Flash

La Ministre en charge de la Fonction Publique, Yollande Ebongo Bosongo, a procédé hier mercredi 2 septembre 2020, à l’hôtel du gouvernement, au lancement d’un atelier résidentiel de 14 jours relatif à l’examen des besoins des administrations en vue de la détermination des modules et l’élaboration du plan de formation de 1500 agents de carrière des services publics de l’Etat, aux niveaux central et provincial des ministres pilotes.

A en croire Mme la Ministre, le présent atelier a pour objectif global de contribuer rationnellement au processus de renforcement des capacités des agents de carrière des services publics dans les ministères pilotes cibles, dans le cadre de la Réforme et Modernisation de l’Administration Publique de la RDC.

Une formation en faveur des agents
D’entrée de jeu, la patronne de l’Administration publique n’a pas tardé de rendre hommage au Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, pour sa vision qui place l’homme au centre de son action politique et en même temps, elle a exprimé tout son respect et sa gratitude au Premier Ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba pour son accompagnement éclairé dans la mise en œuvre de la Réforme de l’Administration Publique, pilier du programme de son Gouvernement. Ayant dans ses attributions la gestion des Ressources Humaines de l’Etat, la Ministre Yollande Ebongo conduit la réforme et la modernisation de l’Administration publique ainsi que l’application de la législation sur les Agents de carrière des Services Publics de l’Etat dont, entre autres, la formation continue en faveur des Agents et ce, conformément à l’ordonnance n°20/017 du 27 mars 2020 fixant les attributions des Ministères. «L’Agent a droit à la formation professionnelle tout au long de sa carrière. La formation professionnelle lui est assurée par l’Etat dans les conditions fixées par règlement d’Administration», a-t-elle fait savoir. Cette réalité qui, du reste, est cristallisée dans la loi n°16/013 du 15 juillet 2016 portant statut des agents de carrière des services publics de l’Etat, spécialement dans son article 90.

Sept ministères ciblés
Dans son speech, Mme la Ministre a fait allusion à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), qui a été créée par décret, avec pour mission d’assurer la formation initiale, la formation continue ainsi que le renforcement des capacités des Agents de carrière des services publics de l’Etat. «Tenant compte de cette disposition légale et la mission régalienne de l’Etat précitées, les Ministères ciblés dans le cadre de cette formation, à savoir : Fonction Publique ; Finances ; Budget ; Plan ; Portefeuille ; Décentralisation et le Parlement ainsi que leurs services déconcentrés en province ont été choisis dans le but de renforcer les capacités de leurs Agents et redynamiser l’Administration publique dans notre pays », a martelé la Responsable de l’Administration congolaise. Aussi, a-t-elle indiqué, ce renforcement des capacités sera rendu possible grâce à la stratégie commune convenue entre le ministère de la Fonction Publique- ENA et le SENAREC conclue lors des discussions et échanges fructueux qui ont eu lieu au cours des sessions virtuelles de la revue à mi-parcours du projet PPRAP, du 25 mars au 14 avril 2020, dont la décision a consisté, entre autres, de former à travers les centres du réseau SENAREC, 1500 agents des administrations publiques tant centrales que déconcentrées ainsi que celles des Provinces Pilotes à l’occurrence Lualaba, Kasaï-Central et Sud-Kivu.

Objectifs de l’atelier
Cet atelier a pour objectifs spécifiques ci-après : compiler les données sur les lacunes des agents et les regrouper statistiquement en besoins des formations ; identifier les types des modules des formations conformément aux besoins exprimés ; élaborer la cartographie nationale des besoins exprimés par les ministères cibles ; élaborer la cartographie des bénéficiaires suivant les critères qui intègrent les objectifs poursuivis par le projet ; déterminer les effectifs par catégories des bénéficiaires ; préparer les outils pour la gestion et suivi évaluation de la formation jusqu’en 2021. Sur ce, le numéro Un de l’Administration Publique, Yollande Ebongo, a rappelé la nécessité d’approcher l’Observatoire de la Surveillance de la Corruption et de l’Ethique professionnelle (OSCEP) en vue d’intégrer les modules sur l’éthique professionnelle et la lutte contre la corruption et les antivaleurs, maillon faible dans la chaine de formation des Agents de carrière des Services Publics de l’Etat. «C’est en ces termes que je déclare ouverts les travaux portant examen des besoins identifiés pour la détermination des modules et l’élaboration du plan de formation de 1500 Agents de carrière des services publics de l’Etat, aux niveaux central et provincial des Ministères pilotes, et exhorte les participants à se mettre au travail tout en respectant les mesures barrières afin de lutter contre la pandémie de la COVID-19», a conclu en outre Mme Yollande Ebongo.

Christian Okende

 

Pin It

Statistiques

9665249
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
28453
32487
230823
9240386
557733
938558
9665249

Your IP: 3.92.74.105
2020-09-20 21:25

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg