Dernières publications

Flash

"L’élévation ne vient ni de l’Orient, ni de l’Occident», proclament les Saintes Ecritures. Acteur majeur de la Société civile, Jean-Claude Katende pense qu’il y a des fortes chances pour la RD Congo d’avancer vite sans pour autant fonder son espoir sur les Institutions de Bretton Woods. Mais, il fustige le fait que le pays de Félix Tshisekedi n’a pas des valeurs communes à défendre, 60 ans après son accession à l’indépendance.


Premier Vice-président du mouvement citoyen Eveil Patriotique cher à l’Evêque Pascal Mukuna, avocat de son état, JC Katende met sur la table deux pistes de solutions en vue de sortir la RDC du gouffre, à savoir «convenir de ce que nous considérons comme valeurs communes ou nationales» puis «convenir des priorités nationales».
Face à la presse, cet activiste des droits de l’Homme a jeté un regard rétrospectif, partant de l’Etat Indépendant du Congo créé par le Roi Léopold II, en passant par la période coloniale, le bras-de-fer Kasa-Vubu – Lumumba, le coup d’Etat de Joseph-Désiré Mobutu, la révolution de l’AFDL avec à sa tête Laurent Désiré Kabila pour chuter par l’arrivée au pouvoir de Joseph Kabila.
«Qu’il soit Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, notre Président actuel ou celui qui pourrait lui succéder en 2023 ainsi que nous tous les RD Congolaises et les RD Congolais, nous devons savoir que si nous ne nous mettons pas d’accord, de manière honnête et sincère et sans calculs politiciens, sur certaines choses, notre pays ne pourra pas avancer vite comme nous le souhaitons, alors qu’il a tout ce qu’il faut pour être le moteur de l’Afrique, pourquoi pas du monde», a prévenu JC Katende.
Il a déploré le fait qu’en RDC, l’on a coutume à arrondir les angles, à tout expliquer ou justifier, à tout accepter. Absence de rigueur, discipline, droiture, honnêteté, etc. Aussi, pareille tendance est de nature à fragiliser le pays. A titre illustratif, Katende a affirmé que la vie, la famille, l’école, le respect des biens publics et privés, la protection de la femme et de la jeune fille, l’accès au pouvoir par les élections, le travail, … doivent être considérés comme des valeurs communes ou nationales.
«Même si l’administration du Président Félix Tshisekedi ne construit pas de grandes infrastructures, s’il pose de bases d’identification, de promotion et de protection de telles valeurs, il aura réalisé la fondation pour la construction d’une grande et puissante nation. L’exemple de la Chine peut nous enseigner», a-t-il déclaré. Et de renchérir : «Dans notre pays, les leaders politiques et sociaux parlent trop et le pays n’avance pas».
Il faut que le pays soit mobilisé pour des questions d’intérêts pour tous. Selon JC Katende, «notre avenir est entre nos propres mains». Il n’est pas entre les mains du Fonds monétaire international (FMI), ni de la Banque mondiale.

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

9593502
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
18465
27106
159076
9240386
485986
938558
9593502

Your IP: 3.237.71.23
2020-09-18 14:27

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg