A la suite de plusieurs cas de Covid-19 déjà détectés dans les maisons carcérales de Ndolo et Makala, les membres du gouvernement ont opté, vendredi dernier en Conseil des ministres, pour le désengorgement à 80% de la prison centrale de Makala, du moins pour ceux qui sont en détention provisoire, compte tenu de son surpeuplement.

Le Vice-premier ministre, Ministre de la Justice et Gardes Sceaux, Me Célestin Tunda ya Kasende, en synergie avec le Ministre des Droits humains, accompagné des organes judiciaires compétents, sont appelés à faire exécuter, le plus rapidement possible cette décision au vu du risque que présente cette pandémie dans les milieux carcéraux.

C’est dans ce contexte assez spécifique que Me Célestin Tunda ya Kasende a placé un accent particulier sur la libération de plusieurs pensionnaires de la prison centrale de Makala qui, à ce jour, fait l’objet d’un débordement alarmant du nombre de détenus par rapport à sa capacité d’accueil initiale. Pour le VPM en charge de la Justice, seules trois catégories de prisonniers seront bénéficiaires de cette mesure issue du conseil des ministres du lundi 4 mai 2020.
‘’Nous avons déjà mis au point 3 catégories de prisonniers qui doivent bénéficier de la liberté. La première catégorie, il s’agit de ceux qui doivent sortir à travers la liberté provisoire. La deuxième catégorie doit bénéficier de la libération conditionnelle sur bases des Arrêtés que je devrais signer. Et la troisième catégorie, c’est celle des gens qui doivent bénéficier de la grâce présidentielle. Pour la dernière catégorie, il faudra vérifier si la condamnation est définitive. Tout cela fait l’objet d’une étude minutieuse‘’, a déclaré le ministre de la Justice.

S’agissant du délai, Me Célestin Tunda ya Kasende a précisé que les travaux entamés sont en bonne évolution pour la mise en exécution du processus de désengorgement des établissements pénitentiaires d’ici la semaine prochaine.
‘’D’ici la fin de cette semaine ou la semaine prochaine, les prisons seront vidées de la plupart de leurs pensionnaires. Plusieurs centaines des prisonniers seront libérés, les prisons doivent être aérées complètement‘’, a-t-il précisé.
Par ailleurs, les membres du gouvernement sont revenus sur la préoccupante question du désengorgement des maisons carcérales pendant cette période de crise sanitaire pour éviter une propagation exponentielle du Covid-19, alors que cette dernière faisait l’objet d’un point à l’ordre du jour du 29ème conseil des ministres il y a une semaine.

Le 46ème bulletin épidémiologique du Secrétariat technique du Comité multisectoriel de la riposte contre le Covid-19 du 8 mai 2020 faisait état de 937 cas confirmés dans toute la République, dont Kinshasa demeure l’épicentre de la pandémie. Aussi, la prison militaire de Ndolo passe à près de 150 cas testés positifs.

Cyprien Indi

 

Pin It

Statistiques

6197058
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
5184
33015
213785
5748910
892525
559814
6197058

Your IP: 114.119.162.116
2020-05-30 03:15

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg