Flash

BAN2

 

 Le MSC de Laurent Batumona a officiellement lancé sa Centrale électorale à Kinshasa. C’était  au cours d’une matinée politique tenue le jeudi dernier au siège du Parti à Débonhomme. Ladite Centrale électorale, a indiqué le SG adjoint du Parti en charge de l’Implantation et processus électoral du parti, Jules Mukumbi, est une Cellule technique chargée de préparer les différents dossiers des candidatures potentielles à la députation nationale et provinciale. Elle prendra soins de consolider toutes les stratégies pour permettre au MSC de gagner les futures échéances électorales du sommet à la base. ‘’Les échéances électorales approches, le MSC doit se préparer aux élections avant et non après. Nous au MSC nous apprenons une culture politique enracinée dans un nationalisme démocratique ’’, a déclaré le SG Mukumbi. Le processus d’implantation du Parti avec efficacité, l’enregistrement des candidatures potentielles aux élections et le timing de dépôt de dossiers sont les trois étapes qui ont été développés à cette matinée politique.

Les matinées politiques du Mouvement de Solidarité pour le Changement se suivent mais ne se ressemblent pas. Celle du jeudi 17 novembre 2022 a donné un nouveau départ vers les échéances électorales  de 2023 avec le lancement officiel de la Centrale électorale du MSC par le Secrétaire Général Adjoint en charge de l’implantation, Jules Mukumbi Mukaya.

En présence du Président Interfédéral de Mont-Amba, Raoul Musomoni, qui, par ailleurs, a annoncé la reprise des matinées politiques, le Vice-président national de la Ligue des jeunes, Ngwadi Emile et de la Ligue des Femmes ainsi que les partenaires et associations qui soutiennent le MSC, le SG Jules Mukumbi a indiqué que : ‘’La Centrale électorale, un centre d’activités d’information, d’éducation et de communication, vise principalement la compréhension du parcours qui aboutit à des élections’’.

Celle-ci, dit-il, a pour but d’informer les membres sur les activités électorales du MSC. Selon lui, les activités électorales sont régulières, mais elles prennent une tournure plus importante à un an des élections comme c’est le cas pour 2023. Les structures du Parti devront, indique-t-il, se mobiliser, chercher des candidats et préparer les dossiers des candidatures dans  toutes les fédérations  et inter fédérations du MSC.

La Centrale électorale permettra notamment, à la Ligue des Jeunes, la Ligue des Femmes, les Nzoyis et les Partenaires, de fournir toutes les informations fiables à la préparation de dossiers des candidatures. Au niveau du Parti, Jules Mukumbi précise que la Centrale électorale va demeurer une architecture qui exige l’agencement de plusieurs activités complémentaires. Il a promis que le MSC mettra à la disposition de membres une documentation qui fournira des informations sur le système électoral, entre autres, la délimitation de la circonscription électorale.

Points développés

Les points essentiels qu’il a développés à cette matinée politique ont tourné autour de trois objectifs hormis les questions d’actualité. C’est notamment, l’implantation du Parti, l’enregistrement des candidatures et le timing concernant le dépôt de dossier qui interviendra au plus tard au mois de février 2023.

Abordant la question de l’implantation, Jules Mukumbi a insisté sur le fait que le travail d’adhésion de nouveaux membres doit être accéléré sur le terrain. ‘’Nous avons besoin d’un grand nombre de membres pour atteindre notre vision d’avoir une majorité au Parlement. S’adressant aux femmes, il les a recommandées de doubler les efforts pour mobiliser plus de femmes et celles qui ont des ambitions à postuler. ‘’Le MSC a besoin de voir les mamans déposer leurs candidatures à la députation tant nationale que provinciale’’, a-t-il souligné.

L’organisation des élections au MSC de Laurent Batumona est toujours une tâche délicate. Dans le but d’aider ceux qui ont la charge d’affronter cette épreuve avec sérénité sont appelés à connaitre comment on prépare les élections.

Quant au deuxième point de son exposé, le SGA Jules Mukumbi a fixé les esprits sur comment élaborer un dossier de candidature. ‘’La Centrale mettra à la disposition de tout membre candidat, les renseignements nécessaires et fiables…’’, a-t-il éclairé. Par ailleurs, il a informé que le travail de la Centrale électorale est de faciliter la constitution du dossier car la Céni dont le délai de dépôt qui va jusque début février. Il a estimé recevoir plus de 1000 candidatures. 

Enfin, il a demandé à tous les membres d’avoir à l’esprit que la dernière date du dépôt de candidature est prévue pour début février 2023.

Il y a lieu d’indique que le Parti de Laurent Batumona est toujours en avance sur plusieurs points. Le MSC prépare déjà sa base à la démocratie et permet de conduire ses membres à devenir des citoyens afin qu’ils puissent bien exercer leur responsabilité, en le motivant à participer aux élections et à prendre la décision qui concerne la communauté.

La Pros.

Pin It

Statistiques

26208302
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
6711
12881
19592
26029955
613764
703090
26208302

Your IP: 148.251.11.147
2022-11-28 07:39

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg