Flash

«Pays sombre, chaotique, mais si plein de vie, si plein de rêve, si plein d’espoir. Bestine prend son lecteur par la main, l’entraîne par ce monde de paradoxes.

Sa poésie murmure au travers des mots et illustrations violents. Elle espère que les vents de l’Histoire qui soulèvent actuellement l’arrogant fleuve Congo conduisent inexorablement à la liberté. Page par page, le lecteur découvre un lien puissant entre l’auteur et son pays : Bestine prête sa voix et sa plume au peuple congolais, et ce dernier lui rend sa douleur en écho…». Voici en quelques mots la façon dont le préfacier, Eddie Tambwe, peint le recueil de poèmes «Congo, mots pour maux».
Avocate au Barreau de Kinshasa, coordinatrice du Bureau de Réflexions et d’Etudes congolaises (BREC) et à peine élue présidente de coordination de l’AS V.Club, une grande équipe de football de la RD Congo, Bestine Kazadi Ditabala est aussi Conseillère du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, et militante active pour les «Droits du Congo».
Les poèmes de cet auteur se donnent à lire comme des appels à la grandeur, à la volonté de prise en charge du destin du Congo par les Congolais eux-mêmes, peut-on lire sur la quatrième de couverture de cette œuvre littéraire. «La souffrance, miroir du passé, est cette vérité qu’elle veut dénoncer, pour que le Congo se pardonne… En voici un extrait :
«Ils ont laissé le Congo en cendres
Dans toutes ses formes de souffrances
Sous le ciel aux étoiles émues
Miroir de son âme authentique»
Dans le poème «Hymne à l’amour», par exemple, l’écriture de Bestine Kazadi dégage ceci de puissant :
«Congo cesse de gémir sans retenue
Grossir par là tes diverses misères et
Te plaindre aisément de ta condition
Couvre-toi de noblesse et de grâce
Dévoile tes richesses et tes festins
Dans ta source sans fin inassouvie
Pour abreuver le creuset de l’espoir
D’où sont montés les défendus soupirs
Dépouille-toi de ton ancienne vêtue
Va te couvrir d’or et de diamant
Pour parader en toute grâce
Ta majesté au sang noble …»
Trente-six poèmes sont répertoriés dans «Congo, mots pour maux» de l’écrivaine Bestine Kazadi, paru aux éditions L’Harmattan. Il s’agit de «La plus belle offrande» ; «Au plus profond du silence» ; «Liberté» ; «Tout s’efface» ; «Douleur sourde» ; «amour à partager» ; «Errance» ; «Au-delà des impossibles» ; «Par delà la souffrance» ; «Des mots à partager» ; «Derrière le cri» ; «Sans appel» ; «Des ombres» ; «Pas d’oubli». Ces chefs-d’œuvre méritent d’être lus.

La Pros.

 

Pin It

Statistiques

10720554
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
2392
25367
104714
10425374
760669
852369
10720554

Your IP: 34.232.51.240
2020-10-29 02:14

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg