Flash

Dans un communiqué rendu public lundi 20 janvier à la suite de leur session ordinaire tenue du 15 au 18 janvier 2020 à Bukavu, les évêques de la RD. Congo, Rwanda et Burundi, réunis au sein du Comité permanent de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale (ACEAC), déplorent la dégradation du climat de paix dans la sous-région.

En même temps, ils indiquent que la situation sociale demeure très préoccupante dans ces trois pays, avec notamment l’insécurité persistante dans les frontières, la paupérisation des populations et même le virus Ebola qui emporte un grand nombre de personnes. A cet effet, ‘’ils en appellent à la conscience des gouvernants de garder à cœur et à l’esprit le devoir de sécuriser les populations et d’œuvrer à la prospérité des peuples qui doivent jouir pleinement de leurs droits de créatures créées libres à l’image de Dieu’’. Aussi, ces prélats catholiques se disent-ils disposés à apporter leur part à l’édification de la paix par la prière et les missions de bons offices à tous les niveaux, local, national et régional. Ci-dessous, l’intégralité de ce communiqué du Comité permanent de l’ACEAC.
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU COMITÉ PERMANENT DE L’ACEAC DU 15 AU 18 JANVIER 2020

Les Evêques, membres du Comité Permanent de l’Association des Conférences Episcopales de l’Afrique Centrale (ACEAC), se sont réunis, en session ordinaire, du 15 au 18 janvier 2020 au Centre Spirituel Amani de Bukavu,en RD Congo. Après avoir échangé sur la situation socio-pastorale qui prévaut dans les trois pays de l’ACEAC, le Burundi, la RD Congo et le Rwanda, ils ont réaffirmé leur engagement à œuvrer pour l’avènement d’une paix durable dans la sous-région. Ils ont également échangé sur les mécanismes de protection des mineurs et des personnes vulnérables contre les abus de la société dont ceux causés par des ecclésiastiques.
1. Action de grâce avec l’Eglise-famille de Dieu à Bukavu
Leurs Excellences Evêques membres du Comité Permanent ont ouvert leur session par une eucharistie célébrée en la Cathédrale Notre Dame de la Paix de Bukavu et présidée par Mgr Marcel Madila, Président de l’ACEAC, en action de grâce pour le 15ème anniversaire de l’ordination épiscopale de Mgr FrançoisXavier Maroy, Archevêque de Bukavu. Ils ont par leur présence et leur prière, réconforté toute l’Eglise famille de Dieu de Bukavu avec un témoignage de proximité et de sollicitude au nom de la communion ecclésiale qui constitue le fondement de l’ACEAC.
2. Situation socio-pastorale des trois pays de l’ACEAC
La situation sociale reste préoccupante, d’abord au regard de l’insécurité persistante dans certaines zones notamment aux frontières de trois pays. Ensuite, ici et là le pouvoir d’achat de la population a encore baissé obligeant de nombreuses familles à vivre en dessous du seuil de pauvreté. Et comme le malheur ne vient jamais seul, la maladie à virus Ebola et les pluies diluviennes de ces derniers mois ont causé de dégâts matériels importants avec des cas de mort d’hommes, et laissé dans la rue plusieurs personnes. Les Evêques apprécient le dynamisme des Commissions Caritas et Justice et Paix que les maigres ressources n’ont pas empêchées de rester proches des personnes vulnérables. Ils demandent aux communautés chrétiennes de continuer à manifester de la solidarité avec toutes ces victimes. Par ailleurs, mort dans l’âme, les Evêques déplorent la dégradation du climat de confiance entre dirigeants politiques dans la sous-région, au risque d’aggraver la menace d’affrontements armés au détriment de nos populations. Ils en appellent à la conscience des gouvernants de garder à cœur et à l’esprit le devoir de sécuriser les populations et d’œuvrer à la prospérité des peuples qui doivent jouir pleinement de leurs droits de créatures créées libres à l’image de Dieu.
3. Mécanismes de Protection des mineurs et personnes vulnérables
Les membres du Comité Permanent ont échangé sur le Motu proprio du Pape François intitulé « Vos estis lux mundi » (Vous êtes la lumière du monde). Ce Motu proprio daté du 7 mai 2019, porte sur la protection des mineurs et des personnes vulnérables» ; il établit de lignes directrices pour signaler les cas d’abus sexuels. Les Evêques recommandent aux conférences épiscopales l’organisation des sessions de formation destinées aux ecclésiastiques et l’approfondissement de procédures d’érection des structures de signalement des cas d’abus.
4. Revitalisation de l’engagement pour la paix
A la suite du Christ, Prince de la Paix, les Evêques se considèrent eux-mêmes comme premiers témoins et artisans de la paix. Ils ont ainsi renouvelé leur engagement pris en 2013 de travailler avec d’autres confessions religieuses à l’installation d’une paix durable dans la sous-région par le témoignage de vie, de gestes et de paroles. A cet effet ils publieront dans les mois à venir leur vision de la paix et le programme pastoral y affèrent en vue de la conversion des cœurs et de la cohésion sociale dans la sous-région. Ils sont disposés à apporter leur part à l’édification de la paix par la prière et les missions de bons offices à tous les niveaux, local, national et régional. Ils font quotidienne la prière de St François d’Assise et la recommandent à tous les fils et toutes les filles de la sous – région : « Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix, Là où est la haine, que je mette l’amour ; Là où est l’offense, que je mette le pardon ; Là où est la discorde, que je mette l’union ; Là où est l’erreur, que je mette la vérité ; Là où est le doute, que je mette la foi ; Là où est le désespoir, que je mette l’espérance ; Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière ; Là où est la tristesse, que je mette la joie »
5. Remerciements
Les Evêques remercient l’Archidiocèse de Bukavu pour son accueil. Ils expriment leur gratitude aux organisations humanitaires qui les ont accompagnés tout au cours de leurs travaux, particulièrement CRS (Catholic Relief Services), CAFOD (Catholic Agency for Overseas Development), et Pax Christi International. Ils confient la sous-région des Grands Lacs à la protection de la Vierge Marie, Reine de la Paix.
Fait à Bukavu, le 18 janvier 2020
Abbé Jean-Pierre BADIDIKE, Secrétaire Général de l’ACEAC
Marcel MADILA, Archevêque de Kananga et Président de l’ACEAC

 

Pin It

Statistiques

8342127
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
22121
30997
145497
7970533
173169
979134
8342127

Your IP: 3.226.245.48
2020-08-06 16:23

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg