Flash

BAN2

 

Face aux allégations faisant état du scellé et de saisie de son siège de Kinshasa en rapport avec un contentieux judiciaire opposant Moise Katumbi à Pascal Beveraggi, Ecobank RDC SA rompt le silence. Dans un communiqué de presse publié à ce sujet, Ecobank RDC SA parle  d’allégations infondées.
«Ecobank RDC SA a récemment eu connaissance d’informations parues sur plusieurs médias sociaux, faisant état des opérations de scellé et de saisie de son siège, avec comme conséquence directe, la fermeture de ses portes à la clientèle ainsi que le renvoi en congé technique de ses employés, à la suite d’un contentieux qui opposerait M. Pascal Beverragi à M. Moïse Katumbi et dans lequel la banque serait impliquée. Ecobank RDC SA tient formellement à démentir cette information et à souligner que son siège n’a fait l’objet d’aucune saisie et d’aucun scellé, et que ses employés n’ont nullement été mis en congé technique, scénario inimaginable au vu de ce qu’Ecobank représente en tant que banque en RDC. », peut-on lire dans ce même  communiqué.
La source indique que le siège de la banque ainsi que les agences d’Ecobank RDC S.A sont opérationnels et accueillent sa clientèle comme à l’accoutumée.
A ce jour, ajoute la source, les portes de la banque demeurent donc ouvertes à la clientèle et ses employés totalement à la disposition de cette dernière.
En outre, Ecobank RDC SA tient néanmoins à préciser qu’elle fait l’objet d’actions en justice depuis près de deux (2) ans, à la suite de l’exécution, fin 2020, en faveur de la Société ASTALIA LTD, d’une saisie opérée par cette dernière sur les avoirs de la société NB MINING AFRICA S.A. La banque ayant agi en tant que « tiers-saisi » sur base d’une décision de justice « exécutoire sur minute » rendue par le Tribunal de Commerce de Kinshasa Gombe. Elle ne peut être tenue pour débitrice des sommes ayant fait l’objet de ladite exécution .
Pour ces raisons, renseigne le communiqué, toutes les procédures initiées dans ce cadre, au pénal comme au civil, se sont avérées infructueuses.
A  ce jour, Ecobank RDC SA et ses conseils entreprennent toutes les actions nécessaires afin que la banque soit mise hors cause par la justice dans cette affaire dans laquelle elle est totalement «tiers».
Dans le communiqué, Ecobank RDC SA indique qu’elle « se réserve néanmoins le droit de saisir les instances habilitées pour réparation de tout préjudice subi à la suite de déclarations malveillantes et infondées qui pourraient être faites à ce sujet ».
Pour rappel, Ecobank République Démocratique du Congo est une filiale du Groupe Ecobank, le principal groupe bancaire panafricain indépendant.
Le Groupe Ecobank emploie plus de 13 000 personnes au service de plus de 32 millions de clients dans les secteurs de la banque des particuliers, la banque commerciale et la banque de grande clientèle dans 35 pays africains. Le Groupe possède un agrément bancaire en France et dispose de bureaux de représentation à Addis-Abeba en Ethiopie, à Johannesburg en Afrique du Sud, à Beijing en Chine, à Londres au Royaume-Uni et à Dubaï aux Emirats Arabes Unis. Le Groupe offre une gamme complète de produits, services et solutions bancaires notamment les comptes bancaires et de dépôt, la gestion de trésorerie, le conseil, les opérations du trading, la négociation des valeurs et la gestion de patrimoine.
Signalons par ailleurs qu’ETI est cotée en bourse sur plusieurs marchés boursiers à savoir London Stock Exchange à Londres, Nigérian Stock Exchange à Lagos, Ghana Stock Exchange à Accra et la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières à Abidjan. Pour de plus amples informations, prière  visiter www.ecobank.com
(Tiré de https://zoom-eco.net/)
 
 
Pin It

Statistiques

26461561
Aujourd’hui
Hier
Cette semaine
La semaine passée
Ce mois
Le mois dernier
Au total
9527
18804
84912
26188710
176381
690642
26461561

Your IP: 80.211.170.172
2022-12-07 10:58

Les plus lus

Nos Partenaires

  • africatime.jpg
  • africa_n1.jpg
  • allafrica.jpg
  • logo-monusco.jpg
  • okapi.jpg