Flash

BAN2

 

L’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI) a reçu, ce jeudi 17 novembre 2022, à l’hôtel Sultani, les conseillers économiques des Ambassades en RDC notamment, du Japon, la Russie, la Corée du Sud, l’Inde, la Chine, et le Brésil. Cette rencontre s’est inscrite dans une démarche stratégique établie par l’ANAPI. D’autant plus qu’elle reconnait le rôle des conseillers économiques, servant de ressources pour des opérateurs qui voudront se renseigner sur les questions liées à un épanouissement dans le secteur de l’investissement en RDC. Des moments qui ont été marqués par des partages d’informations en matière des climats des affaires, en promotion des investissements, d’opportunités et de potentialités.

Pour le DG de l’ANAPI, M. Anthony Nkinzo, il était important de recevoir le son de cloche des conseillers économiques, d’écouter leurs doléances, afin d’avoir une idée générale de ce qu’ils pensent de l’environnement des affaires en Rdc.

Au cours de cet échange franc et réel, il a présenté un état des lieux qui a brossé l’environnement des affaires et des investissements en RDC, retraçant un aperçu de l’évolution de l’environnement économique congolais ainsi que de ses réformes.

Cadrage macro-économique

Entre ces lignes, il fait savoir aux représentants de ces différents pays que l’économie de la RDC s’est avérée résiliente en 2020, avec une croissance positive du PIB de 1,7%, suivie d’une forte reprise en 2021 de plus de 6,2%. 

Au regard de cette amélioration, cette croissance a permis à la RDC d’être placée au premier rang de l’émergence du continent, qui est tirée par le secteur minier.

Investissements directs étrangers

A cet effet, Anthony Nkinzo a évoqué que le volume des IDES entrant en RDC était de près de 1,87 milliards en 2021 et de 1,65 milliards  en 2020, soit un taux de croissance de 11,7%, ce qui a permis à la RDC d’être considérée comme 10ème pays le plus attractif et compétitif d’Afrique, comptant des principaux porteurs de croissance dans les Mines et les Télécommunications.

Selon lui, l’accès aux marchés internationaux joue un rôle important dans le développement économique et participe aussi à la promotion des échanges internationaux et l’amélioration des termes de l’échange.

Réformes

Comme avancées relatives au climat des affaires, il a été mise en place un identifiant unique, instauration de la création d’entreprise en ligne, une automatisation de la procédure d’obtention des numéros impôt et identification Nationale. Mais aussi de la génération automatique des différents documents administratifs au Guichet Unique, ainsi que la révision de la Loi agricole dont la dernière lecture a été faite au Sénat, a-t-il illustré.

Gouvernance de climat des affaires

En termes des priorités, le Directeur Général de l’ANAPI a précisé que la volonté du Gouvernement s’inscrit dans la diversification de l’économie, à fonder une croissance durable, inclusive et à s’appuyer sur un fort développement du secteur privé.

Pour ce faire, il sied de savoir que certaines réformes opérées sont de nature à résoudre progressivement la problématique de la corruption, de la lenteur administrative et d’autres facteurs nocifs.

Après son speech, il a laissé le champ libre à chaque conseiller économique de s’exprimer et d’apporter des suggestions, afin d’améliorer leurs relations bilatérales ainsi que le climat des affaires.

Niclette Ngoie

Pin It

Statistiques

26534520
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9370
22397
157871
26188710
249340
690642
26534520

Your IP: 185.191.171.7
2022-12-10 08:12

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg