Flash

Promouvoir les investissements en RDC, en se basant sur l’assainissement et l’amélioration du climat des affaires, telle est l’une de grandes missions de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements – ANAPI en acronyme. Cette structure nationale a, vendredi 21 août dernier, organisé une matinée de sensibilisation des députés provinciaux et membres du Gouvernement provincial de la ville-province de Kinshasa, au sujet du climat des affaires dans leur juridiction qui, en tant que Capitale, est la fenêtre du pays ouverte au monde.


En présence de madame Elysée Munembwe, Vice-Premier Ministre, Ministre du Plan ; de Néron Mbungu, Vice-Gouverneur de la ville de Kinshasa ; de Francis Tshibalabala, Vice-Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa et d’une assistance composée de députés provinciaux – membres du Gouvernement provincial – et divers experts de l’ANAPI, Anthony Nkinzo, Directeur Général de l’ANAPI, a eu à peindre le pourquoi de cette rencontre de sensibilisation. Il a démontré la nécessité de pouvoir informer l’ensemble de la population sur les réalisations – les actions courantes – et les perspectives rattachées au secteur des investissements et du climat des affaires en RDC, cela en favorisant une synchronisation d’informations entre le pouvoir central et les entités provinciales. D’où, la nécessité d’aborder en premier lieu les élus et le pouvoir exécutif de la Capitale qu’est Kinshasa. Une cérémonie ayant abouti à la création et la mise sur pieds de la Cellule Provinciale du Climat des Affaires, une unité qui aura la mission de tabler de manière spécifique sur les questions et enjeux relatifs à l’amélioration du climat des affaires au niveau de la ville-province de Kinshasa.

Une panoplie d’attentes et horizons a été tracée par Anthony Nkinzo, DG de l’ANAPI, à l’attention des membres et autorités des entités provinciales.
Partant du programme du gouvernement provincial présenté par Gentiny Ngobila en juin 2019, l’ANAPI rappelle au Gouverneur de Kinshasa les défis d’améliorer la gouvernance et rétablir la sécurité; de développer les activités économiques avec un accent sur l’entrepreneuriat féminin et créer des emplois surtout pour les jeunes; de moderniser les infrastructures de base; d’améliorer la qualité et l’accès aux services sociaux de base; et d’assurer l’assainissement et la protection de l’environnement.
Par ailleurs, l’Assemblée provinciale a pour rôle d’élaborer des projets d’édits qui contribuent à l’assainissement du climat des affaires et des investissements; d’adopter et voter les édits relatifs aux réformes sur le climat des affaires ; de faire le suivi-évaluation de la mise en œuvre des réformes; d’interpeller les services provinciaux responsables des tracasseries et autres abus ; de formuler des recommandations appropriées pour l’amélioration du climat des affaires et des investissements dans la province ; et d’être champion des réformes au niveau provincial.
Parallèlement, le Gouvernement provincial devra faire aboutir et défendre les réformes proposées en soumettant les projets d’édits y relatifs à l’Assemblée provinciale; prendre des mesures règlementaires ou pratiques qui s’imposent dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires et des investissements. Ce n’est pas tout. Il s’agit également de sanctionner les services réfractaires aux réformes ou auteurs des tracasseries et autres abus; mettre en place, dans le cadre des matières relevant des compétences des provinces, les infrastructures de base, le cadre institutionnel et juridique dont ont besoin les opérateurs économiques et investisseurs; appuyer les efforts d’amélioration du climat des affaires et des investissements déployés au niveau central; communiquer sur les réformes initiées par la Cellule provinciale et opérées par lui; et effectuer le suivi-évaluation de l’application des réformes au niveau des services réformateurs.
La mission de la Cellule consistera à : identifier les obstacles et entraves rencontrés par les investisseurs en province dans la création d’entreprise ainsi que dans l’exécution de leurs obligations vis-à-vis de l’Etat et des tiers; formuler les recommandations pour améliorer le climat des affaires et des investissements en province; communiquer sur les réformes en assurant la vulgarisation et la diffusion des différentes réformes entreprises, des instruments juridiques y afférents auprès des opérateurs économiques et des services publics concernés; assurer le suivi de l’exécution des mesures spécifiques prises en vue de l’amélioration du climat des affaires et du classement de la RDC dans les différents Rapports nationaux et internationaux.

Le DG Anthony Nkinzo a résumé les attentes de l’ANAPI en 5 grandes lignes, entre autres, un partenariat solide avec la ville de Kinshasa; la mise en place d’un comité de réflexion sur le climat des affaires et la promotion des investissements; la rationalisation de la fiscalité et de la parafiscalité au niveau provincial; la dématérialisation des procédures fiscales (télé déclaration et télé paiement); la redynamisation de la cellule provinciale du climat des affaires ; et, enfin, l’éradication du phénomène Kuluna.

La VPM Elysée Munembwe a, lors de son intervention, évoqué l’amélioration du climat des affaires qui fait partie de grandes préoccupations du gouvernement – en vue de pouvoir favoriser l’attraction des investisseurs dans le pays. Néron Mbungu, Vice-Gouverneur de la ville de Kinshasa, a mentionné la création de la Cellule Provinciale du Climat des Affaires et a notifié que le Gouvernorat provincial met le cap sur la construction des routes et autres infrastructures afin de rapprocher le pays des indicateurs Doing Business. Francis Tshibalabala, Vice-Président de l’Assemblée Provinciale, a, pour sa part, mis l’accent sur la responsabilité des députés provinciaux et de l’exécutif provincial consistant à pouvoir capitaliser les résolutions de ces assises en vue de parvenir à les mettre sur les rails.

Le Ministre Provincial du Plan a présidé la cérémonie de présentation des membres de la Cellule Provinciale du Climat des Affaires, cette structure sur laquelle repose de grandes attentes pour l’avenir de la ville dans le secteur des investissements. Les enjeux sont de taille, et les espoirs sont au rendez-vous.

Peter Ngoyi

 

Pin It

Statistiques

11528846
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
18819
26330
125966
11202085
735262
833699
11528846

Your IP: 100.24.113.182
2020-11-26 17:42

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg