Flash

*Le Secrétariat National chargé de l’Encadrement des Femmesdu Regroupement Politique “Le Changement En Marche” en sigle LCM-Femmes, s’est réuni, ce dimanche 10 mai 2020, sous la présidencede Madame Euphrasie MBUYI KABANGU, Présidente nationale du PCDL en vue d’examiner le scandale vécu au Sénat, le jeudi 30 avril 2020, entre le Président du Sénat et la Sénatrice Bijoux GOYA KITENGE.


A l’issue de sa rencontre, le LCM-Femmes a publié la présente déclaration :
1.- Le LCM-Femmes a salué la courageuse prise de positionde la Coordination Nationale du Regroupement Politique “Le Changement en Marche” condamnant avec la dernière énergie les propossexistes et machistes du Président du Sénat à l’endroit de laSénatrice Bijoux GOYA KITENGE qui n’a fait qu’exercer son droit decontrôle parlementaire lui reconnut par le Règlementd’Ordre Intérieur du Sénat au sujet de la réfection du bureau du
Président du Sénat.
Le LCM-Femmes s’indigne qu’à travers les propos du Président du Senat,c’est la femme congolaise en général qui a été publiquement humiliée,avilie et exposée au mépris public.
2.- Le LCM-Femmes s’étonne de ce qu’un arrangement particulierde dernière minute entre les membres du Front Commun pour leCongo, soit conclu nuitamment sur le dos de la femme congolaise dontl’honneur a été publiquement éclaboussé.
3.- Le LCM-Femmes dénonce le rejet de la mise en place d’unecommission sénatoriale d’enquête par la plénière du Sénat du 7 mai 2020, laquelle commission devait se pencher sur les travaux deréhabilitation du Bureau du Président du Sénat qui a coûté plusde 11 millions de dollars américains au Trésor Public.
Le LCM-Femmes s’insurge contre l’attitude des Sénateurs qui couvrentcet acte de mégestion dans le chef du Président du Sénat.
4.- Le LCM-Femmes invite le Procureur Général près la Cour deCassation déjà saisi d’office, de poursuivre toutes affairescessantes, le dossier ouvert contre le Sieur Alexis THAMBWE MWAMBA, envue de rendre justice à la femme congolaise blessée danssa chair par les propos indignes et dévalorisants de l’intéressé.
5.- Le LCM-Femmes condamne les démarches entreprises par une certaine catégorie de femmes notamment, du FCC qui ont exercé des pressionssur la Sénatrice Bijoux GOYA KITENGE pour que celle-ci retire saplainte.
6.- Le LCM-Femmes saisit cette occasion pour réaffirmer sa positioncontre les antivaleurs incarnées par le FCC, son engagementirréversible pour l’instauration d’un véritable Etat de droit dansnotre pays ainsi que la revalorisation de la femmecongolaise jusque-là chosifiée.
7.- Le LCM-Femmes renouvelle son indéfectible attachement au Présidentde la République, Son Excellence Monsieur Félix-Antoine TSHISEKEDITSHILOMBO, Chef de l’Etat et demande enfin à toutes les femmescongolaises sans exception de Lui apporter tout leur soutieninconditionnel pour la réussite de Son mandat.
8.- Le LCM-Femmes félicite la Coordination Nationale du L.C.M pouravoir été reçue par le Président de l’UDPS, l’Honorable Jean-MarcKABUND A KABUND, et saisit cette occasion pour dénoncer et mettre engarde tous les éléments perturbateurs corrompus au sein de l’UDPS quicherchent à fragiliser le Pouvoir du Chef de l’Etat, Son ExcellenceMonsieur Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.
Fait à Kinshasa, le 10 mai 2020
POUR LE LCM-FEMMES,
La Secrétaire Nationale,
Euphrasie Mbuyi Kabangu

 

Pin It

Statistiques

10508031
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
3604
25880
82657
10237135
548146
852369
10508031

Your IP: 3.235.85.115
2020-10-21 02:35

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg