Flash

Les FPAU réitèrent le vœu du Président de la République qui est celui de bâtir un Etat véritablement de Droit dont l’indépendance et l’impartialité des juges constituent son fondement réel.

Se prononçant sur le procès Kamerhe, les FPAU soulignent, par ailleurs, la distinction entre les responsabilités du Président de la République et ceux de son Directeur de cabinet considéré comme un agent au service d’appoint (cabinet du Président de la République) de l’institution Président de la République et soutiennent que les griefs tels que reprochés au Directeur du cabinet par le pouvoir judiciaire congolais relèvent du domaine infractionnel dont la responsabilité engage la personne accusée, l’infraction étant individuelle. Comme bon nombre des congolais, les FPAU espèrent, à travers l’affaire VK contre la République, une issue au bénéfice de la République, car c’est par là que la République vaincra. La justice doit faire son travail sans interférence politique, conformément à la vision du Président de la République, estime-t-on aux FPAU. Seule l'instauration de l'Etat de droit doit guider le Congo d’Etienne Tshisekedi vers son émergence, martèle Laurent Batumona. Prônant l'indépendance du pouvoir judiciaire pour l'émergence d'un Etat de droit, le Coordonnateur des FPAU a souligné que le Président de la République a pris des mesures concrètes de la réforme de l'appareil judiciaire tant souhaitée avec la nomination du Chapeau des hauts magistrats. Ces mesures sont aux yeux des FPAU on ne peut salutaire car, elles sont l'appendice de l'instauration véritable d'un Etat de droit en RDC.
‘‘La justice étant le leitmotiv des FPAU, elle est autant un leitmotiv pour tous les congolais y compris le Directeur de cabinet du Président de la République. Ce qui explique notre obligation d’éclairer l’opinion sur les responsabilités du Président de la République qui ne s’interfère pas au pouvoir exclusif des juges’’, soutient-on aux FPAU qui ont tenu un point de presse à la veille de l’ouverture du procès Kamerhe.
Pour les Forces Politiques Alliées de l'UDPS, les actes posés sont individuels et que chacun doit répondre de ses actes.
L’Honorable Laurent Batumona a saisi cette opportunité pour exprimer toute sa gratitude au Président de la République, pour la désignation du Patriarche Kitenge Yesu en qualité d’Envoyé Spécial et Haut Représentant du Chef de l’Etat qui, désormais, à rang du Vice-Premier Ministre et la nomination de Christopher Ngoy dans le Comité du Fond National de Solidarité pour le Covid-19 et l’Honorable Henriette Wamu comme membre du Conseil d’Administration de la Santé de l’Archidiocèse de Kinshasa.
Toutes les têtes pensantes des FPAU ont pris part à cette conférence de presse. Outre son Coordonnateur l’Honorable Laurent Batumona, il y avait, aussi, le Coordonnateur Adjoint, l’Honorable Elisée Bokumwana, l’Honorable Henriette Wamu, Me Magloire Kasongo, Prof. Tryphon Bekanga et l’Honorable Kabanga qui ont tenu en haleine toute l’assistance conviée à ce rendez-vous.
Toutes les personnalités précitées ont eu à présenter le bilan à mi-parcours du programme de 100 jours du Président de la République dont la réalisation au niveau de la diplomatie, la sécurité, l’économie, la politique ainsi que le social qui ont connu des avancées significatives. Pour les FPAU, le lancement des travaux de 100 jours avait pour principal objectif, le rétablissement de la confiance des congolais en leur pays et aussi avec des partenaires bilatéraux et multilatéraux, afin que la RDC soit comptée parmi les grandes nations démocratiques et prospères sur le plan international. Il sied de noter que les visites effectuées par le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, dans les pays africains, principalement, lui ont valu l’élection au poste de Premier Vice-président de l’Union Africaine. Et, des visites effectuées à l’Occident lui ont permis de scruter la nature des relations existantes entre la RDC et ses partenaires internationaux, régionaux et sous régionaux. En vue de rétablir la confiance ainsi que de redéfinir la réciprocité, gage des relations interétatiques. L’Honorable Laurent Batumona et les FPAU estiment que le Président de la République a changé la perception des partenaires vis-à-vis de la RDC et a valorisé également son image ainsi que l’estimé du pays.
Au plan politique, les FPAU inscrivent dans l’actif du Président de la République un certain nombre d’acquis à savoir : la décrispation politique ; la réconciliation nationale ; la liberté d’expression, de mouvement et des manifestations politiques ; le retour des exilés politiques et la sacralité des activités de l’opposition politique, tel que prévues dans l’article 8 de l’actuel constitution de la RDC.
En ce qui concerne les infrastructures et l’investissement, la réhabilitation des routes d’intérêt national et provincial, la construction des sauts-de-mouton, le programme de 100 jours du Chef de l’Etat avait d’abord pour but de réaménager l’état de nos routes et urbaniser les différentes villes de la République Démocratique du Congo.
S’agissant de l’économie, les FPAU ont épinglé le rétablissement de la confiance avec les partenaires multilatéraux notamment : la Banque Mondiale et le Fond Monétaire International. Le résultat de cette poussée diplomatique envisagée par le Chef de l’Etat a produit des résultats remarquables au niveau interne du pays, c’est le cas de le dire avec la révision à la hausse du budget de l’Etat allant de 3 milliards à 11 milliards.
Dans le volet social, l’Honorable Laurent Batumona et les FPAU ont souligné lors de cette conférence de presse que le Président de la République considère le secteur social comme celui qui dépend essentiellement de la croissance économique et il s’appuie déjà sur le levier du développement social dont sa ferme volonté a été manifestée par le lancement du prestigieux programme de lutte contre la pauvreté.
En ce qui concerne la santé, le Président de la République s’engage avec sa ferme détermination et sa vision de faire de l’homme congolais le premier chantier du pays, à placer le peuple congolais dans une zone de sécurité sanitaire. Ce qui explique sa lutte acharnée contre le Covid-19, une pandémie qui affecte le reste des secteurs de la vie nationale.
Les FPAU ont manifesté à travers ladite conférence de presse, leur soutien indéfectible aux différentes stratégies initiées par le Président de la République pour la lutte contre le Covid-19 dont il considère comme notre adversaire commun et invisible.
Dans les échanges avec les médias qui ont pris part à cette conférence de presse, certaines questions ont été posées concernant l’Honorable Vital KAMERHE, la coalition FCC-CACH dont la base de l’UDPS ne cesse de décrier, et l’attitude républicaine de la RTNC en ce qui concerne l’adaptation de sa ligne éditoriale.
Concernant la coalition FCC-CACH, l’Honorable Laurent Batumona et les FPAU se réfèrent aux différentes interventions du Chef de l’Etat qui, jusqu’à ce jour, ne cesse de brandir l’état de la bonne santé de ladite coalition et placent un accent de taille sur le nouveau mariage qui, du reste, ne peut être exempté des épines. Cette coalition étant le résultat d’un mouvement d’alternance démocratique au pays, les FPAU notent que la nation congolaise a bien besoin de cette coalition pour la stabilité politique du pays et son développement le plus durable.
Les FPAU manifestent leur soutien inconditionnel aux actions du Président de la République afin de le conduire vers les prochaines élections de 2023.
L’Honorable Henriette Wamu a profité de l’occasion pour critiquer l’attitude du Président du Sénat, Monsieur Alexis Thambwe Mwamba qui a déplacé le débat institutionnel vers les émotions personnelles et vers la vie privée de la sénatrice, Bijoux GOYA. En tant que femme elle manifeste donc le réflexe de protéger la femme quelle que soit sa tendance politique.
L’Honorable Elisée Bokumwana a essentiellement martelé sur la situation politique, sécuritaire, diplomatique, budgétaire et surtout sur la gratuité de l’enseignement primaire dont l’amélioration de traitement des enseignants ainsi que les nouvelles unités constituent pour les FPAU une note positive et supplémentaire dans l’actif du Président de la République. Il a souligné dans le même registre que la même gratuité de l’enseignement jadis foulée aux pieds par le régime précédent et aujourd’hui revalorisée par le Président de la République avec son ultime intention de privilégier le peuple d’abord est saluée par tous.

La Pros.

Pin It

Statistiques

10761514
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
17653
25699
145674
10425374
801629
852369
10761514

Your IP: 18.210.11.249
2020-10-30 16:41

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg