Flash

Ce jour-là, une nouvelle page de l’histoire de l’humanité venait d’être écrite. « C'est un petit pas pour un homme, mais un bond de géant pour l'humanité », avait dit l’astronaute américain Neil Alden Armstrong, après qu’il ait marché sur la lune.

Jusqu’à ce jour, cette phrase mythique, continue à résonner dans la mémoire des citoyens du monde. Attendez ! Alors que cet événement s’est passé un certain 21 juillet 1969, la commémoration du 50ème anniversaire de ‘’la mission Apollo 11’’, a fait l’objet d’un échange fructueux au cours d’une conférence de presse, tenue mardi 30 juillet 2019, dans l’enceinte du centre culturel américain, situé dans la commune de la Gombe.
A cette occasion, les différents intervenants ont pu passer en revue toutes les péripéties auxquelles ont fait face Neil Armstrong, Michael Collins et Buzz Aldrin, jusqu’au point de réaliser cet exploit au nom de l’humanité. A tour de rôle, Luc-Roger Mbala, Faustin Fwassa, Mbayi Wete Philippe et Cie, ont livré des témoignages poignants, allant dans la direction de saluer non seulement ‘’la mission Apollo 11’’, mais aussi, raconter cet exploit aux jeunes et évoquer ces retombées à travers le monde.

Faustin Fwassa, journaliste de son état, a laissé entendre que la réalisation de la mission sur la lune était partie d’une simple imagination.
Philippe Mbayi s’est souvenu de la tournée mondiale que les astronautes américains avaient réalisée après qu’ils aient marché sur la lune. Parlant de son vécu, Mbayi Wete Philippe, alors qu’il était très jeune, a laissé entendre que ses propres parents pensaient que cette conquête spatiale réalisée par l’équipage américain n’était qu’un mythe, inventé par l’homme blanc. Lorsque ces astronautes se sont rendus en tournée dans 23 pays, jusqu’à venir au Congo, ses parents ne pouvaient toujours pas admettre la marche sur la lune.

A la fin de cette activité, Luc Roger Mbala a signifié que la RDC avait profité également de l’exploit américain d’une façon ou d’une autre. « Environs quelques mois après leur alunissage, ces astronautes étaient venus ici au Congo», fait-il savoir. Et de renchérir : ‘’la RDC a profité de la coopération spatiale avec les Etats-Unis. Nous avons ici un centre de recherche nucléaire à l’Université de Kinshasa et les astronautes après Armstrong, il y a eu des astronautes qui sont venus au Congo, le tout récent c’était Robert Curbeam, qui était venus partager son expérience avec les jeunes des différentes Universités, voilà, c’est dans ce cadre là, qu’il y également des passerelles au niveau de la coopération scientifique et culturelle entre les Etats-Unis d’Amérique et la République Démocratique du Congo’’.

Il sied de noter que la Nasa avait organisé la semaine commémorative du 50ème anniversaire de la ‘’mission Apollo 11’’, une série d'événements pour faire revivre l'aller-retour historique de Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins vers la Lune. Pour rappel, le commandant Armstrong est mort en 2012, mais ses deux coéquipiers, âgés respectivement de 89 et 88 ans, se sont retrouvés à l'heure du décollage de leur fusée, mardi 23 juillet dernier, à 9 h 32 exactement (13 h 32 GMT), sur le mythique pas de lancement 39A du centre spatial Kennedy pour lancer les festivités.

Merdi Bosengele

Pin It

Statistiques

11517369
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7342
26330
114489
11202085
723785
833699
11517369

Your IP: 54.36.148.161
2020-11-26 06:50

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg