Dernières publications

Flash

En marge de la séance plénière du mardi 3 septembre 2019 à la Chambre-basse du Parlement, laquelle plénière était consacrée à l’audition du discours-programme du gouvernement Ilunga Ilunkamba, le Député national Henry Thomas Lokondo avait saisi l’occasion pour féliciter le Chef du gouvernement pour avoir présenté un programme ambitieux.

Cependant, l’élu de Mbandaka a invité le Premier ministre et toute son équipe à veiller sur la mise en application de tous les points capitaux inclus dans ledit programme, et surtout d’ordonner des sanctions sévères à l’endroit des membres du gouvernement qui échapperont à la règle ‘’ le peuple d’abord’’. Car, selon cet élu de Mbandaka, le pays n’a jamais connu des sanctions exemplaires, depuis l’ère Mobutu. D’où, invite-il le Président de la République à mettre toutes les batteries en marche afin de lutter contre la corruption et toutes sortes de mauvaises pratiques au sein du gouvernement.

L’audition du discours-programme de cette séance plénière a réussi à rencontrer l’assentiment de certains élus du peuple présents dans la salle du congrès du Palais du Peuple. Le Premier ministre, des vice-premiers ministres, des ministres d’Etat, des ministres délégués, et des vice-ministres, y compris le souverain primaire dans son hétérogénéité, ont suivi intelligemment les interventions des Députés nationaux qui ont apporté différents points de vue sur le programme du gouvernement présenté par Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Figurant parmi les intervenants, Henry Thomas Lokondo n’a pas pris le chemin de travers. «Jusque-là, ce que nous venons tous d’entendre, en ce lieu, reste un bon discours», a-t-il lâché.

Parler est une chose, passer à l’acte, en est une autre. L’élu de Mbandaka dit par onséquent, de rester dans l’expectative du changement radical. «Depuis la période de Mobutu, les dirigeants de ce pays n’ont jamais connu des sanctions exemplaires, nous remarquons plusieurs d’entre eux causer des désastres ça et là, en place et lieu de les entendre voire incarcérer, nous leurs revoyons, aller dans des ministères en ministères et impunément», avait-il déploré. Fustigeant cette politique d’indolence, celle qui a conduit la res publica à l’hécatombe, Lokondo veut que le Chef du gouvernement se lève au dessus de la mêlée et adopte pour fil conducteur, des mesures qui s’imposent. «Le Premier ministre doit prendre le courage de faire appliquer ce qu’il a dit tantôt», a-t-il conclu.

Jimmy Sita

Pin It

Statistiques

11752169
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
4213
24932
167000
11402880
113367
845218
11752169

Your IP: 3.238.107.166
2020-12-05 03:32

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg