Flash

BAN2

 

 Ouverte le 9 novembre dernier, la session budgétaire exercice 2023 de l’Office congolais de contrôle poursuit les travaux avec une note de satisfaction. Cet exercice annuel se fait, encore cette fois, dans l’objectif de préparer de manière participative et inclusive un état prévisionnel des recettes et des dépenses. A en croire les participants à ces assisses, le rendu de la session en forme de d’état prévisionnel sera soumis au Conseil d'Administration pour adoption, puis à l'approbation du Ministère de tutelle. Il sera axé essentiellement, sur les quatre piliers majeurs sur quoi doit tendre l'essentiel des énergies pour la mission dévolue à l’office.

La cérémonie qui s'est déroulée dans la Salle de Formation de l’OCC, était co-présidée par le Directeur Général Etienne Tshimanga et le Directeur Général Adjoint, Christelle Muabilu.

Au premier jour des assises, le 9 novembre dernier, deux temps forts ont dominé cette cérémonie à savoir le discours du Directeur Général Etienne Tshimanga et l'intervention de Directeur financier Jean Kasendwe. Dans son mot de circonstance, le Directeur Général a, d'entrée de jeu,  expliqué aux Chefs des départements et directeurs provinciaux présents dans la salle de formation de l’office Congolais de Contrôle que ce rendez-vous annuel n'est pas seulement une obligation résultant des dispositions des Statuts de l'Office, mais aussi une nécessité liée aux exigences des standards de management moderne. «Nous avons tous le devoir de préparer de manière participative et inclusive, un état prévisionnel des recettes et des dépenses qui sera soumis à l'adoption du Conseil d'Administration, puis à l'approbation du Ministère de tutelle tout en insistant sur les quatre piliers majeurs sur quoi doit tendre l'essentiel de nos énergies pour la mission dévolue à notre office », a indiqué le DG Etienne Tshimanga.

Les quatre piliers majeurs auxquels il a fait allusion sont : «Faire de l'OCC un modèle reconnu de performance; l’accréditation dans les domaines stratégiques de l'office, avec un point d'orgue sur les laboratoires, ainsi que la certification de certaines activités ; Améliorer constamment l’image institutionnelle de l’OCC auprès des parties intéressées; Préserver la paix sociale par le paiement régulier des salaires, et sauvegarder, dans la rationalité, la Convention Collective ».

A cet effet, le DG signale que l’action de la Direction Générale tout au long de cet exercice budgétaire 2023 portera essentiellement sur la Rationalisation des dépenses non essentielles. Sur ce, pour un bon déroulement, la grande commission a éclaté en quatre sous-commissions.

Par ailleurs, le DG a recommandé aux participants à cette session, d'accorder une attention particulière sur la recherche de nouveaux créneaux, les efforts dans le développement de la production locale, la prise en compte et le renforcement de nouvelles applications «OCC-Import », «OCC Export », en vue de l'accroissement de la production dans les entrepôts Publics concédés et les postes frontaliers, les menaces réelles sur certaines activités productrices de l'OCC.

La Pros.

Pin It

Statistiques

26209239
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
7648
12881
20529
26029955
614701
703090
26209239

Your IP: 148.251.11.147
2022-11-28 08:25

Les plus lus

  • Partenaires

  • Médias

  • Tout

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg