Flash

BAN2

 

 Directeurs et sous directeurs de siège de Kinshasa, des entités décentralisées et chefs de représentation de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM) en sigle, sont conviés aux travaux de la session budgétaire 2023.

Ouverts par le Directeur Général de l’Office de Gestion du Fret Multimodal, M. William Kazumba Mayombo, assisté de son DGA Emmanuel Mayele Samba, ce mercredi 16 novembre 2022, au siège administratif de Kinshasa, les travaux de la session budgétaire 2023 constituent une étape déterminante pour fixer les principes de gestion qui doivent guider le bon fonctionnement de l’entreprise.

A cet effet, dans l’entendement de la haute hiérarchie, cette session budgétaire doit doter l’Office d’un outil de travail devant permettre à l’OGEFREM la réalisation de sa mission que l’Etat Congolais lui a confié à travers des textes légaux.

Etant donné que la session budgétaire 2023 est la première étape de la planification des activités de l’Office, la vision du DG Kazumba augure un espoir de réussite car, 2023 va concentrer une attention toute particulière aux actions à impact visible qui puissent permettre la réalisation de l’assistance de proximité aux chargeurs qui est la mission principale de l’Office.

Prévisions

En ce qui concerne les prévisions budgétaires 2023, celles-ci devraient tenir compte des faits majeurs ci-après : le Renforcement des capacités de tout le personnel de l’Office ; l’accroissement de la production ; l’investissement dans les infrastructures d’appui à l’assistance aux chargeurs ; l’application du plan directeur d’assistance aux chargeurs et le plan directeur informatique par la digitalisation de l’ensemble des activités de l’entreprise.

S’agissant du niveau d’exécution, le patron de l’OGEFREM parle de l’exécution budgétaire des produits pour les neuf (9) premiers mois de l’année qui s’évalue à 93.490.418 $. L’extrapolation de réalisation à la fin de l’année est de 124.653.890 USD, soit un taux de réalisation de 10%.

Quant aux charges, l’exécution budgétaire pour les 9 premiers mois est 77.580.933 USD. L’extrapolation fin d’année 2022 : 103.441.242,67 USD. Le taux de réalisation est de 11%.

En termes d’Investissements : 1.222.965 USD investis pour les 9 premiers mois soit un taux de réalisation de 5%. Ce que le DG de l’Ogefrem déplore parce qu’il est trop faible. «Nous devons assurer tous la survie de notre entreprise», a-t-il insisté.

Du cadre macroéconomique

Le cadre macroéconomique national, tel que repris dans la loi des finances 2023, invite l’OGEFREM à doubler les efforts de la productivité et de l’assainissement des dépenses mises en place.

Pour ce qui est des perspectives, les projections budgétaires, a en croire le patron de l’Office, doivent atteindre le niveau suivant :

Produits d’exploitation en application du taux d’accroissement. Les estimations sont de l’ordre de : 136.919.313 USD exercice 2023.

Pour les charges d’exploitation : grâce à la poursuite des mesures d’assainissement des dépenses engagées par la nouvelle équipe, les estimations sont de l’ordre de 90.726.124 USD soit 66%.

Investissement : 34% de l’ensemble des produits d’exploitation devaient y être affectés soit une estimation de 46.193.189 USD.

A la lumière de ce qui précède, le DG William Kazumba reste conscient que la tâche ne sera pas toute aisée pour atteindre les objectifs ci-hauts énumérés, à cause non seulement de l’occupation de l’Est du pays mais aussi, de l’organisation des élections législatives et présidentielle.

Qu’à cela ne tienne, le patron de l’Office compte ardemment sur la participation active de tous les cadres pour produire un travail acceptable par tous.

Eugène Khonde

 

Pin It

Statistiques

26208941
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7350
12881
20231
26029955
614403
703090
26208941

Your IP: 148.251.11.147
2022-11-28 08:09

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg