Flash

Après cinq ans de mise en œuvre, le contrat entre la RDC et la société SEMLEX arrive finalement à terme ce jeudi 11 juin 2020. La République Démocratique du Congo a proposé une prorogation de 6 mois au consortium des sociétés du groupe SEMLEX chargé de la production des passeports congolais, l’un des plus chers au monde.

La ministre des Affaires Etrangères, Marie Tumba Nzenza, a adressé une correspondance en date du 3 juin au président de cette société belge pour solliciter cette proposition transitoire qui fait suite à certaines contraintes qui ont empêché l’exécution de quelques obligations du contrat entre les deux parties.
Pour la ministre des Affaires étrangères, cette situation risque de mettre en mal la continuité de la production des passeports biométriques par l’Etat congolais.
«Ce contrat avait prévu qu'à son expiration, le consortium transfert à l'Etat Congolais l'infrastructure, le savoir-faire et les données techniques, d'une part et, d'autre part, assure la formation et la mise à niveau du personnel mis à sa disposition. Malheureusement, certaines contraintes ont empêché l'exécution de quelques obligations du contrat, situation qui risque de mettre à mal la continuité de la production des passeports biométriques par l'Etat Congolais.
Voilà pourquoi, le gouvernement de la RDC estime, à travers ma voix, qu'un arrangement spécifique transitoire ne dépassant pas six (6) mois soit conclu», a écrit Marie Tumba Nzenza au Chef de l'Etat pour avis.

Depuis le 1er juin 2020, des négociations sont en cours entre la RDC et le Consortium des sociétés du Groupe Semlex, aux fins de procéder à l'état des lieux de l’ensemble du système dans le cadre du contrat qui lie les deux parties et arrêter les dispositions transitoires avant la fin dudit contrat qui intervient ce jeudi 11 juin 2020.

Une option, certes, indispensable et réaliste mais qui inquiète plus d'un et voit l'espoir de plusieurs de se procurer un passeport congolais à moindre coût s'envoler mais aussi les perspectives d'un appel d'offre en bonne et due forme tant à disparaître surtout quand on sait que le contrat de Semlex a été signé sous le régime d'un marché de gré à gré, c'est-à-dire, sans passer par un appel d'offre.

De nos jours, ce qu'espère de nombreux congolais, mais aussi des sociétés désireuses d'investir dans ce domaine, c'est de laisser libre cours à un maximum d'entreprise de présenter leur candidature pour ainsi permette à la RDC de faire le choix sur une entreprise qui fera en sorte de rendre ce document accessible à tous les Congolais.
Pour rappel, le 15 mai dernier, Kasongo Mwema Yamba Yamba, porte-parole du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a déclaré que le contrat avec la société belge ne sera pas reconduit.

Cyprien Indi

 

Pin It

Statistiques

7665801
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
20915
30761
111110
7326759
475977
932920
7665801

Your IP: 3.237.25.253
2020-07-15 17:17

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg