Flash

*Dans un communiqué rendu public vendredi 1er mai 2020, les responsables de différentes confessions religieuses de la RDC ont décliné l’offre du Président de la République, Félix Tshisekedi, celle de gérer au quotidien le Fonds de Solidarité Nationale Contre le Coronavirus.

A la place, ils ont suggéré au Chef de l’Etat une autre alternative. «Après avoir scruté le texte, les Chefs des confessions religieuses, disposés à apporter leur contribution dans la lutte contre le COVID-19, se sont rendus compte que les modalités de cet accompagnement telles que stipulées dans l'ordonnance s'avèrent incompatibles avec leur statut de Chefs spirituels», se sont-ils justifiés. Et de préciser : ‘’Il s’agit surtout de leur implication directe dans la gestion au quotidien des fonds publics’’. C’est ainsi que, samedi 25 avril, le Vice-président de la CENCO et le Président de l'ECC avait sollicité une audience auprès du Chef de l’Etat pour envisager la possibilité de modifier certaines dispositions de ses ordonnances n°20/018 du 06 avril 2020 et n°20/027 du 21 Avril en y ajoutant un Conseil consultatif, renseignent les responsables des confessions religieuses, dans un communiqué de presse signé par l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire Rapporteur de la plateforme des Confessions religieuses. Au niveau du Comité de gestion, ces responsables acceptent de recommander au Chef de l’Etat des techniciens crédibles et compétents qu'il pourrait nommer dans la gestion du FNSCC. Ceux-ci apporteront leur expertise sans engager les confessions religieuses.
Lisez, in extenso, le communiqué de presse de la plateforme des confessions religieuses sur leur participation dans la gestion du FSNCC.

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA PLATE-FORME DES CONFESSIONS RELIGIEUSES SUR SA PARTICIPATION DANS LA GESTION DU FONDS DE SOLIDARITE NATIONALE CONTRE LE CORONA VIRUS (FNSCC)
1. Le lundi 20 avril 2020, le Président de la République, M. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a reçu les Chefs de la Plateforme des Confessions religieuses composée de : l'Eglise Catholique, L'Eglise du Christ au Congo, L'Eglise Kimbanguiste, La Communauté islamique en République Démocratique du Congo, L'Eglise Orthodoxe, L'Eglise du Réveil au Congo, L'Union des Eglises Indépendantes du Congo et l'Armée du Salut.
2. Au cours de cette rencontre, le Chef de l’Etat a sollicité l'implication des Chefs des Confessions religieuses dans la gestion du Fonds national de solidarité contre le Covid19 qu'il venait de créer pour porter une assistance médicale, sociale et économique aux personnes éprouvées.
3. Les Chefs des Confessions religieuses ont favorablement accueilli cette demande d'autant plus qu'il s'agit d'une initiative qui vise le bien-être de la population placé au centre de leurs préoccupations comme pasteurs.
4. A cette occasion les Leaders des Confessions religieuses ont fait part au Chef de l'Etat de l'organisation de la plateforme des Confessions religieuses dont la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) assure la présidence et l'Eglise du Christ au Congo (ECC) la vice-présidence. Le Président de la République a suggéré de conformer le service qu'il a demandé à l'organisation existante.
5. C'est ainsi que le Mercredi 22 avril 2020, le Président de la République a publié l'ordonnance désignant les membres du Comité de gestion du FNSCC.
6. Le jeudi 23 avril 2020, Son Eminence le Cardinal, Vice-président de la CENCO a reçu la notification de sa nomination, la copie officielle de l'ordonnance du 06 avril portant création, organisation et fonctionnement du FNSCC ainsi que les notifications des autres membres du Comité de gestion.
7. Le vendredi 24 avril, le Cardinal a convoqué la première réunion du Comité nouvellement créé qui avait à l'ordre du jour la compréhension commune de la mission en analysant ensemble le texte de l'ordonnance du 6 Avril 2020.
8. Après avoir scruté le texte, les Chefs des confessions religieuses, disposés à apporter leur contribution dans la lutte contre le COVID-19, se sont rendus compte que les modalités de cet accompagnement telles que stipulées dans l'ordonnance s'avèrent incompatibles avec leur statut de Chefs spirituels. Il s’agit surtout de leur implication directe dans la gestion au quotidien des fonds publics.
9. C'est pourquoi, le samedi 25 avril, le Vice-président de la CENCO et le Président de l'ECC ont sollicité un rendez-vous auprès du Chef de l’Etat pour envisager la possibilité de modifier certaines dispositions de ses ordonnances n°20/018 du 06 avril 2020 et n°20/027 du 21 Avril en y ajoutant un Conseil consultatif.
10. Ce conseil Consultatif que le Président et le Vice-président de la plateforme des Confessions religieuses acceptent de diriger fera régulièrement le suivi de la gestion du FNSCC et donnera ses avis au Président de la République pour la bonne gestion des fonds et matériels récoltés.
11. Au niveau du Comité de gestion, les Confessions religieuses pourront recommander au Chef de l’Etat des techniciens crédibles et compétents qu'il pourrait nommer. Ceux-ci apporteront leur expertise sans engager les confessions religieuses.
12. Ce jeudi 30 avril 2020, Son Eminence le Cardinal et le Président de l'ECC ont été reçus par le Chef de l'Etat qui a accédé à leur demande d'apporter des modifications à ses ordonnances.
13. Puisse l’Eternel éclairer les Chefs des Confessions religieuses pour que tout ce qu'ils feront contribue au bien-être du peuple congolais pour la gloire de Dieu.
Kinshasa, le 01/05/ 2020
En la fête du travail.
Abbé Donatien NSHOLE
Secrétaire Rapporteur de la plateforme des Confessions religieuses

 

 

Pin It

Statistiques

10761634
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
17773
25699
145794
10425374
801749
852369
10761634

Your IP: 18.210.11.249
2020-10-30 16:47

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg