot avant de porter sur les fonts baptismaux, l’ouvrage autobiographique de Germain M’beku. Il en a cependant appelé à la jeunesse congolaise d’emboiter le pas et de continuer à écrire des livres à l’intention du monde culturel congolais.
Tout est bien qui finit bien, dit-on. La cérémonie du vernissage du livre « Ma Vie » s’est clôturé par une vente promotionnelle dans la salle ayant abrité l’évènement. Trois personnes ont suscrit en premier pour acheter ce livre à 500$ USD, parmi lesquelles se trouvaient le vice-ministre de la justice ainsi l’ancien premier président de la Cour de cassation.

Cyprien Indi

 

Pin It

Statistiques

14991598
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
15974
23554
61587
14765126
298716
764873
14991598

Your IP: 54.36.148.138
2021-04-13 14:25

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg